SFR RED 40 Go = 10

Rovio : de plus en plus de difficultés à se payer avec Angry Birds ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
rovio

Rovio vient de publier ses résultats pour l’année 2014. La sortie de nombreux titres a favorisé une augmentation du chiffre d’affaires en provenance des jeux mais les produits dérivés, dont ceux liés à Angry Birds, sont à la peine. Les bénéfices sont gravement en baisse.

Rovio est connu pour avoir révolutionné le jeu sur mobile, mais également l’économie du jeu sur mobile. Angry Birds, premier du nom, reste l’un des jeux les plus téléchargés et les plus rentables de l’histoire de la téléphonie mobile. C’est l’une des premières licences nées sur les smartphones à avoir fait l’objet de nombreuses déclinaisons sur les consoles, la télévision, le merchandising et bientôt au cinéma avec un film d’animation en cours de production. Seulement, Angry Birds n’est plus la vache à lait de Rovio. Et cela se voit dans les comptes de résultats pour 2014 de l’éditeur finlandais.

Angry Birds 2015
Un nouvel Angry Birds pour très bientôt

Chiffre d'affaires en baisse

L’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 158,3 millions d’euros, en baisse de 9 % par rapport à l’année précédente. Ce recul est essentiellement dû à un affaiblissement des revenus en provenance des produits dérivés qui s’effondrent de 43 % en un an. La progression du chiffre d’affaires lié aux jeux vidéo (+16 %) et aux contenus audiovisuels (+19 %) ne parvient pas à contrebalancer cette tendance.

C’est toutefois dommage que Rovio ne parvienne pas à augmenter son chiffre d’affaires global pour l’année 2014. Car l’audience des jeux du studio a été particulièrement bonne. 600 millions de téléchargements et six nouvelles productions lancées (Angry Birds Transformers, Retry, Angry Birds Epic, Plunder Pirates, Angry Birds Stella et Juice Cubes). Mais cela n’a donc pas suffi.

Les bénéfices fondent

Le résultat d’exploitation avant impôts atteint 17 millions d’euros, en baisse de 53 %. Les bénéfices nets fondent de 72,6 % pour atteindre 10 millions d’euros seulement. Vous remarquerez que les bénéfices baissent considérablement plus vite que le chiffre d’affaires. Cela indique que l’activité la plus rentable de Rovio était le merchandising. Voilà qui n’est pas de bon augure, surtout si celle-ci continue de s’étioler.

C’est un avertissement pour l’avenir naturellement. En perdant autant de bénéfice, l’entreprise aura des difficultés à produire de nouveaux jeux et de nouveaux contenus. D’autant que le film d’animation sur Angry Birds, tout en images de synthèse et prévu pour un lancement en mai 2016, est un gouffre financier. Rovio, qui espère que cette production boostera l’activité merchandising, n’aura qu’un impact négatif sur les chiffres de cette année. Il faudra donc assurer au niveau des jeux.

L'accent sera mis sur l'Asie

Pour cela, Rovio prévoit de renforcer son déploiement dans les pays asiatiques. D’abord en Chine, avec des partenariats de distribution avec plusieurs boutiques applicatives locales, dont Alibaba. La même stratégie sera également appliquée en Corée. Ensuite au Japon, où Rovio devrait lancer son premier jeu dédié à l’archipel. Il s’agira d’Angry Birds Fight. Un jeu qui n’avait pas encore été officialisé.

Côté nouveautés ludiques, Rovio prévoit une année forte. Deux jeux ont déjà été déployés sur le premier trimestre : Jolly Jam et Angry Birds Stella Pop, ce dernier ayant été présenté dans nos pages en mars. Deux autres sont en cours de lancement, dont un nouvel épisode d’Angry Birds. Ce dernier, lancé uniquement au Canada pour une phase de beta ouverte, devrait reprendre le gameplay historique de la série à en croire le visuel dévoilé sur le blog officiel de l’éditeur. Et il devrait y en avoir d’autres. Espérons que les joueurs adhéreront.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer