Intel pourrait faire son entrée dans le prochain iPhone

Par La Rédac LesMobiles - 19 octobre 2015 à 17:14
Intel a totalement raté le virage de la téléphonie mobile, mais il ne désespère pas d’y faire une entrée fracassante. Cela pourrait être le cas l’année prochaine : Apple pourrait lui confier la conception du modem du prochain iPhone.
image de couverture lesmobiles

Les anciens maîtres du marché des composants pour PC ont toutes les difficultés à se positionner sur la téléphonie mobile, même si les usages tendent à être les mêmes (Internet, vidéo, photo, bureautique, jeu, communication). Que ce soit AMD/ATI, nVidia et même Intel, aucun d’entre eux n’a réussi à s’imposer comme MediaTek, Samsung, Texas Instruments et bien sûr Qualcomm. Mais le groupe de Santa Clara n’a pas abandonné malgré plusieurs échecs. Si l’année dernière, le message officiel était porté sur les tablettes et les objets connectés, le succès inespéré d’Asus avec le ZenFone 2 a clairement relancé l’intérêt de Big Blue. À tel point qu’il a décidé de gagner les faveurs d’un grand nom de la téléphonie. Et pas n’importe lequel : Apple.


Le patron d'Intel espère convaincre Apple d'intégrer son prochain modem LTE

Modem Intel

Selon nos confrères de Venture Beat, Intel aurait monté une équipe d’un millier de spécialistes pour créer un modem pour le prochain iPhone. Rien n’aurait encore été signé : le fondeur devra toujours tenter de convaincre Tim Cook du bien-fondé de sa solution. D’autant que la firme de Cupertino s’adresse aujourd’hui à l’un des spécialistes de l’exercice : Qualcomm. En effet, tous les iPhone sont aujourd’hui équipés par les créateurs des Snapdragon. Dans l’iPhone 6S, vous retrouvez le MDM9635M, lequel offre une compatibilité avec 23 bandes de fréquence LTE utilisées dans le monde. Les modems Qualcomm ont toujours été des modèles du genre.

Pour contrer Qualcomm, Intel développerait donc une version de son XMM 7360, lequel est compatible LTE catégorie 10, aussi bien en FDD qu’en TDD, et VoLTE. Le modem serait prêt pour la fin de l’année, selon le patron du fondeur américain, Brian Krzanich. Ce qui serait idéal pour présenter le produit à Apple pour le prochain iPhone. Et il serait développé en Allemagne dans les anciens bureaux d’Infineon, une entreprise rachetée par Intel. Ce détail a son importance : l’ancien directeur technologique d’Infineon, entre autres, travaille aujourd’hui chez Apple.

Apple iPhone
Le but final n'est pas de fournir un modem à l'iPhone, mais de fournir son futur SoC.

Si vous vous demandez pourquoi autant de personnes seraient consacrées à ce projet qui pourrait très mal se conclure pour Intel, la réponse est simple. Selon les sources de Venture Beat, ce chiffre est à la hauteur de l’enjeu, de la compétition chez Qualcomm et de l’exigence d’Apple pour son iPhone.

Du modem au chipset

Si le modem n’est évidemment pas une pièce maîtresse comme le chipset, il s’agit d’une pièce assez importante pour convaincre Apple du bien-fondé de la proposition d’Intel. Car l’enjeu de ce projet n’est pas simplement de créer un modem LTE pour le prochain iPhone. Il y a deux objectifs derrière l’énorme investissement d’Intel. D’abord, si Intel arrive à convaincre Apple avec son modem, il tentera de s’imposer par la suite sur d’autres éléments, notamment le chipset qu’il espère développer pour la firme de Cupertino.

Aujourd’hui l’Ax d’Apple est un chipset qui n’intègre pas les fonctions modem, d’où la nécessité d’un composant dédié à part. Selon Venture Beat, Apple souhaite bénéficier d’un composant similaire au Snapdragon, avec modem intégré. Et Intel serait prêt à lui procurer et à le lui fabriquer dans ses propres usines (lesquelles sont compatibles avec la gravure en 14 nm et bientôt en 10 nm). Ce qui serait un incroyable retournement de situation pour la firme de Santa Clara jusqu’ici globalement malheureuse en téléphonie.

Second objectif, en remportant un contrat avec Apple, Intel se relance dans la téléphonie et devient plus attractif pour tous les autres constructeurs. Objectif que l’entreprise n’a pas réussi à finaliser avec Asus, malgré l’incroyable buzz que le ZenFone 2 a suscité à son lancement. Intel pourra-t-il avec Apple revenir dans la course au SoC pour smartphone, malgré une domination de Qualcomm et la concurrence féroce des acteurs asiatiques ? Rien n’est moins sûr. Il faudra d’abord convaincre Apple. Et ce ne sera pas une mince affaire.

Apple Apple iphone Apple iphone 7

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Samsung Galaxy S21 FE 5G
image Samsung Galaxy S22 Ultra