Microsoft enfin propriétaire de la branche Devices & Services de Nokia

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
microsoft

Comme annoncé en début de semaine, Microsoft est à partir d’aujourd’hui le nouveau propriétaire de la vision Devices & Services de Nokia. L’ensemble rassemblé sous la houlette de Microsoft Mobile Oy sera intégré à la division Devices (avec Xbox, Surface, etc.) qui sera désormais dirigée par Stephen Elop.

Ce n’est pas sans quelques remous que la branche Lumia et Asha de Nokia a été officiellement cédée aujourd’hui à Microsoft. Car le chemin parcouru fut long et semé de quelques embûches, malgré une volonté clairement affichée par les autorités européennes et américaines de voir cette transaction se clôturer. Mais, désormais c’est fait : les smartphones et feature phones de Nokia, ainsi que quelques actifs complémentaires, font désormais partie du géant de Redmond. Une opération financière dont le montant atteint officiellement 5,44 milliards de dollars, mais qui est sujette à quelques extensions optionnelles.

Stéphen Elop, patron de Lumia, Asha, Surface et Xbox

Parmi les cadres dirigeants de Nokia qui prendront place chez Microsoft se trouve Stephen Elop, qui mènera dès à présent la division Devices de Microsoft (laquelle comprend les smartphones, les consoles de jeu, les tablettes, et quelques accessoires de PC). Il emmène avec lui la majorité de son équipe : Timo Toikkanen, vice-président en charge des feature phones, Jo Harlow, vice-présidente en charge des smartphones, Juha Putkiranta, directeur logistique, et Chris Weber, directeur commercial et marketing.

L’activité téléphonie mobile sera regroupée dans une nouvelle filiale appelée Microsoft Mobile Oy dont le rôle est de produire et distribuer les Asha et les Lumia. Elle sera basée en Finlande.

Une usine fermée et une autre bloquée

Dans son communiqué de presse, Nokia précise que deux usines ne font pas partie de la transaction à ce jour. Celle de Masan en Corée du Sud et celle de Chennai en Inde. Cette dernière est bloquée par l’administration fiscale indienne, mais Microsoft aurait déjà donné son accord pour la reprendre dès que le litige sera résolu, non sans négocier au préalable. En attendant, l’usine de Chennai reste propriété de Nokia qui l’opèrera en tant que prestataire de service pour le groupe américain.

L’usine de Masan ne bénéficiera pas du même traitement. Nokia et Microsoft se sont mis d’accord pour fermer prochainement l’usine et licencier les 200 employés qui y travaillent. Une compensation financière sera proposée à chacun d’eux pour « leur donner une chance d’explorer d’autres opportunités en dehors du groupe », indique Nokia.

Beaucoup de changements à venir donc dans le paysage des smartphones sous Windows Phone. La réorganisation prendra certainement beaucoup de temps. En espérant que cela n’impactera pas la bonne dynamique du catalogue Lumia et Asha.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer