Fragmentation Android : Marshmallow passe au-dessus de 1 %

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
android 6 0 marshmallow

Marshmallow continue de progresser à petits pas. Alors que cette version de l’OS de Google ne semble pas subir des bugs en cascade, contrairement à Lollipop, elle accuse pourtant un retard vis-à-vis de son prédécesseur. La faute à qui ?

Il y a un an, Lollipop venait juste de dépasser les 1 %. Avec 1,6 % du parc installé de smartphones sous Android, la version 5.0 du système d’exploitation accusait un fort retard vis-à-vis de KitKat qui, un an auparavant, équipait 1,8 % des terminaux. Nous avions alors attribué cette différence à la lenteur à laquelle une version stable de Lollipop avait été livrée aux constructeurs, la première étant relativement boguée (assez pour justifier une halte dans le déploiement des mises à jour). Mais cette année, Marshmallow ne semble pas être victime du même problème de développement. Et pourtant, Marshmallow est non seulement en retard vis-à-vis de KitKat, mais aussi de Lollipop...

Marshmallow au-dessus de 1 %

Cependant, Marshmallow est parvenu, durant le mois de janvier 2016 à atteindre son premier palier important : 1 % (il était bien en dessous il y a un mois). Android 6.0 représente désormais 1,2 % du parc mondial de l’OS, en hausse d’un demi-point seulement. Espérons que cela progressera plus vite dans les mois à venir (le MWC devrait être l’occasion pour les constructeurs de présenter leurs nouveaux produits avec, espérons-le, la sixième version du système d’exploitation). Une fois encore, Lollipop est la version qui progresse le plus ce mois-ci (+1,5 point) pour atteindre les 34,1 % du parc. Kitkat est toujours devant, à 35,5 %, malgré un recul de 0,6 point.

Fragmentation Android janvier 2016

Dans la seconde partie du tableau, nous retrouvons Jelly Bean avec 23,9 % du parc en combinant les trois sous-versions (4.1, 4.2 et 4.3), soit près d’un téléphone sur 4 ! C’est encore considérable, alors que cet OS a plus de 3 ans. Heureusement, Jelly Bean baisse de 0,8 point ce mois-ci. Ice Cream Sandwich atteint maintenant 2,5 % (-0,2 point), Gingerbread 3 % (-0,3 point) et Froyo 0,1 %. Oui, Froyo est descendu sous la barre des 0,2 %. Android 2.2 n’avait pas reculé depuis septembre dernier, soit 6 mois. Compte tenu de la vitesse à laquelle il est abandonné par ses usagers, Froyo devrait logiquement disparaître du tableau mensuel dans le courant de l’année... après 6 ans de bons et loyaux services !

Des nouveautés sous Marshmallow qui se font attendre

Vous remarquerez que, ce mois-ci, le parc installé de smartphone Android n’a que très peu bougé (quelques dixièmes de point à la hausse ou à la baisse pour chaque version). Ceci est dû à deux événements : les fêtes de Noël semblent bénéficier davantage à Apple qu’à Android et le nombre de nouveautés est assez restreint, notamment vis-à-vis des deux périodes fastes que sont le printemps et la rentrée scolaire. Nous attendons donc une progression largement plus soutenue de Marshmallow (et même de Lollipop) dans les mois à venir. 

La progression d’Android 6.0 est essentiellement due à la politique de mise à jour des constructeurs qui commencent enfin à déployer des firmwares qui en sont dotés. Cependant, la faiblesse de cette progression est telle que nous nous demandons évidemment quelles peuvent bien en être la cause. L’un des éléments évidemment est le faible nombre de modèles qui bénéficient d’une mise à jour. Mais nous constatons aussi un très faible nombre de nouveaux modèles avec cette version préinstallée. HTC a été le premier à dégainer et à commercialiser un mobile sous Marshmallow. Mais personne n’a encore suivi. Et c’est peut-être ça aussi le problème.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.