Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Le Mi Band de Xiaomi bientôt adapté dans une chaussure de sport

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
li ning

En Chine, le bracelet connecté de Xiaomi, le Mi Band, s’est vendu par centaines de milliers. Un succès qui a donné quelques idées à des équipementiers sportifs. Parmi eux, le groupe chinois Li Ning.

En Europe, et notamment en France, Li Ning est une marque sportive chinoise confidentielle. Créée dans les années 90 par le champion olympique qui lui a donné son nom, l’entreprise connaît, depuis la fin des Jeux de Pekin, un essoufflement de son intérêt, alors que l’Empire du Milieu connaît une explosion économique considérable, notamment grâce aux nouvelles technologies (dont la téléphonie mobile). Et c’est certainement pour cela que Li Ning a décidé de s’associer aux phénomènes des objets connectés dédiés au fitness. Ce qui est légitime : des chaussures de sport, ça sert à bouger.

Mi Band
Le capteur du Mi Band de Xiaomi sera intégré à des chaussures de running

Un tracker intégré à une chaussure de sport

Information relayée par Reuters, Li Ning a donc officialisé hier son partenariat avec Huami Technology, une entreprise connue pour avoir fabriqué le Mi Band de Xiaomi. L’idée est simple : intégrer un module connecté à des chaussures de sport et capter les données grâce à une application pour smartphone. Et évidemment, il ne s’agit pas de n’importe quelle application : ce sera celle de Xiaomi. Une sorte de Mi Shoes en quelque sorte. Li Ning joue donc ici sur deux tableaux, celui des accessoires connectés, mais aussi celui de Xiaomi, dont la popularité ne cesse d’augmenter, aussi bien en Chine qu’en occident.

Le choix de Li Ning est triplement judicieux. D’abord, la technologie de Huami est simple à adapter et déjà rentable. Elle sera donc assez économique à intégrer à des chaussures (et donc accessible à l'achat pour les consommateurs). Bien sûr, quelques adaptations des algorithmes seront nécessaires (une chaussure, ce n'est pas un bracelet), mais il s’agit là d’un développement logiciel. Seconde raison, Li Ning devrait profiter du buzz autour des prochains accessoires connectés et du lancement international de la boutique d’accessoires de Xiaomi, notamment aux États-Unis où la marque de sport est également présente.

Tout faire comme les modèles américains

Enfin, et c’est peut-être le plus important, Li Ning espère redevenir une marque innovante et d’envergure mondiale grâce à un partenariat avec « l’Apple chinois » dans le cadre d’un partenariat qui nous rappelle évidemment beaucoup celui qui a lié Nike et la firme de Cupertino. Si aujourd’hui Nike+iPod n’est plus ce qu’il était, il reste un exemple à suivre dans le domaine du partenariat technologique entre constructeur et équipementier. D’autant que Nike est pour Li Nang ce qu’Apple est pour Xiaomi : un modèle à dépasser. Reste à savoir si cela aura le même impact sur les consommateurs... et sur les comptes du fabricant d’articles de sport.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer