Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Fragmentation d’Android : Kitkat en forte progression, mais toujours à la traîne

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
android

Kitkat semble enfin monter en puissance. En deux mois, la part de la dernière version d’Android a été multipliée par trois. Seulement, celle de Jelly Bean a également augmenté, confirmant que trop de nouveautés sortent encore avec cette version de l’OS.

Chaque mois, Google publie auprès des développeurs les statistiques sur la répartition des terminaux Android selon la version de leur OS, la taille des écrans, la définition supportée et la version d’Open GL intégrée. Une mine d’information pour les créateurs d’applications pour savoir comment optimiser leurs créations pour toucher le plus de monde possible. Des informations intéressantes que vous retrouvez sur le site de Google dédié aux développeurs.

Jelly Bean : toujours leader des versions d'Android

Il y a deux mois, nous indiquions que Jelly Bean, version d’Android qui a laissé sa place à Kitkat, équipait toujours 6 terminaux sur 10. Et il semble qu’à fin mars, cette situation soit toujours d’actualité. Pire, Jelly Bean a même gagné un peu moins d’un point, passant à 61,4 % exactement. Dans le détail des trois versions de Jelly Bean (4.1, 4.2 et 4.3), il semble que la part de mobiles sous 4.1 soit en léger recul de 1 point, chiffre rattrapé par la progression de la version 4.2 qui gagne près de deux points. Cela semble logique puisque de nombreux mobiles entrée et milieu de gamme sortent sous 4.2. La version 4.3, elle, n’a strictement pas bougé.

Kitkat en très forte progression

Quant à Kitkat, l’évolution est très positive. La dernière version d’Android (en incluant toutes les mises à jour jusqu’à 4.4.2) cumule 5,3 % de présence. Un score qui a été multiplié par trois en deux mois. Nous aurions pu attribuer cela à l’effet « mise à jour » des smartphones (de nombreux modèles milieu et haut de gamme obtenant leur ROM sous Kitkat ces dernières semaines), mais il n’en est rien. Car, la part de Jelly Bean n’a pas été entamée par la progression de Kitkat. Il faut donc chercher plus loin.

fragmentation Android

Regardons donc les versions antérieures à Jelly Bean. Toutes, hormis Honeycomb (mais ce dernier reste insignifiant), ont vu leur présence baisser. Ce qui est une autre très bonne nouvelle. Froyo a perdu 0,2 point (à 1,1 %), Gingerbred 2,2 points (à 17,8 points) et Ice Cream Sandwich 1,8 point (à 14,3 points). Notez que Gingerbread et Ice Cream Sandwich restent très présents, mais leur érosion est indéniable.

Kitkat profitent de deux phénomènes complémentaires

Deux scénarios possibles, mais pas incompatibles l’un avec l’autre, ont certainement eu lieu durant ces deux mois. D’abord, un effet de renouvellement des mobiles, les utilisateurs des versions 4.0 et antérieures, choisissant de changer leur mobile grâce à la subvention opérateur. Ensuite, une mise à jour de nombreux produits Jelly Bean en Kitkat. Le premier scénario explique la baisse conjointe de 2.2, 2.3 et 4.0, tandis que le second bénéficie à 4.4 et suivants. Jelly Bean n’évoluerait alors que très peu sous l’effet des vases communiquant.

Cette nouvelle édition est une bonne nouvelle pour Google et les développeurs. Elle montre que Kitkat, encore loin derrière toutes les versions majeures d’Android, commence à prendre une part significative, mais pas encore importante. Elle confirme aussi que les anciennes versions d’Android sont peu à peu abandonnées. Cependant, elle montre aussi que Jelly Bean est loin de céder sa place, les constructeurs low cost entretenant très bien le renouvellement des mobiles sous ce système d’exploitation.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer