Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Apple remporte aux U.S. une bataille judiciaire contre Samsung

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

La longue litanie des affrontements judiciaires entre Apple et Samsung bât son plein. L’Américain vient cependant de remporter une victoire sur son rival qui devra lui payer 290 millions de dollars. Une conclusion de bon augure en prévision du prochain affrontement prévu en mars prochain.

Apple remporte une nouvelle victoire judiciaire contre Samsung sur le territoire américain. L'histoire est rapportée par le quotidien USA Today. Un tribunal fédéral a en effet condamné le groupe coréen à verser à son rival 290 millions de dollars en dommage et intérêt pour avoir violé des brevets lors de la construction d’une bonne douzaine de produits. Une somme qui paraît rondelette à première vue, mais qui s’avère finalement assez décevante. D’abord parce qu’Apple en demandait 380 millions de dollars. Ensuite parce qu’en première instance, Samsung avait été condamné à verser plus d’un milliard de dollars, une somme qui a ensuite été invalidée car la juge Lucy Koh jugeait qu’il n’y avait pas violation de brevet pour la moitié des 26 produits incriminés. Avec le tiers de ce qu’il avait obtenu en première instance, Apple pourrait se sentir lésé. Pourtant, le géant de Cupertino peut sourire.

En préparation du prochain round

Ce n’est évidemment pas pour les 300 millions de dollars qu’Apple profitera pleinement de cette décision de justice. Deux autres points bien plus précieux vont en découler. D’abord, la justice américaine pourrait, sous l'impulsion de la cour fédérale de Washington, décider de retirer de la vente aux U.S. les 14 produits Samsung pointés du doigt par cette décision de justice. Des concurrents en moins, donc. Second point, Apple s’appuiera sur cette décision pour prendre l’ascendant psychologique sur les débats qui auront au printemps prochain, quand les deux leaders mondiaux du marché des smartphones s’affronteront une nouvelle fois. Un combat judiciaire qui aura comme un air de déjà-vu : même juge, Lucy Koh, même plainte (mais sur des modèles différents) et toujours autant de produits sur la sellette des deux côtés de la barrière. La guerre des chefs n’est pas prête de s’arrêter.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer