Quel serait l’intérêt pour Sony de créer son chipset ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
sony

Une folle rumeur est apparue sur Internet cette semaine : Sony, comme Apple, Huawei ou encore LG avant lui, se préparerait à créer son propre chipset. Un développement long, coûteux et pas toujours fructueux. C’est à se demander quel pourrait en être l’intérêt...

Il y a certaines rumeurs qu’il faut prendre avec quelques précautions. Et d’autres avec un peu de scepticisme. Notamment celles qui proviennent de nos malheureux confrères de DigiTimes, dont la réputation est particulièrement déplorable. Notamment quand il s’agit de rumeurs technologiques lâchées par les fameuses sources de la supply-chain taïwanaise. Car la supply-chain taïwanaise, elle aime bien réfléchir à haute voix. Et sa réflexion n’apporte pas toujours (même pratiquement jamais) une information de qualité. Et une fois encore, quelques pincettes sont à prendre avec ce nouveau bruit de couloir.

Un SoC customisé pour Sony 

Quel est le sujet ? Selon des sources industrielles cités par le média taïwanais, Sony Mobile serait intéressé par réaliser un chipset maison, avec l’aide de designers externes. Attiré par les performances obtenues par Huawei, Apple et Samsung, mais également par le gain économique (dans le cas où les téléphones se vendraient), Sony Mobile aurait donc l’intention d’équiper, à moyen terme, ses smartphones d’un composant qu’il aurait spécifiquement développé. Il s’affranchirait également du risque de l’éventuelle mauvaise publicité dont souffrirait un composant, comme ce fut le cas pour le Snapdragon 810. Et ça, c’est un point en faveur de la rumeur.

Les sources de DigiTimes affirment aussi que le prestataire de services pour réaliser ce chipset serait Global Unichip, un designer de chipset basé à Taïwan et qui travaille essentiellement avec TSMC pour la gravure. Ce dernier aurait soufflé à quelques oreilles indiscrètes et à la langue bien pendue que des marques d’origines asiatiques auraient pris contact et même signé un contrat de commande pour des processeurs applicatifs pour smartphone. Bien sûr, « asiatiques », ça correspond à une vaste région et cela inclut aussi bien le Japon (où il s’est installé il y a un an), la Chine ou encore la Corée, trois pays où des acteurs seraient assez importants pour avoir l’utilité d’un tel chipset. DigiTimes cite également le nom de LG comme un client potentiel de Global Unichip. Nous supposons qu’il s’agirait de l’hypothétique Nuclun 2, attendu pour l’année prochaine selon les fuites les plus récentes, malgré des résultats pour le premier Nuclun assez mitigés.

Possible, mais franchement improbable

Théoriquement, cette fuite est possible. Oui Sony pourrait demander à Global Unichip de lui créer un chipset sur-mesure. Oui, les raisons économiques et technologiques sont potentiellement possibles, notamment après le microscandale du Snapdragon 810. Oui, il est possible de réaliser des chipsets performants avec des coeurs applicatifs standards, le Kirin 950 le prouve. Seulement, s’il s’agissait de l’un des dix premiers constructeurs mondiaux, comme Lenovo/Motorola ou ZTE, cela aurait du sens, parce que les volumes nécessaires à un retour sur investissement seraient probablement atteints.

Or, il s’agit de Sony. Et Sony, malheureusement, ne fait plus partie, depuis longtemps, des dix premiers fabricants de téléphones (et nous ne sommes pas sûrs qu’il soit parmi les 20 premiers tant les Chinois ont pris de l’importance). D’où cette question : développer un chipset pour soi vaudrait-il vraiment le coup (et le coût, très lourd) ? De plus, les technologies avancent rapidement (il faudra donc renouveler le chipset tous les ans ou tous les 18 mois maximum) et la concurrence est dure. Rester avec MediaTek et Qualcomm, en faisant jouer la concurrence entre les deux, est, selon nous, la meilleure chose à faire pour Sony, qui doit déjà prouver à son CEO que la marque a sa place sur le marché des terminaux (et non pas uniquement sur celui des capteurs photo). Nous serions donc étonnés de voir arriver un chipset créé par Sony. Mais rien n’est impossible...

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.