Facebook rachète WhatsApp pour 16 milliards de dollars

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
facebook

Depuis quelques mois, Facebook cherchait un moyen de renforcer sa présence dans la messagerie mobile. Après Instagram, c’est au tour de WhatsApp de rejoindre le clan de Mark Zuckerberg. Une façon de faire un pied de nez à Snapchat qui avait refusé son offre à 3 milliards de dollars en novembre dernier.

Après Instagram (acheté 1 milliard de dollars), c’est au tour de WhatsApp de rejoindre le groupe Facebook. Le réseau social s’est acheté la première application de messagerie sur mobile pour le montant (presque) record de 16 milliards de dollars, dont le quart payé en cash et le solde en action. Bien sûr, cette opération doit encore être validée par les différentes commissions concernées (bourse, concurrence) et par les assemblées des actionnaires des deux sociétés, mais cela devrait logiquement n’être qu’une formalité.

WhatsApp aura les moyens d'être encore plus présent

Pour WhatsApp, ce rachat devrait être le départ d’une meilleure intégration avec les autres applications de Facebook, même si, sur certains aspects, les deux services se concurrencent. Cette opération devrait également déclencher de nouveaux développements, aussi bien en termes d’applications, de compatibilités et de sources de revenus. La nouvelle filiale de Mark Zuckerberg profitera enfin de la présence internationale de sa maison-mère pour compléter le maillage de ses utilisateurs. Et peut-être même faire un peu de publicité. Mais malgré tous ces avantages, ce n’est pas WhatsApp le grand bénéficiaire de cette opération : c’est Facebook.

Facebook voudrait redevenir une marque à la mode

Car malgré le montant astronomique que l’entreprise vient de céder, c’est son avenir qui se jouait depuis plusieurs mois. En effet, Facebook a fini par lasser ses utilisateurs. La marque est en perte de vitesse, vieillit mal, n’arrive plus à renouveler son parc d’utilisateurs. Tous s’enfuient vers des services mobiles plus jeunes, plus dynamiques. Comme Snapchat. Comme Pinterest. Comme WhatsApp. Ce dernier devrait donc remettre dans le coup Facebook.

Autant de messages via WhatsApp que de SMS dans le monde

Mais ce n’est pas tout : WhatsApp est une belle machinerie, avec 450 millions d’utilisateurs uniques chaque mois, dont 70 % l’utilisent tous les jours. C’est 1 million de nouveaux utilisateurs s’inscrivant chaque jour. C’est un abonnement de moins de 1 dollar pour s’abonner à l’année (mais multiplié par 450 millions). Le volume de messages envoyés via l’application dépassera bientôt le trafic SMS mondial. Enfin, WhatsApp est compatible iOS, Android, Symbian (Symbian^3, S60 et S40), BlackBerry et Windows Phone. WhatsApp est partout et capable de remplacer BBM, Hangouts, iMessage et même Facebook Messenger.

Un concurrent de moins

WhatsApp représentait donc un danger potentiel pour Facebook. Voilà pourquoi Mark Zuckerberg a insisté pour racheter Snapchat en 2013 (pour 3 milliards de dollars), montant insuffisant selon le créateur de l’application de vidéo éphémère. Mais Facebook ne s’est pas laissé démonter : il s’est simplement offert WhatsApp. Ainsi, il s’assure d’une part que le succès de ce dernier lui profite totalement. Et d’autre part, il redevient potentiellement capable de concurrencer un service aussi plébiscité que BBM, lequel réalise de très belles performances depuis son arrivée sur iOS et Android. Reste à savoir comment Facebook combinera Instagram, WhatsApp et son propre service pour recréer une dynamique autour de sa propre marque.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.