SFR RED 40 Go = 10

Verizon devrait racheter Yahoo pour 4,8 milliards de dollars

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
yahoo

Comme prévu, c’est bien Verizon, déjà propriétaire d’AOL, qui s’emparerait de Yahoo. L’opérateur américain, dernier en lice pour la reprise de l’ancien fleuron d’Internet, aurait émis une enchère à 4,8 milliards de dollars. L’annonce officielle est prévue aujourd’hui.

Depuis quelques mois, nous suivons avec intérêt l’histoire de Yahoo dont le destin était lié à une vente aux enchères organisée depuis le mois de mai. L’ancien fleuron d’Internet, portail vedette du temps de la « bulle Internet » et désormais plus que l’ombre de lui-même depuis que cette dernière a éclaté, Yahoo a longtemps cherché à se refaire une santé financière et une image d’avant-gardiste. Mais malgré des efforts louables, une audience soutenue de Flickr et le rachat de Tumblr, rien n’y a fait. Depuis le début de l’année, Marissa Mayer, la patronne de Yahoo a fait le ménage, mettant à jour ses services liés à la mobilité et fermant une partie des autres. L’idée est alors simple : chercher un repreneur.

Yahoo

Verizon remporte la mise

Une vente aux enchères a alors eu lieu au printemps. Durant plusieurs étapes, certains industriels et groupes de la Silicon Valley ont émis des offres. Et, tour après tour, Verizon semblait devenir inéluctablement le favori. L’opérateur américain, déjà propriétaire d’AOL et d’un petit cheptel de services en ligne (TechCrunch, Engadget, Huffington Post, etc.), n’a jamais caché son intérêt dans Yahoo, l’objectif étant de créer un groupe de contenus à faire passer dans les tuyaux qu’il opère. D’autant que la valeur de la bande passante baissant graduellement, ce sont les contenus qui rapporteront de l’argent à l’avenir.

Selon plusieurs médias américains reconnus, Wall Street Journal, New York Times et Re/code inclus, Verizon aurait émis la semaine dernière une enchère de 4,8 milliards de dollars pour racheter l’ensemble des actifs (soit une valeur plus importante que celle du second tour des enchères durant laquelle Verizon aurait proposé 3 milliards de dollars seulement). Selon nos confrères, le conseil d’administration de Yahoo devrait officialiser l’acceptation de cette offre de rachat dans la journée (certainement après la fermeture de Wall Street), mettant un terme à une page de l’histoire du groupe qui n’aura pas été très glorieuse, mais durant laquelle Marissa Mayer n’aura pas démérité. Mais la mission aura été finalement trop difficile.

Quel avenir pour les actifs de Yahoo ?

Reste naturellement à savoir comment Verizon compte marier les deux groupes, car il y aura évidemment des rapprochements, des suppressions de doublons et quelques ajustements. Avec ce que cela implique comme réductions d’effectifs. En outre, Verizon étant le second opérateur mobile aux États-Unis, il serait intéressant de savoir comment l’entreprise compte exploiter ce rachat pour valoriser ses propres services. Autre question dont la réponse devrait être imminente : que deviendra Marissa Mayer ?
 

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer