promo red by sfr

Facebook ouvre les portes de Messenger à Spotify

Par Samir Azzemou

facebook

Facebook continue d’enrichir l’expérience utilisateur de sa messagerie. Après les stickers, l’échange d’argent, le commerce en ligne ou encore l’assistant virtuel « M », voici venir la musique avec un partenaire de choix : Spotify.

En fin de semaine dernière, les utilisateurs de Facebook Messenger ont eu l’agréable surprise de découvrir Spotify parmi les nouveaux « connecteurs » de leur application de messagerie préférée. Ce connecteur apporte une nouvelle dimension sociale à la plate-forme de streaming musicale puisque les usagers pourront s’échanger de la musique (en toute légalité...) grâce à un système de notification qui fait la passerelle entre les deux applications.

Partage sans limite

Pour se faire, il faut tout d’abord que les applications soient préinstallées Messenger et Spotify sur le mobile de chacun des deux participants. L’émetteur devrait trouver Messenger parmi ses options de partage d’un morceau. En le sélectionnant, il envoie un message à son correspondant qui reçoit une notification dans Messenger avec un lien pour ouvrir l’application musicale.

Cette nouvelle fonction fait évidemment l’objet d’un partenariat entre le Suédois et l’Américain (accord qui légitime le partage légal d’un morceau même entre deux titulaires d’un compte gratuit chez Spotify). Ce partenariat est la seconde étape d’une alliance plus globale, signée l’automne dernier entre les deux entreprises et qui permettait, à l’époque, de partager les 30 premières secondes d’une chanson. Évidemment, cette première incursion n’a pas eu l’effet escompté. Avec ce nouveau dispositif, la complémentarité des deux services devrait être largement mieux exploitée.

Un partenariat gagnant-gagnant

Cette intégration est une très bonne idée de la part de Facebook et de Spotify. Le premier, que les rumeurs affirmaient vouloir se lancer dans l'univers musical, entre ainsi sans grand effort dans l’arène du streaming sans avoir à signer d’accord avec les ayants-droit, à développer une offre commerciale, à venir concurrencer des acteurs déjà bien implantés et à créer une nouvelle application. Bien sûr, cela suppose que les abonnés à Spotify doivent aussi être des utilisateurs de Messenger. Mais le contraire serait étonnant. Rappelons que les connecteurs ont été initialement présentés par Mark Zuckerberg il y a pratiquement un an, à l’occasion d’une conférence particulièrement intéressante durant laquelle était dévoilée toute la vision du patron de Facebook pour sa messagerie. Et quelle vision !

Pour Spotify, il s’agit d’une nouvelle façon de s’approprier les mécaniques virales des réseaux sociaux. Même si l’application de la plate-forme dispose déjà de ses propres outils de partage, rien n’est aujourd’hui plus puissant que Facebook. Certains observateurs estiment que cela offre à Spotify de la visibilité. Mais en a-t-il vraiment besoin ? Certainement pas. En revanche, des abonnés payants, ça il en cherche toujours de nouveaux. Il est étonnant de constater que cette initiative ne semble pas être liée à cet objectif...

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.