promo red by sfr

iWatch : la montre connectée d'Apple refait parler d'elle

Par La rédaction

apple

On a l'impression qu'il s'agit plus d'un fantasme de quelques journalistes chinois adeptes de la rumeur que d'un véritable produit : il n'empêche que l'arlésienne iWatch fait parler. Retour de la vengeance en cette mi-décembre.

On parle de l'iWatch d'Apple depuis maintenant à peu près deux ans. Quand Sony a sorti ses premières montres connectées, toute la sphère de la presse spécialisée s'est dit qu'Apple ferait un jour une iWatch. On l'imaginait pour 2012, puis pour 2013... évidemment, on l'attend maintenant pour 2014. Les rumeurs les plus folles circulent autour de cet appareil qui aurait été maintes fois conçu et autant de fois repoussé, repensé. Il faut dire que la concurrence se casse les dents sur ce secteur qui n'arrive pas encore à convaincre. Il est peut-être trop tôt pour le grand public...

Quoi qu'il en soit, de nouvelles rumeurs viennent des usines chinoises où l'on parlerait de deux prototypes testés par Cupertino. Pour un lancement prévu en octobre 2014, soit peu ou prou en même temps que le prochain iPhone qui, si Apple suit sa logique, devrait s'appeler iPhone 6. Les deux prototypes seraient équipés d'une batterie de 100 mAh, ce qui est très peu quand on sait que la Galaxy Gear embarque 315 mAh de jus... et que son autonomie n'est pas du tout ce qu'on pourrait appeler un point fort.

Chargement sans fil à distance

Cela dit, le petit plus de la montre d'Apple serait une innovation encore en développement : elle se chargerait sans fil à 3,2 pieds, soit environ un mètre de sa base. Si vous travaillez avec la base sur le bureau, la montre ne se déchargera pas. De même, si vous équipez votre maison ou votre lieu de travail de plusieurs bases, vous garderez votre montre en pleine charge. Evidemment, le fonctionnement reste à être démontré et testé, mais en tout cas, cela semble très prometteur pour une montre connectée. Reste à voir, comme d'habitude, si cet objet n'est pas celui choisi par les créateurs de rumeurs pour divulguer leurs fantasmes d'innovations technologiques.

Partagez cet article

  • LinkedIn

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

close