Test de l'Asus ZenFone Max : l’autonomie à tout prix ?

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Asus ZenFone Max (ZC550KL)

Marre des pannes de batterie ? Alors c'est à vous que s'adresse le ZenFone Max d'Asus. Avec sa batterie de 5000 mAh, il vous suivra tout au long de la journée et même plus encore. Il ne faudra toutefois pas attendre de miracle en dehors de l’autonomie. Explications avec notre test complet.

Les smartphones ne cessent d'évoluer et de gagner de nouvelles fonctionnalité. Résultat, ils sont de plus en plus utilisés au quotidien et, évidemment, ce n'est pas sans conséquence sur l'autonomie. Il est devenu de plus en plus difficile de les amener au bout de la journée sans passer par la case recharge. D'où l'arrivée de smartphones dotés de batteries surpuissantes. La tendance a déjà séduit de nombreux constructeurs asiatiques mais peu en distribuent officiellement chez nous. Asus fait partie des exceptions puisqu'il nous propose désormais le ZenFone Max, même s'il lui aura fallu un peu de temps.

Asus ZenFone Max

En effet, ce n'est pas tout à fait une nouveauté. La présentation du smartphone remonte à l'été 2015 mais mieux vaut tard que jamais. Il est donc arrivé dans les boutiques hexagonales récemment, où il est généralement affiché entre 200 et 250 €. Comme vous l'aurez compris, son principal atout réside dans la batterie puisqu'elle offre une capacité de 5000 mAh mais jetons tout de même un oeil à l'ensemble de ses caractéristiques techniques :

  • Android 5.0.2 Marshmallow + ZenUI
  • écran IPS HD de 5,5 pouces avec vitre en Gorilla Glass 4
  • CPU Snapdragon 410 avec quatre coeurs Cortex-A53 cadencés à 1,2 GHz
  • GPU Adreno 306 cadencé à 450 MHz
  • 2 Go de RAM
  • 16 Go de mémoire interne
  • connectivités 4G (cat. 4) / Wi-Fi (b/g/n) / Bluetooth 4.1 / GPS
  • appareil photo 13 mégapixels avec optique ouvrant à f/2.0, autofocus laser et flash double LED (compatible 1080p en vidéo)
  • appareil frontal 5 mégapixels avec optique grand angle 85°
  • batterie 5000 mAh
  • dimensions : 77,5 x 156 x 10,55 mm
  • poids : 202 grammes

Vous remarquerez que le ZenFone Max s'appuie sur un équipement assez classique. Nous avons d'ailleurs trouvé le même à bord de la version du ZenFone 2 Laser que nous avons testée au mois de janvier, à l'exception de la batterie bien sûr. Les résultats devraient donc être similaires mais, avant d'y venir, commençons par l'habituel tour du propriétaire.

Asus ZenFone Max : avant/arrière
Asus ZenFone Max : gauche/droite

Le plus ergonomique des ZenFone depuis longtemps

Comme toujours, Asus joue l'effet de gamme. Le ZenFone Max ressemble donc aux autres ZenFone avec ses boutons sensitifs coincés entre l'écran et un bandeau aux reflets métalliques à l'avant et sa large grille de haut-parleur au dos même s'il se démarque tout de même des ZenFone 2. Eh non. Ce n'en est pas un et cela se remarque donc. La principale différence est l'absence des commandes du volume sous l'appareil photo au dos. Elles sont ici sur la tranche droite, tout comme le bouton d'alimentation que nous sommes plus habitués à trouver sur la tranche supérieure, avec la prise jack, chez Asus.

Asus ZenFone Max : appareil photo, prise jack et webcam

Il n'y a finalement que sur le ZenFone Zoom que nous avons trouvé la même disposition récemment, et c'est bien dommage. Les boutons sont bien plus faciles d'accès ainsi. Le pouce tombe même naturellement dessus. C'est donc une bonne surprise. Vous remarquerez au passage un autre point commun avec le ZenFone Zoom au niveau des tranches. La pièce qui les recouvre ne s'étend pas au-delà ici non plus. C'est donc une pièce distincte qui fait office de capot. Asus le souligne d'ailleurs avec un élégant jeu de contraste, entre blanc et doré ici mais rappelons que le smartphone est également proposé en noir et doré.

Asus ZenFone Max : commandes du volume et de l'alimentation

Il est en revanche bon de souligner que l'ensemble de l'habillage du ZenFone Max est fait de plastique, contre du métal pour le cadre de l'autre. Ce n'est pas flagrant à l'oeil mais cela se ressent avec le mobile en mains même s'il ne fait pas toc pour autant. Les finitions sont plutôt soignées. Le poids élevé aide aussi. On a finalement l'impression de tenir un smartphone solide. C'est donc une belle réalisation même si nous aurions préféré des bordures d'écran plus fines et peut-être aussi un format plus maniable. Il faudra souvent faire appel à la seconde main pour naviguer malgré le confort apporté par le capot arrondi.

Asus ZenFone Max : microUSB, haut-parleur et touches de navigations

Soulignons au passage que le capot est amovible et qu'il faudra le retirer pour accéder aux deux ports MicroSIM ainsi qu'au port MicroSD (mais pas à la batterie). Une opération facilitée par une petite encoche à droite mais l'ouverture taillée pour le port microUSB sur la tranche inférieure fera aussi l'affaire.

Asus ZenFone Max : capot amovible

Bel écran, mais pas exceptionnel

Le ZenFone Max est donc assez plaisant à l'oeil, et il ne le doit pas uniquement à son design. Il peut aussi compter sur son grand écran IPS de 5,5 pouces. Certes, il n'offre qu'une définition HD mais cela ne se remarquera réellement qu'en navigant sur le web alors qu'il offre plusieurs qualités appréciables en tout temps. La liste inclut des contrastes plutôt élevés, des couleurs équilibrées, des angles de vision relativement larges et, bien sûr, la vitre Gorilla Glass 4. N'attendez rien d'exceptionnel pour autant. Disons que c'est largement acceptable dans la catégorie de prix du ZenFone Max. Seule la luminosité est réellement décevante, et risque en outre de gêner la lisibilité en plein soleil.

Asus ZenFone Max : écran

ZenUI toujours aussi opressant

Côté logiciel, le ZenFone Max accuse d'un retard certain à cause de son lancement décallé chez nous. Il est livré avec Android 5.0.2 Lollipop. C'était peut-être une version actuelle au moment de sa présentation en août 2015 (et encore, Android 5.1 était déjà disponible...) mais ça ne l'est certainement plus aujourd'hui, alors que Marshmallow a été lancé il y a plus de six mois. Notez toutefois que la mise à jour est prévue. Et vivement qu'elle arrive puisqu'elle devrait au passage alléger ZenUI, la surcouche d'Asus qui ne donne pas franchement envie en l'état. Elle renferme pourtant quelques bonnes idées, même si elles ne sont généralement pas nouvelles.

Nous pensons notamment à la sortie de veille avec une double frappe sur l'écran qui devient vite une habitude. Asus propose en outre des lettres à dessiner sur l'écran éteint pour l'accés direct à des fonctions paramétrables avec ZenMotion. S'ajoutent à cela de nombreux raccourcis supplémentaires entre l'écran de veille, le centre de notifications et l'écran du multitâche, des thèmes pour la personnalisation, une fonction de recherche en local et sur le web accessible d'un simple glissement sur l'écran d'accueil, différents profils d'économie d'énergie pour adapter la consommation ou encore l'interface simplifiée ou à une main.

Asus ZenFone Max : écran de verrouillage Asus ZenFone Max : bureau Asus ZenFone Max : réglages rapides
Asus ZenFone Max : multitâche Asus ZenFone Max : menu des applications Asus ZenFone Max : Paramètres

Quelle est donc le problème alors ? C'est tout simplement trop. Il en devient difficile de s'y retrouver dans les menus et c'est parfois énervant, en plus de faire perdre du temps. Il arrive aussi que des fenêtres pop-up apparaîssent à l'ouverture d'une application ou même d'un simple menu avec des suggestions diverses et variées. C'est un peu intrusif. A trop vouloir assister l'utilisateur, Asus finit par l'opresser comme un certain Samsung à une époque. Et nous n'avons même pas encore abordé les applications pré-installées... Il y en a plus d'une trentaine sans compter celles de Google, dont certaines que l'on retrouve aussi dans les Paramètres comme l'Economiseur d'énergie ou les thèmes.

Il aurait peut-être été préférable qu'Asus se contente d'une application ou d'un onglet des Paramètres pour désencombrer un peu. Enfin, ce n'est pas le plus problématique. Au moins, les deux applications que nous venons de citer sont utiles. Beaucoup d'autres ne le sont pas vraiment ou font doublon. Nous retiendrons donc surtout l'Assistant Audio et Musique pour les paramètres audio et la lecture avec gestion des services de stockage en ligne, ASUS Mobile Manager pour la maintenance globale, Météo pour la météo bien sûr mais donnée avec de nombreuses informations additionnelles ainsi ques les outils basiques mais toujours utiles type calculatrice, lampe torche, magnétophone.

Asus ZenFone Max : Thèmes Asus ZenFone Max : Economiseur d'énergie Asus ZenFone Max : Assistant audio
Asus ZenFone Max : Météo Asus ZenFone Max : ASUS Mobile Manager Asus ZenFone Max : Musique

Vous remarquerez que Do It Later ne fait pas partie des applications ayant retenu notre attention alors qu'Asus la met beaucoup en avant. C'est tout simplement parce qu'elle n'apporte pas grand chose en plus de Google Now, évidemment présent avec les autres applications habituelles de la firme de Mountain View : Chrome, Drive, Gmail, Hangouts, Maps, la suite Play... Il y a donc beaucoup d'applications au démarrage et cela pèse évidemment sur le stockage interne. 16 Go, ce n'est déjà pas forcément beaucoup. Il n'en reste qu’un peu plus de la moitié pour l'utilisateur au final. Notez en plus que les applications d'Asus ne peuvent être désinstallées… Heureusement qu’il reste le port microSD.

Le meilleur du Snapdragon 410

Aussi opressante que soit la surcouche d’Asus, il est toutefois bon de constater qu’elle ne parvient pas à mettre le Snapdragon 410 à genoux, les 2 Go de RAM qui l’accompagnent lui offrant sans doute aussi une bonne bouffée d’oxygène. Le système tourne ainsi relativement bien et les applications se lancent plutôt rapidement, même si les chargements sont parfois un peu longs à l’ouverture. Cela dépend évidemment des ressources qu’elles demandent. Plus elles sont gourmandes, plus il faudra faire preuve de patience mais le résultat en vaut généralement la peine.

Nous pensons notamment aux jeux. Le ZenFone Max devrait ainsi parvenir à faire tourner la plupart de ceux que vous trouverez sur le Play Store. Nous avons pour notre part lancé notre sélection habituelle et profité d’une expérience de jeux agréable. Peu de ralentissements sur Angry Birds Go!. Même constat sur Dead Trigger 2 avec le profil graphique moyen. Comme nous nous en doutions, le plus élevé n’était pas disponible. Il ne faut pas trop en demander non plus.

Asus ZenFone Max : Angry Birds Go!

En outre, le ZenFone Max fera également un bon support pour regarder des vidéos puisque le chipset de Qualcomm le permet aussi et qu’il offre en plus un grand écran et un haut-parleur relativement puissant et équilibré même si un casque est toujours préférable. Seul réel point noir, le lecteur embarqué est celui de Google. Il suffira pour les codecs les plus courants. Sinon, ou ne serait-ce que pour profiter d’un minimum d’options de lecture, il faudra passer par le Play Store pour en télécharger un plus complet.

Nous avons évidemment aussi lancé quelques benchmarks pour les amateurs de chiffres. Les résultats sont visibles ci-dessous. Rien d’exceptionnel, si ce n’est peut-être qu’ils montrent qu’Asus a fait un bon travail d’optimisation pour tirer le meilleur du Snapdragon 410 puisqu’il reste au raz des paquerettes en matière de performances brutes.

Asus ZenFone Max : AnTuTu Asus ZenFone Max : Basemark OS II Asus ZenFone Max : 3Dmark

Autonomie au top !

Au final, le Snapdragon 410 se révèle être un choix particulièrement judicieux pour un smartphone porté sur l’autonomie, tout comme l’affichage HD d’ailleurs. Les performances sont acceptables pour une consommation énergétique moindre. Résultat, le ZenFone Max se positionne loin devant la grande majorité des autres smartphones dans son domaine de prédilection avec sa batterie 5000 mAh et 2 jours d’utilisation moyenne, voire 3 pour les plus économes. En outre, vous pourrez enchaîner les vidéos sur une vingtaine d’heures. C’est donc très bon mais il y a tout de même une mauvaise nouvelle.

Si le smartphone n’aura pas besoin d’une prise de courant aussi fréquemment que les autres, il faudra à chaque fois y prévoir de longs arrêts. Comptez près de... 5 heures pour une charge complète ! C’est d’autant plus dommage que le chipset de Qualcomm est compatible Quick Charge 2.0. Asus n’a donc pas souhaité en tirer profit, ou n’offre en tout cas pas un chargeur permettant de le faire.

Bonne note en photo

Pour finir, Le ZenFone Max s’en sort également assez bien en photo sans pour autant se démarquer comme il le fait sur le terrain de l’autonomie bien sûr. Son capteur 13 mégapixels des scènes assez fournies en détails avec des couleurs relativement justes. S’ajoute à cela une mise au point rapide est précise grâce à l’autofocus laser. Seule la gestion de la luminosité lui fait réellement défaut en plein jour, avec une tendance à la surexposition comme le montre l’exemple ci-dessous.

Photo prise avec l'Asus ZenFone Max

Ces bons résultats se dégradent néanmoins en basse luminosité, avec des couleurs souvent ternes et, si le bruit reste sous contrôle, c’est malheureusement souvent au détriment des détails. Le mode éclairage faible sauve néanmoins les meubles mais réduit les possibilités de recadrage en faisant chuter la résolution à 3 mégapixels.

On ne peut évidemment pas tout avoir avec un milieu de gamme. D’autant que s’ajoute encore à la liste des bonnes surprises une application très complète et dotée notamment d’un mode Manuel bien fichu pour les bidouilleurs. Les autres y trouveront également de nombreux modes automatiques.

Asus ZenFone Max : Appareil photo Asus ZenFone Max : Appareil photo Asus ZenFone Max : Appareil photo

Notons enfin que le ZenFone Max permettra également de capturer des selfies de bonne qualité avec son capteur frontal de 5 mégapixels, à condition de ne pas abuser des nombreuses options « d’embellissement » proposées et toujours dans le viseur du mode automatique. Le retardateur est également toujours à portée pour les prises un peu délicates.

Bonne autonomie, mais pas sans sacrifices

Le ZenFone Max se révèle être un bon smartphone pour qui place l’autonomie en priorité absolue, même si l’appareil photo ne s’en sort pas trop mal non plus. Les performances risquent en revanche de décevoir un peu compte tenu du prix, évidemment justifié en grande partie par la batterie colossale de 5000 mAh. La plupart des smartphones disponibles autour des 200 € emploient généralement des chipsets plus puissants, que ce soit le Snapdragon 615 de Qualcomm ou même le MT6753 de MediaTek. Sans oublier des écrans Full HD.

Si l'autonomie n'est pas le critère n°1, mieux vaut peut-être alors se tourner vers un 50 Diamond ou un Diamond Plus chez Archos ou vers un Idol 3 5.5 chez Alcatel et compléter avec une batterie externe pour éviter les pannes.

La note de LesMobiles.com

Asus ZenFone Max (ZC550KL)

Asus ZenFone Max (ZC550KL)
78%

3,9 / 5

Partagez cet article

  • LinkedIn

Comparer les prix du Asus ZenFone Max (ZC550KL)

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer