Nokia dément à nouveau vouloir « fabriquer et commercialiser » des mobiles

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
nokia

En fin de semaine dernière, un article en provenance d’un média chinois affirmait que Nokia développe un nouveau centre de R&D dans la province du Sichuan. Nokia a officiellement repris la parole ce week-end pour démentir l’information.

C’est un jeu du chat et de la souris auquel jouent Nokia et ses fans. Si les rumeurs et les indiscrétions tendent toutes à affirmer qu'elle travaille sur des smartphones grand public, la marque finlandaise passe beaucoup de temps à les démentir. Les événements du week-end, qui font suite à un article paru sur un média régional chinois, n’en sont qu’un exemple flagrant et montre à quel point Nokia a à coeur de montrer une posture aussi éloignée que possible des terminaux et de la possibilité de voir sa marque posée sur l’un d’entre eux, ou au moins dans un premier temps.

Nokia N1
Nokia N1, l'exemple même de la future stratégie de Nokia concernant le grand public

Rappel des faits. En toute fin de semaine dernière, le périodique chinois Sichuan Daily diffusait un article où étaient repris les propos d’un cadre dirigeant de la filiale locale de Nokia. Ce dernier affirmait qu’un nouveau centre de R&D était en cours de construction et qu'il servirait à héberger une équipe de développement de smartphones sous Android. Cet article rappelait naturellement celui publié quelques jours plus tôt par Re/code. Nos confrères américains affirmaient que Nokia préparait son retour pour 2016, une date correspondant à la fin d’un engagement pris auprès de Microsoft qui a obtenu l’exclusivité de l’usage de la marque pour les mobiles intelligents sur 18 mois.

Non, Nokia ne fabriquera ou ne vendra pas de mobiles

Hier, dimanche 26 avril, Nokia a réagi à l’article du Sichuan Daily, lequel a évidemment fait le tour du globe en moins de 24 heures. Dans son communiqué de presse très succinct, l’entreprise affirme que ces propos n’ont pas été tenus par un cadre dirigeant de Nokia Networks et que le groupe finlandais n’a aucune intention de produire ou distribuer des terminaux grand public. Notez que ce communiqué n’émane pas de la direction de la communication en Finlande, mais du centre de Nokia Research Center (NRC) à Sunnyvale. Petit détail amusant : NRC est une filiale de Nokia Technologies, qui gère les brevets et la recherche. Et toutes les rumeurs qui mentionnent le retour de Nokia en téléphonie désignent cette branche du groupe scandinave.

Vous noterez que le communiqué de presse fait strictement l’impasse sur le rôle que jouerait Nokia Technologies dans le retour de la marque finlandaise sur des smartphones grand public : la conception de mobiles. En effet, comme nous l’avons mentionné à plusieurs reprises, Nokia ne veut plus produire et distribuer des mobiles auprès des consommateurs. Comme pour sa tablette N1, Nokia veut simplement développer des plates-formes et confier les tâches ultérieures à des sous-traitants comme Foxconn. D’où la formulation utilisée dans le communiqué de presse, qui, selon nous, ne fait que confirmer les indiscrétions relayées précédemment.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.