SFR RED 5 Go = 5

Fragmentation d’Android : Lollipop frôle les 10 %

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google android lollipop

Suivant toujours le chemin pavé de KitKat, Lollipop continue sa percée dans la base installée d’Android. La version 5 de l’OS a frôlé début mai les 10 %, doublant pratiquement sa présence. Et fait attendu : KitKat est pour la première fois en baisse.

Comme chaque mois, nous observons l’évolution du parc installé de smartphones sous Android. Une étude utile pour connaître l’adoption des nouvelles versions de l’OS de Google, l’implication des constructeurs dans les mises à jour de leurs modèles récents, mais aussi de savoir combien d’irréductibles refusent d’abandonner Froyo, Gingerbread ou Ice Cream Sandwich. Et il y en a beaucoup : sachez qu’en ce début de mois de mai 2015, ces trois versions d’Android représentent respectivement 0,3 %, 5,7 % et 5,3 % du parc installé. Nous avons le bonheur de constater de que ces trois chiffres sont en recul ce mois-ci (Froyo n’avait pas bougé depuis le début de l’année), respectivement de 0,1 point, 0,7 point et 0,4 point. Soit 1,2 point ensemble.

Fragmentation Android mai 2015

Lollipop presque à 10 %

Pour cette nouvelle édition, nous avons trois bonnes nouvelles et une moins bonne. Commençons par les bonnes. D’abord Lollipop (Android 5.0 et 5.1) est en nette augmentation : 4,3 points de progression, l’amenant aux portes de 10 % du parc installé. Notez que l’essentiel de cette progression (4 points) provient d’Android 5.0. La version suivante ne progresse que de 0,3 point. Cela dit, ensemble, les deux moutures parviennent presque à doubler le score de Lollipop, ce qui est déjà bien.

Seconde bonne nouvelle, Jelly Bean et Kitkat sont en recul. Android 4.4 passe de 41,4 % à 39,8 % (-1,6 point). Et conjointement, les trois versions précédentes (4.1, 4.2 et 4.3) passent de 40,7 % à 39,2 % (-1,5 point). Ouf, KitKat conserve sa première place au podium. Cela aurait fait clairement tache que Jelly Bean reprenne la tête du classement. Vous remarquerez que la baisse de KitKat est quasiment aussi forte que celle de Jelly Bean. Cela sous-entend que les constructeurs jouent actuellement pleinement leur rôle d’évangéliste en mettant à jour leurs smartphones.

Les vieilles versions reculent nettement

Troisième bonne nouvelle, le quart de la progression de Lollipop provient du recul des vieilles versions d’Android. Il s’avère donc que les usagers abandonnent progressivement leurs vieux smartphones. Il faut dire que l’offre Kitkat (voire même Jelly Bean) est encore très présente sur le segment entrée de gamme. Ce qui explique certainement en partie ce décalage. Tant qu’il sera encore réservé aux segments milieu et haut de gamme, Lollipop ne profitera pas des marchés volumiques et continuera de progresser relativement lentement. Il pourrait même stagner durant l’été, comme KitKat l’année dernière en attendant les modèles de la rentrée.

La moins bonne nouvelle est l’évolution de Lollipop en comparaison de KitKat. Si nous pouvions nous attendre à ce qu’Android 5.x emprunte le même chemin que KitKat (avec un léger décalage dû aux bugs qui ont freiné la mise à disposition des ROM), nous nous attendons à ce que la progression soit moins spectaculaire dans les prochains mois (pour atteindre les 15 %, comme KitKat il y a un an). Cela veut aussi dire que, comme Android 4.4, son successeur atteindra son pic au printemps 2016 et commencera à reculer. Lollipop ne devrait donc pas dépasser les 45 %, même à son meilleur niveau. Nous sommes loin des scores d’iOS et ses 90 % pour iOS 7 (et bientôt pour iOS 8).

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer