Pas de croissance en 2015 pour Samsung Mobile ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

La spectaculaire croissance de Samsung Mobile au début des années 2010 n’est plus. En moins de 3 ans, la progression du leader coréen est passée de 131 % à pratiquement 1 %. Pendant ce temps, Apple réalise des progressions à deux chiffres.

En 2014, Samsung a clairement été chahuté par un iPhone 5S audacieux (premier smartphone à intégrer un chipset 64-bit) face à son Galaxy S5 qui était loin de faire l’unanimité. Le fait est que le géant coréen a même été taxé de ne plus innover, notamment en terme de design, exploitant même dans le haut de gamme des châssis en polycarbonate peu qualitatifs. Samsung a alors reculé et, pour la première fois depuis des années, a concédé la première place mondiale à Apple au dernier trimestre 2014. Face à lui, la firme de Cupertino dégainait deux iPhone 6 calibrés pour répondre aux exigences des consommateurs, notamment des plus grands écrans. 74,5 millions de téléphones ont été vendus, soit autant, voir plus que de smartphones Samsung sur la même période.

Galaxy S6 Edge+
Le Galaxy S6 Edge+ (ci-dessus) aura-t-il un effet positif sur les ventes ?
Les études pensent que non...

Face cette tempête, qui touchait même la Corée où Samsung a été malmené, le géant coréen, qui a failli remercier J.K. Shin, le vice-président en charge de la mobilité, a décidé de remettre à plat son catalogue, ainsi que toute sa stratégie avec l’objectif de créer des téléphones aux atours premium. Le Galaxy Alpha a été le premier, suivi par le Note 4, le Note Edge et les Galaxy Ax. Mais le point d’orgue de cette stratégie était le Galaxy S6 et le Galaxy S6 Edge. Véritables innovations en terme de design et de conception industriels, les deux smartphones devaient être le signe d’un renouveau. Nous avons alors certainement détourné le regard des segments plus volumiques du Coréen où rien n’a vraiment changé. Car, selon certains analystes, la situation de Samsung n’est pas forcément meilleure cette année.

Deuxième année de sur place ?

Selon une étude de la banque d’investissement coréenne Shinhan Investment Corporation, citée par nos confrères de Business Korea, les ventes de terminaux chez Samsung devraient, comme en 2014, stagner cette année. Plus précisément, les volumes devraient progresser de 0,95 % pour atteindre 318 millions d’unités. Soit 3 petits millions d’unités en plus. Cela ne veut pas dire que le Galaxy S6 et son cousin Edge n’ont pas reçu un bon accueil. Mais les modèles qui génèrent le plus de vente n’ont pas mieux fonctionné commercialement que l’année précédente.

Rappelons qu’en 2012, Samsung réalisait une progression insolente de 131 %, suivi en 2013 d’une augmentation de ses volumes de 44,4 %. En reprenant ces chiffres de progression, voici les chiffres de Samsung entre 2011 et 2015 : 94,4 millions en 2011, 218 millions en 2012, 315 millions en 2013 et 2014, et enfin 318 millions cette année.

Le lièvre et la tortue ?

Toujours selon la banque, chez Apple, la progression attendue est de 19 %, soit 230 millions d’unités. Une progression en ligne avec les progressions annuelles type de la marque : 49,4 % en 2012, 12,5 % en 2013 et 26,1 % en 2014. Il est difficile d’attribuer ces chiffres à un modèle particulier puisque le trimestre le plus fort dans le cycle commercial d’Apple est le dernier, après le renouvellement annuel.

Réalisons avec Apple le même exercice qu’avec Samsung. Apple a vendu 91 millions d’iPhone en 2011, 136 millions en 2012, 153 millions en 2013 et 193 millions en 2014 pour atteindre les 230 millions cette année. L’écart entre les deux entreprises était de 3,4 millions seulement en 2011. Puis, il est monté à 82 millions en 2012 et culminait à 162 millions en 2013. Il est redescendu à 122 millions d’unités l’année dernière et atteindrait les 88 millions en 2015. L’écart entre Samsung et Apple est donc pratiquement revenu au même point qu’en 2012.

Comparer les prix du Samsung Galaxy S6 Edge+

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.