promo red by sfr

Fragmentation Android : très bonne progression de... Lollipop ?

Par Samir Azzemou

android 6 0 marshmallow

Lollipop commence bien l’année. Les versions 5.0 et 5.1 d’Android enregistrent ensemble la meilleure progression du mois de décembre. Et Marshmallow ? Le nombre restreint de mobiles l’intégrant freine considérablement son expansion.

Il y a un an, nous nous étonnions de la très faible proportion de Lollipop au sein du parc installé d’appareils sous Android. Mais nous avons appris par la suite que, suite à la découverte de nombreux bugs dans les premières versions de la version 5.0 du système d’exploitation, Google avait stoppé sa propagation auprès des constructeurs. Ce qui a eu deux conséquences : cela a ralenti les développements des mises à jour et cela a retardé les lancements de certains smartphones, notamment chez les marques de seconde catégorie. Nous avons alors compris pourquoi Lollipop ne pesait alors même pas 0,1 % du parc installé en janvier 2015. Un mois plus tard, cette version d’Android dépassait largement les 1 %.

Une faible progression de Marshmallow

Avec Marshmallow, l’histoire n’est pas la même. Jusqu’à présent, il ne semble y avoir eu de problèmes de développement avec Android 6.0. Et pourtant, la dernière mouture du système Android peine à se renforcer dans l’étude mensuelle de Google sur la répartition du parc de smartphones et de tablettes dans le monde avec 0,7 % de part de marché, soit 0,2 point de plus que le mois précédent, une progression similaire à celle entre novembre et décembre. Et nous nous sommes implicitement rendu compte de cela : nous évoquons beaucoup de lancements de produits ces derniers mois avec la période de Noël et le CES de Las Vegas. Et pourtant, la très grande majorité tourne sous Lollipop. Parallèlement, les mises à jour des terminaux déjà commercialisés arrivent au compte-goutte. Voilà qui explique cette situation.

Fragmentation Android janvier 2016

Parallèlement, Lollipop progresse beaucoup. Les deux versions réunies de cette mouture (estampillées 5.0 et 5.1) parviennent désormais à 32,6 % du parc installé, soit 3,1 points de mieux qu’au début du mois de décembre. Cette progression est logiquement due aux ventes du quatrième trimestre (Noël, Black Friday et Thanksgiving) avec une offre sous Lollipop pléthorique. Vous remarquerez d’ailleurs que c’est la version 5.1 d’Android qui progresse le plus, mais que la version 5.0 n’est pas totalement inactive non plus. Lollipop reste cependant le second système d’exploitation Android en terme d’importance : KitKat, avec ces deux ans d’âge, est toujours devant avec 36,1 % du parc, en baisse de 0,9 point seulement.

Jelly Bean anime toujours le quart du parc Android

Dans l’arrière du tableau, nous retrouvons comme toujours Froyo, avec 0,2 % (pas de changement), Gingerbread avec 3 % (en baisse de 0,4 point), Ice Cream Sandwich avec 2,7 % (en baisse de 0,2 point) et Jelly Bean. Les trois versions de ce dernier (4.0, 4.1 et 4.2) cumulent ensemble pratiquement le quart du parc installé (24,7 % précisément). Ensemble, ils ont reculé de 2,2 points en un mois. Cela confirme notre impression que l’évolution de la base installée de smartphones Android est due aux achats (et donc au renouvellement), avec une très grande faiblesse des mises à jour.

Partagez cet article

  • LinkedIn

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.