Android et iOS représentent 96,3% des OS de smartphones

Par Benjamin Trécherel

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
android

Les systèmes d'exploitation mobiles de Google et d'Apple ont encore écrasé la concurrence en 2014, ne laissant que des miettes à leurs concurrents.

D'après les chiffres publiés par le cabinet IDC, Android et iOS ont véritablement écrasé le marché des OS mobiles en 2014. Les deux OS occupent en effet 96,3% du marché du smartphone. Une véritable domination qui laisse les autres systèmes d'exploitation, comme BlackBerry et Windows Phone, se partager les miettes.

Parts de marché des OS mobiles en 2014 - IDC
Evolution des parts de marché des OS mobiles- 2013 / 2014

Une année record pour Android

L'année a été faste pour Android. L'OS mobile de Google est ainsi passé de 78,7% de parts de marché en 2013 à 81,5% en 2014. La barre symbolique du milliard d'appareils livrés a même été dépassée sur l'ensemble de l'année (ce qui avait d'ailleurs été prévu par IDC en février 2014).

La raison de cette progression ? La « disponibilité de nombreux appareils à bas coût » selon Ramon Llamas, responsable des recherches au sein de l’équipe téléphonie mobile chez IDC.

Pourtant Samsung, le leader des ventes de smartphones sous Android, s'est un peu essouflé en 2014. Mais les marques chinoises (comme Huawei, Lenovo, Xiaomi, ZTE...) sont actuellement en plein essor et ont permis à l'OS de gagner des parts de marché.

iOS solide deuxième, Windows Phone en difficulté

iOS occupe quant à lui une solide deuxième place puisqu'il représente actuellement 14,8% des smartphones. Une part de marché qui baisse légèrement (elle était de 15,1% en 2013) mais ses ventes en volume ont elles augmenté de 25,6%. Loin derrière, Windows Phone vient compléter le podium avec 2,7% de parts de marché (contre 3,3% en 2013).

BlackBerry en chute libre

Chez les autres OS mobiles, nous pouvons observer la descente aux enfers de BlackBerry, qui passe de 1,9% à 0,4% de parts de marché. Ses ventes ont également chuté puisque le volume de terminaux BlackBerry livrés est passé de 19,2 millions d'unités à un peu moins de 6 millions en 2014. Cette baisse s'explique toutefois par une année de rationalisation opérée par le fabricant canadien. BlackBerry espère ainsi que ses nouveaux modèles (et notamment les Classic et Passport) lui feront reprendre des points en 2015.

La part des autres OS mobiles a à l'inverse fortement augmenté puisqu'ils ont enregistré à eux tous une hausse de 234,8% des ventes de 2013 à 2014. Une forte augmentation qui reste tout de même à relativiser puisqu'ils occupaient seulement 0,6% du marché fin 2014.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.