Le Tegra K1 surclasserait graphiquement le Snapdragon 800 et l'Apple A7

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
nvidia

Durant la présentation du Tegra K1, nVidia a vanté les capacités graphiques de son duo de chipsets dotés de 192 coeurs dédiés à l'affichage. Au-delà du message marketing, qu'en est-il vraiment ? Les premiers benchmarks comparatifs viennent d'apparaitre. Et les résultats sont étonnants.

La plate-forme Android est destinée à devenir la première plate-forme de jeu vidéo, selon les propos de Jen-Hsun Huang, le PDG de nVidia. Encore faut-il pour cela proposer des composants capables de rivaliser avec les consoles de jeu et les PC. C'est précisément l'objectif du Tegra K1, le nouveau composant du fondeur californien, présenté à Las Vegas la semaine dernière. 2 à 4 coeurs pour le CPU dans des chipsets qui en compte 192 autres dédiés au GPU : le K1 disposerait, sur le papier, de la puissance d'une carte graphique intégrée pour ordinateur portable. Mais au-delà du discours théorique et marketing, quelles sont les vraies performances de ce composant ? WCCFTech nous offre les premiers éléments de réponse.

Deux fois et demi plus rapide que l'A7 et le Snapdragon 800

Le site high-tech a en effet réalisé des tests sur la tablette de référence conçue par nVidia. Les résultats présentés ci-dessous ont été produits à partir de l'application GFXBench 2.7. Le test qui a été choisi est le T-REX HD en résolution 1080p. Il a été réalisé « Offscreen », c'est-à-dire écran inactif, afin de comparer la puissance pure, sans léser les terminaux dotés de dalles à très haute résolution (comme l'iPad Air). Avec 60 frames par seconde, la tablette équipée du K1 (ici en version quad-core ARM Cortex A15 32 bits) arrive en seconde position, derrière une carte graphique pour notebook (la très bonne GeForce GT 740M couplée à un Core i7 d'Intel). Elle surpasse les chipsets graphiques d'Intel (toujours pour PC portables) et surclasse totalement les SoC les plus courants pour tablettes et smartphones, qu'il s'agisse de l'A7 d'Apple (27 frames par seconde), du Snapdragon 800 de Qualcomm (24 frames par seconde) ou du Tegra 4, le prédécesseur du K1. Le Tegra 4 obtient un score de 16 frames par seconde. Presque 4 fois moins bien que son petit frère.

Test GFX Bench sur WCCFTech

Une vraie puce pour console de jeu sous Android

Ces résultats sont très étonnants. D'abord, ils montrent que l'objectif de nVidia semble être en bonne voie pour être atteint. Le fondeur a en effet créé un chipset rivalisant graphiquement avec les PC portables milieu de gamme. Reste à savoir si nVidia réussira à convaincre plus de partenaires avec le K1 qu'avec son Tegra 4. Ensuite, le tableau prouve que, graphiquement, l'architecture offre un vrai gain de performances (rappelons que l'A7 est un dual-core 64 bits, tandis que le Snapdragon 800 est un quad-core 32 bits). Dommage, les deux versions des chipsets K1. En effet, celle testée ici repose sur des coeurs ARM Cortex A15, tandis que l'autre dispose de coeurs nVidia Denver (32 ou 64 bits). Espérons qu'elles le soient un jour pour, peut-être, être encore plus surpris. Seconde petite déception : WCCFTech n'a pas réalisé de test avec AnTuTu, lequel est devenu un meilleur outil de comparaison. A suivre.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.