Google : « le concept Glass devait être repensé »

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
google glass explorer

Lors de sa conférence téléphonique pour annoncer ses résultats, Google est revenu sur Glass en expliquant que quand un projet n’atteint pas son objectif, il faut parfois se remettre en question pour établir une nouvelle stratégie. La firme avoue que le projet n’a pas reçu l’accueil qu’elle attendait...

C’est peut-être la première fois que Google s’exprime aussi ouvertement sur le sujet Glass, ses lunettes interactives. Après la polémique. Après l’arrêt du programme Explorer. Après la fuite dans le Wall Street Journal. Après le message mi-figue mi-raison sur Google Plus expliquant que le projet sort du giron de Google X et qu'il est l’heure de dresser le bilan. Lors d’une conférence téléphonique au cours de laquelle la firme a présenté ses résultats pour le quatrième trimestre 2014, elle a expliqué avoir été déçue de l’accueil réservé à Glass ses derniers mois.

Glass

Quand un projet ne marche pas, il doit être arrêté

C’est par la voix de son directeur financier Patrick Pichette que l’entreprise s’est exprimée. Les mots étaient simples, mais certainement un peu froids. Il explique que quand un projet n’atteint pas ses objectifs, alors que l’idée est encore prometteuse, il est parfois nécessaire de tout arrêter et de prendre le temps de remettre à plat l’ensemble du projet. C’est ce qui aurait été fait sur Glass. Le projet n’a pas simplement été suspendu. Il a été arrêté pour le reprendre à zéro.

Le fait que Glass sorte du giron de Google X n’était donc pas une bonne nouvelle, mais une façon de dire que l’avenir des lunettes interactives de Google, s’il y a un avenir à ce produit, ne sera plus un projet technologique à destination des technophiles. Aujourd’hui, nous savons que la patronne de Glass, Ivy Ross, arrivée il y a moins d’un an, travaille désormais sur une nouvelle mouture de Glass avec le patron de Nest, Tony Fadell. Et selon les rumeurs, il devrait s’agir d’un produit à destination, dans un premier temps, des entreprises, histoire d’habituer le grand public à voir ces lunettes rendre de vrais services au quotidien.

Bien sûr que Glass est un échec

Oui, Glass a été un échec. Car au-delà de la performance technologique, Google estimait que ses lunettes connectées pouvaient devenir un nouvel écran interactif pour tout un chacun. Mais compte tenu des retours des usagers, de la grogne de certaines personnes (des passants, des tenanciers de pub, des propriétaires de cinéma), des inquiétudes des associations de consommateurs et du manque évident de motivation des développeurs, il fallait bien y mettre un terme. Le « tough call » comme l’exprime Patrick Pichette. Et cela a dû prendre un certain temps. D’où le manque d’informations sur la seconde partie de l’année 2014.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.