SFR : Vivendi retient l'offre d'Altice/Numericable

Par Stéphane Deschamps

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
sfr

Au terme de débats approfondis, le Conseil de surveillance de Vivendi a décidé, à l’unanimité, de retenir l’offre d’Altice/Numericable dans le cadre de la vente de l'opérateur SFR. Martin Bouygues n'aura pas réussi à inverser la tendance.

Cette fois, c'est fait ! C'est Altice/Numericable qui remporte SFR, au détriment du groupe Bouygues, qui n'aura pas ménagé ses efforts sur ce dossier hautement stratégique. Le groupe de Martin Bouygues aura tout tenté pour parvenir à racheter SFR, jusqu'à proposer une ultime offre pas plus tard qu'hier. En vain.

Vivendi vient en effet de rendre sa décision en faveur de Numericable, qui indique par communiqué : « Au cours de ses séances des 4 et 5 avril 2014, le Conseil de surveillance de Vivendi a pris connaissance du résultat des négociations menées avec Altice/Numericable, dans le cadre de l’exclusivité réciproque accordée le 14 mars dernier, en vue d’un rapprochement entre SFR et Numericable.

Au terme de débats approfondis, le Conseil de surveillance a décidé, à l’unanimité, de retenir l’offre d’Altice/Numericable qui correspond au projet industriel le plus porteur de croissance, le plus créateur de valeur pour les clients, les salariés et les actionnaires, et répondant le mieux aux objectifs de Vivendi. »

Equilibre entre le numéraire reçu et l’espoir industriel de création de valeur

Parmi les principales raisons qui ont joué en la faveur de la proposition d’Altice/Numericable, Vivendi évoque en premier lieu la qualité du projet industriel, qui repose sur une convergence mobile-fixe, avec de nombreuses synergies, et la possibilité de créer de nouveaux leviers de croissance grâce notamment à des offres qui offriront d’importantes opportunités de développement dans le Quadruple Play et les nouveaux usages.

Parmi les autres points clés, sont évoqués : la pérennité de l’emploi, les faibles risques de concurrence entre les deux entités, étant donné que SFR et Numericable ne sont pas présents sur les mêmes segments de marché et que leurs activités sont complémentaires, ainsi que la valorisation pour Vivendi.

Le communiqué précise également que « Vivendi a retenu l’option la mieux équilibrée entre le numéraire reçu immédiatement et la participation en titres lui permettant de bénéficier de la valorisation totale la plus élevée. Tout en poursuivant la stratégie déjà annoncée de concentration dans les médias, Vivendi souhaite accompagner SFR, sa filiale depuis 27 ans, en confortant sa structure industrielle et sociale. »

Rappelons que l'offre d'Altice/Numericable s'élève à 13,5 milliards d’euros à la réalisation de l’opération ainsi qu’un complément éventuel de prix de 750 millions d’euros, et la possibilité de pouvoir céder ultérieurement sa participation de 20 %. L’ensemble devrait représenter une valeur totale supérieure à 17 milliards d’euros.

Cette décision met naturellement un terme au projet de mise en bourse de SFR. Ce rachat de SFR par Altice/Numericable est résolument un joli coup de la part de son PDG Patrick Drahi. L'homme d'affaires rêvait depuis longtemps de pouvoir connecter le réseau de SFR avec celui de Numericable, pour faire de cette nouvelle entité un champion national, voire européen, du très haut débit fixe et mobile. Il a désormais les moyens de parvenir à ses ambitions.

Numericable : Eric Denoyer et Patrick Drahi

Partagez cet article

  • LinkedIn
Sponso

Série Limitée jusqu’au 28/07/2020

illimité 80 Go

Appels illimités

SMS/MMS illimités

Internet 80 Go

RED By SFR

17,00 €

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.