Akyumen Holophone : moitié smartphone, moitié rétroprojecteur

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
marche smartphones

Akyumen est une jeune start-up qui a développé des concepts intéressants, mais réservés à des niches. Après le Hawk et le Falcon, un mobile et une tablette avec rétroprojecteur intégré, voici Holophone, qui combine les atouts de ces deux prédécesseurs. Un concept à part.

Il y a des produits atypiques. Ils sont la concrétisation d’une idée peu banale, mais pas forcément en décalage par rapport aux besoins de certains publics. Prenons l’exemple des rétroprojecteurs. Les utilisateurs de rétroprojecteurs sont majoritairement des professionnels, mais pas uniquement. Il y a aussi les cinéphiles qui souhaitent profiter d’un home-cinéma, et les gamers qui veulent disposer d’un environnement immersif. Pour eux, les rétroprojecteurs se sont perfectionnés et ont vu leur prix baisser pour entrer dans le cadre d’un budget « familial ». D’où des usages familiaux, comme la diffusion d’un film ou le partage d’un diaporama.

Hakyumen Holophone

Un rétroprjecteur qui fait aussi smartphone, ou l'inverse...

Les smartphones et les tablettes ont parfois tenté de s’approprier le sujet. Samsung a, par exemple, lancé le Galaxy Beam, un smartphone avec picoprojecteur intégré. Une idée intéressante, mais techniquement à améliorer (puissance du projecteur, autonomie du mobile, etc.). Si Samsung a réitéré une seule fois (avec le Galaxy Beam 2), d’autres fabricants ont tenté le coup. Nous avons évoqué l’Oukitel U7 Pro en octobre dernier. Et voici l’Holophone d’une start-up appelée Akyumen.

Akyumen est une entreprise qui s’est fait connaître une première fois au CES de Las Vegas de janvier dernier avec deux produits : Hawk et Falcon. Le premier est un mobile sous Android. Le second est une tablette sous Windows 10. De ces deux produits est né un rejeton plus surprenant encore : l’Holophone. Car il intègre un rétroprojecteur, mais il est également capable de supporter Android et Windows 10 Mobile. De plus, sa taille fait davantage référence à une tablette qu’à un smartphone, puisque son écran mesure 7 pouces. Un produit multicasquette.

Chipset Intel et double système d'exploitation

Que retrouvons-nous sur la fiche technique. D’abord un chipset Intel Atom x5-Z8300, un quad-core cadencé jusqu’à 1,84 GHz et gravé en 14 nm. Il est accompagné par 4 Go de RAM, 128 Go de stockage interne (extensibles par microSD) et par une batterie de 2910 mAh. La dalle tactile mesure donc 7 pouces et affiche les images en 1080p. Les deux capteurs photo offrent une définition de 13 mégapixels à l’arrière et 5 mégapixels à l’avant. Le mobile est évidemment compatible WiFi, Bluetooth, GPS et LTE. Et il dispose d'un dual boot.

La partie projecteur de l’appareil est rangée dans un bloc qui forme une bosse derrière le châssis du mobile. Ce projecteur, dont la luminosité atteint 35 lumens, est capable d’afficher une image en 1080p pour une diagonale maximale de 100 pouces. Voilà pour les détails techniques. Notez que le châssis n’est pas métallique, compte tenu des spécificités ergonomiques. Il sera proposé en deux coloris : blanc / argent ou noir / argent. Le smartphone est d’ores et déjà en précommande pour un prix variant de 600 à 950 dollars selon les accessoires choisis avec (comme un support ou un haut-parleur Bluetooth). Le premier lot, qui sera livré en septembre prochain, a déjà trouvé preneur. Si vous êtes intéressés, il vous faudra attendre la seconde fournée, prévue le 5 novembre prochain.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.