v
promo red by sfr

Asus présente la ZenWatch, sa montre sous Android Wear (IFA 2014)

Par Samir Azzemou

asus

Début juillet, le patron d’Asus confirmait son intérêt pour les montres connectées, tout en indiquant qu’il ne souhaitait pas se précipiter comme la concurrence coréenne. Deux mois plus tard, Asus présente sa ZenWatch. Le Taïwanais a-t-il tenu sa promesse ? Réponse.

En marge d’une conférence économique organisée à Taipei par le Financial Times début juillet, Jonney Shih, patron d’Asus, affirmait à nos confrères de Focus Taïwan, son intention de produire une montre connectée. Mais pas n’importe comment. Trois points lui semblaient primordiaux : un bon design, des fonctions innovantes et un prix abordable. Et de son point de vue, aucun constructeur n’y était parvenu, même après le lancement officiel d’Android Wear. Un pied de nez donc à Samsung, LG ou encore Sony. En faisant cette déclaration, Asus a évidemment attiré les regards, mais aussi cristallisé certaines attentes. Ce matin, le fabricant a dévoilé sa ZenWatch. Regardons donc si les promesses de Jonney Shih ont été tenues.

Un design particulièrement soigné

Tout d’abord, la ZenWatch présente un design très proche d’une montre traditionnelle. Comme pour la G Watch, cette smartwatch présente un bracelet en cuir au format standard, facile à changer. Le châssis de la montre, certifié IP55 (contre les éclaboussures) est légèrement rectangulaire, avec des angles très arrondis. L’écran tactile est carré. La tranche de la montre est habillée d’un contour qui rappelle la couleur du bracelet d’origine. Attention donc à ceux qui feront le choix de le changer.

Asus Zenwatch

À l'intérieur, rien de révolutionnaire

À l’intérieur de la smartwatch, nous retrouvons l’éternel Snapdragon 400 cadencé à 1,2 GHz, accompagné de 512 Mo de mémoire vive, 4 Go de stockage interne, les connectivités standards (Bluetooth 4.0, microUSB, microphone). La montre dispose d’un écran Amoled de 1,63 pouce dont la définition est de 320 x 320 pixels, soit 278 pixels par pouce. Il est protégé par une dalle incurvée Gorilla 3 signée Corning. Naturellement la montre est animée par Android Wear.

Comme de nombreuses montres et autres bracelets sportifs, la ZenWatch offre une panoplie de capteurs biométriques associés à différents composants plus classiques (accéléromètre, boussole, gyroscope) pour mesurer l’activité physique et la qualité des « temps de relaxation ». Comprenez les rythmes du sommeil. Côté usage, Asus a évidemment pris exemple sur les smartwatchs déjà commercialisées : contrôle à distance de l’appareil photo du smartphone, localisation par une sonnerie du mobile depuis la montre, télécommande pour les présentations PowerPoint, ainsi qu’une intégration plus pointue avec les mobiles et tablettes sous ZenUI, la surcouche maison d’Asus qui habille Android.

Des promesses qui ne sont pas tenues

Loin d’être aussi innovante, mais plutôt très bien finie, la ZenWatch déçoit par son prix. Alors que le patron d’Asus estimait pouvoir proposer un produit deux fois moins cher que la concurrence, il fera en fait tout aussi bien : 199 euros. Dommage. Pas de date de disponibilité, mais le produit devrait être proposé assez rapidement. Ci-dessous, la vidéo de présentation officielle.

 

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.