Google Glass : la grande majorité des Américains ont peur pour leur vie privée

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google glass explorer

72 % des consommateurs américains ne veulent pas des Google Glass, notamment pour une question de respect de la vie privée. Un chiffre qui tombe mal : Google souhaite justement ouvrir un peu plus son programme Explorer à tout un chacun.

Google Glass suscite évidemment l’intérêt des technophiles, toujours à la recherche de nouveautés. Ces lunettes interactives, fonctionnant sur Android et offrant des services autant multimédias que pratiques, pourraient être celles qui démocratiseront réellement ce type d’accessoires. Mais, les technophiles ne sont pas les seuls consommateurs. Les autres regardent d’un oeil très critique l’arrivée de ce produit, qui, à plusieurs reprises, a montré que la vie privée n’était pas toujours respectée.

72 % des Américains craignent pour leur vie privée

Selon une étude réalisée par l’institut d’étude Toluna, 72 % des Américains refuseraient d’acheter et de porter les Google Glass pour une question de vie privée. Selon un article publié par Adweek, les consommateurs expliquent que les lunettes représentent un risque, notamment en cas de piratage. Informations personnelles, position géographique, capture de photo à l’insu du porteur, etc.

Cette étude a été réalisée auprès d’Américains, de Britanniques, d’Australiens et d’habitants de Singapour. Et dans chaque pays, la vie privée avec les Google Glass est un sujet qui les touche unanimement. Les Singapouriens sont d’ailleurs les plus enclins à faire l’impasse sur cette question au bénéfice de posséder la technologie la plus récente (et ce, presque à n’importe quel prix...).

Le programme Explorer ouvert à tous le 15 avril

Amusant concours de circonstances, Google vient justement d’annoncer que le 15 avril prochain, le programme Explorer s’ouvrira à tous les technophiles Américains qui souhaitent faire l’acquisition d’une paire de Glass. Le prix de ces lunettes reste à 1500 dollars : tous ne seront pas en mesure de profiter de cette opportunité. 

Le prix risque d’ailleurs d’être une autre des préoccupations de Google s’il souhaite lancer la commercialisation massive de son accessoire. Car à 1500 dollars selon l’étude Toluna, ce sont 70 % des Américains qui refuseraient de les acheter, 73 % des Britanniques, 61 % des Australiens et 52 % des Singapouriens. Le risque n’est pas négligeable.

Etude Toluna Google Glass

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.