Android N pourrait être nativement compatible Force Touch

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
android 6 0 marshmallow

Cette semaine, Google a publié à l’adresse des développeurs la seconde preview d’Android N. Une mouture qui a depuis été décortiquée. Et l’une des nouveautés qui pourraient être introduites est le support natif des écrans Force Touch.

L’une des particularités de l’iPhone 6S, vis-à-vis de son prédécesseur, est l’introduction de l’écran 3D Touch. Il s’agit d’une technologie permettant à l’écran de mesurer la pression exercée par l’utilisateur sur la dalle. Elle offre la possibilité aux développeurs d’application de créer de nouvelles interactions en fonction de la force que l’usager applique. Avec iOS 9, ces interactions sont généralement l’ouverture de menus contextuels pour des raccourcis ou des prévisualisations de photos et de messages. Et cela a bien évidemment attiré l’attention des constructeurs concurrents.

Huawei P9 Plus
Huawei P9 Plus, l'un des rares mobiles sous Android avec écran « Force Touch »

Huawei a certainement été le premier fabricant sous Android à officialiser un smartphone avec un écran « Force Touch » : le Mate S. Depuis, d’autres modèles ont été officialisés chez Huawei ou chez ses concurrents : le P9 Plus, l’Axon Mini de ZTE, le Pro 6 de Meizu ou encore le S8 de Gionee. Vous remarquerez que cette liste est encore assez restreinte, alors que des solutions, telles que ClearForce de Synaptics, existent. Vous remarquerez aussi que les marques internationales non chinoises, notamment Samsung, n’ont pas encore dévoilé de téléphone compatible. Alors, pourquoi une telle frilosité ?

Android N compatible avec les écrans Force Touch ?

De notre point de vue, il s’agit davantage d’une posture d’attente, car Android ne prenant pas en charge cette fonctionnalité, les constructeurs doivent l’intégrer à leur surcouche ou à leur ROM customisée. Voilà pourquoi, par exemple, nous avons trouvé, lors de la présentation du P9 Plus, une certaine lenteur de la réactivité des interactions liées aux capteurs de pression. Toutefois, il semble que cette situation ne durera pas. En effet, Google semble avoir pris la mesure de cette tendance et pourrait intégrer la compatibilité native avec les écrans de type « 3D Touch » dans la prochaine version d’Android.

Dans la seconde version de la Developer Preview, publiée cette semaine par la firme de Mountain View, plusieurs indices mènent à cette conclusion. Selon les documents livrés avec la version preview, la première interaction prise en charge pourrait être liée aux raccourcis personnalisés que nous vous avons présentés hier. Ces raccourcis sont des actions préenregistrées par l’usager et placées sur l’écran d’accueil d’Android pour les activer plus rapidement. Évidemment, cette fonction est à la disposition des développeurs pour créer des raccourcis qui peuvent ensuite être interactifs. Selon le développeur du lanceur d’applications Nova Launcher, cité par le site américain Phandroid, les raccourcis interactifs renvoient vers une interface avec prise en charge des écrans à capteur de pression.

Des écrans à capteur de pression dans les futurs Nexus ?

Il paraît évident que Google, sous la pression des développeurs et des constructeurs de mobiles, intègrera rapidement cette fonctionnalité dans son système d’exploitation. Car, aujourd’hui, les efforts qui doivent être consentis par un fabricant de mobiles pour apporter une interface proche de celle d’iOS 9 sont considérables (même si ces derniers ont pris l’habitude de customiser entièrement Android). Cependant, si Google intègre la compatibilité avec les écrans Force Touch / ClearTouch / 3D Touch dans son système d’exploitation, la firme sera certainement obligée de l’appliquer elle-même dans sa prochaine génération de Nexus. Voilà une perspective intéressante.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.