promo red by sfr

Vivo présente son nouveau smartphone Y67

Par Samir Azzemou

vivo

Vivo, la marque derrière laquelle se cache le géant chinois BBK Electronics, a officialisé un nouveau smartphone abordable pour les amateurs de selfies. Son nom est Y67 et son positionnement est similaire au F1s d’Oppo, entre autres.

Parmi les dix premiers constructeurs mondiaux en volume se trouvent deux marques encore méconnues du grand public occidental, mais extrêmement bien implanté en Chine. Il s’agit d’Oppo et de Vivo. Si les gammes R et Find du premier semblent attirer de plus en plus d’attention dans nos contrées, le second parvient moins bien à percer. Deux raisons à cela. D’abord, Vivo ne semble pas avoir joué pleinement la carte de la présence internationale. Ensuite parce que sa stratégie produit reste très prudente et calquée sur celle de ces principaux concurrents : Huawei, Meizu, ZTE et surtout Oppo.

Un autre expert du selfie ?

La proximité avec Oppo n’est d’ailleurs pas qu’actionnariale. Elle l’est aussi au niveau du design. Le nouvel Y67 de Vivo en est un bon exemple. Vous vous souvenez peut-être du F1s d’Oppo. Il s’agit d’un expert du selfie dévoilé en aout dernier. Il s’agit d’un appareil milieu de gamme avec châssis en aluminium, écran 720p de 5,5 pouces et capteur photo 16 mégapixels à l’avant pour créer des autoportraits de toute beauté. La fiche technique, le design et le positionnement du F1s ont été visiblement servis de base pour le Y67 puisque l’ensemble de ces détails s’y retrouve.

Vivo Y67

Présenté par le blog japonais Blogofmobile, le Y67 de Vivo repose donc sur un écran 720p de 5,5 pouces, sur le même chipset MediaTek MT6750 (octo-core cadencé à 1,5 GHz, ARM Mali-T860 MP2) et sur les mêmes 32 Go de stockage interne. Nous retrouvons en revanche 4 Go de mémoire vive contre 3 Go pour le modèle d’Oppo. L’équipement photographique est identique : 16 mégapixels à l’avant donc, pour les selfies, et 13 mégapixels à l’arrière. Un déséquilibre encore assez rare en téléphonie pour être notable.

Même produit, même tarif.

Le smartphone est compatible LTE catégorie 6, double SIM, Bluetooth 4.0, WiFi n et GPS (Glonass et Beidou). Un lecteur d’empreinte est également présent sous l’écran tactile. La batterie propose une capacité de 3000 mAh, comme le F1s. L’ensemble est évidemment animé par Android, ici en version 6.0 Marshmallow (servant certainement de base à une ROM customisée). Deux coloris seront proposés au lancement : doré et rose doré. Le prix est de 1798 yuans, soit un peu moins de 250 euros. Soit un prix pratiquement identique à celui du F1s. Qui a dit copieur ?

Partagez cet article

  • LinkedIn

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.