Siemens cède ses téléphones mobiles à BenQ

Par Stéphane Deschamps

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
siemens

Siemens a annoncé aujourd'hui la vente de son activité de téléphones mobiles au groupe taiwanais BenQ. Le constructeur asiatique, déjà présent sur le marché français grâce à son partenariat avec Bouygues Telecom, vise désormais au quatrième rang mondial des constructeurs de téléphones mobiles.

Après Alcatel il y a quelques semaines, c'est au tour de Siemens de céder son activité de téléphones mobiles. C'est le constructeur taiwanais BenQ qui acquiert cette activité devenue déficitaire chez Siemens avec une perte de 138 millions d'euros au dernier trimestre).

Cette acquisition propulse BenQ dans le top 10 des constructeurs de téléphones mobiles et permet au constructeur d'utiliser la marque 'Siemens' pendant 5 ans. Siemens prendra également une participation de 2,5% dans BenQ, dont il achètera pour 50 millions d'euros en actions nouvelles.

Une acquisition qui devrait aussi s'accompagner d'un plan social, la branche téléphones mobiles de Siemens emploie quelque 6.000 personnes, dont environ la moitié en Allemagne. Le siège social de l'activité sera maintenu à Munich.

Le groupe taiwanais estime que l'acquisition lui permettra de réaliser un chiffre d'affaires annuel de plus de dix milliards de dollars et de vendre à terme plus de 50 millions de combinés par an.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer