BlackBerry Z5 : tous les détails sur un smartphone qui ne verra jamais le jour

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
blackberry

Le changement de stratégie chez BlackBerry a fait quelques victimes. Des employés licenciés pour réduire la voilure, mais également des modèles abandonnés, comme le Z5 qui a pourtant défrayé la chronique durant l’été 2013.

Le BlackBerry Z5, nom de code « Capuccino » ou « Americano » (selon où vous buvez votre café au lait) devait être un Z10 économique ou un Q5 sans clavier. Il restera dans l’histoire de BlackBerry comme l’un des projets de l’ère Thorsten Heins stoppés net lors de la nomination de John Chen à la tête de l’entreprise. Il fait aujourd’hui l’objet d’une séance de photos posthumes très détaillées sur le site vietnamien Techrum.

BlackBerry Z5

Un design et une fiche technique entrée de gamme

Nous y découvrons donc un smartphone entrée de gamme avec coque en plastique gommée et batterie amovible. À l’avant, une surface entièrement tactile, sans bouton matériel apparent. Le design du mobile se rapproche du « Kopi », appelé commercialement Q5 (testé ici), à la différence près que ce dernier dispose d’un clavier complet. Sur le côté droit, trois boutons matériels (volume et validation). À gauche le port microUSB. En haut, le bouton d’alimentation, le micro secondaire et le port jack 3,5 mm. En bas, simplement le micro principal.

À l’intérieur, une configuration clairement entrée de gamme, surtout compte tenu des standards actuels. Un écran 4,5 pouces doté d’une résolution de 300 points par pouce environ. Un chipset Qualcomm MSM8960 (Snapdragon S4 dual-core cadencé à 1 GHz) accompagné de 1,5 Go de mémoire vive et 8 Go de stockage interne (extensible par microSD). Un capteur photo de 3 mégapixels. Un capteur visio de 1,3 mégapixel. Et une batterie 2100 mAh. Le tout sous BlackBerry 10.

BlackBerry Z3 : la nouvelle incarnation du Z5 ?

Développé dans le courant du premier semestre 2013, il représentait tout ce que John Chen ne voulait pas pour BlackBerry : un smartphone sans clavier physique qui démontrait une ambition trop marquée vers le grand public et non plus vers les professionnels. John Chen a mis fin au développement de ce smartphone en même temps qu’il confiait à Foxconn le soin de développer la gamme BlackBerry sur l’entrée de gamme et les marchés émergents. Ironiquement, c’est un clone du Z5 que le sous-traitant chinois a sorti de ses usines en premier : le Z3. Ce dernier est aujourd’hui en vente en Indonésie et devrait entrer sur le marché indien très rapidement.

Comparer les prix du BlackBerry Q5

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.