Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Des smartphones 4G 64-bit à 60 euros en 2015 ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
arm

Le consortium ARM, qui conçoit les coeurs Cortex Axx animant la majorité des chipsets actuels, a présenté ses voeux pour 2015. Il prévoit notamment l’émergence de smartphone 4G et 64-bit à moins de 70 dollars.

Ce matin, nous avons publié le test du Pop 2 4.5 d’Alcatel OneTouch, un smartphone 4G et compatible 64-bit bien sous tous rapports. Vendu à 109 euros, prix public conseillé en open-market, le smartphone s’est révélé particulièrement capable pour son prix. Une bonne surprise en somme. Évidemment, l’attrait principal de ce mobile, qui ne compte pas que des qualités notamment ergonomiques, est son prix de vente vis-à-vis des prestations. Toutefois, son très bon rapport qualité-prix pourrait se voir détériorer dans le courant de l’année. En effet, ARM Holdings (qui gère les spécifications techniques des coeurs Cortex et les GPU Mali des chipsets) vient de publier sur Twitter ses 15 prévisions pour l’année 2015 (n’y voyez aucune coïncidence entre les deux chiffres). Et l’une d’elles porte justement sur le prix de l’entrée de gamme en 4G.

Pop 2
Les mobiles comme le Pop 2 d'Alcatel OneTouch coûteront bientôt encore moins chers

Des smartphones 64-bit et LTE à 60 euros

Si en 2014, certains smartphones 4G sont passés pour la première fois sous la barre des 100 euros, le consortium prévoit une nouvelle baisse du tarif minimum : 70 dollars, soit environ 60 euros (si nous ne tenons pas compte de la parité dollar-euro que semblent vouloir respecter les constructeurs ces derniers mois). Imaginez donc un smartphone tel que le Pop 2 (écran FWVVGA de 4,5 pouces, Snapdragon 410 quad-core 1,2 GHz, 1 Go de RAM, 8 G de stockage interne, compatible 4G) vendu 40 euros moins cher. C’est de cela dont il s’agit.

L’entreprise ne précise pas comment elle arrive à ce résultat, mais nous avons notre petite idée. D’abord, la baisse des prix des chipsets 64-bit pour des performances équivalentes avec l’arrivée massive des fondeurs chinois, MediaTek principalement, mais pas seulement. Allwinner et Rockchip devraient aussi livrer leurs produits 64-bit dans le courant du premier semestre. Ce qui devrait participer à démocratiser cette technologie dans les pays émergents. Selon ARM, 50 % des smartphones distribués en 2015 seront 64-bit. La Chine, l’Inde, le Brésil, la Russie et les pays du Moyen-Orient devraient être de forts leviers de croissance. Quant aux marchés matures, nous y passerons aussi. Il sera intéressant de connaître la proportion des nouveaux mobiles annoncés sur le MWC qui seront compatibles 64-bit.

Plus de sécurité. Plus d'efficacité.

Parmi ses autres prédictions pour l’année 2015, le consortium estime que les constructeurs multiplieront l’intégration de technologies biométriques dans les mobiles (aussi bien pour un usage de protection que de santé publique), que la sécurité des informations ne devrait plus être gérée par un cryptage matériel, mais par des serveurs (type BES de BlackBerry) et que le paiement sur mobile et le chargement sans fil se démocratiseront. Le chargement sans fil amènerait les constructeurs à ne plus se focaliser sur la puissance des batteries (et donc l’autonomie), mais sur l’efficacité de la consommation énergétique, puisqu’il sera plus facile de charger un portable. Nous sommes dubitatifs sur ce point.

La chasse au fondeur est ouverte !

Très étonnant, ARM Holdings prédit enfin que les constructeurs de smartphones et les grands groupes comme Google ou Microsoft pourraient racheter dans le courant de l’année des fondeurs pour internaliser la fabrication des composants et améliorer leur rentabilité. Évidemment, ce ne sont pas tous les constructeurs qui disposeraient des fonds nécessaires et des volumes pour rentabiliser l’investissement. Sans oublier que certains disposent déjà d’une division dédiée (comme Samsung et Huawei). Nous pensons à Lenovo, ZTE, TCL, mais aussi à Xiaomi. Bref, aux principaux acteurs chinois. Nous pensons aussi à LG qui, avec son Odin, n’a pas vraiment marqué les esprits.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer