Samsung Galaxy S10e + Forfait Bouygues Telecom

Hydrogen One : modularité et écran holographique

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

Red, concepteur de caméra vidéo pour les professionnels, présente son premier produit «grand public» : un smartphone dont l’écran est holographique et dont la coque révèle une connectique pour des modules additionnels. Un produit très ambitieux.

Red est une marque que vous ne connaissez certainement pas, sauf si vous avez été en contact avec un professionnel de la captation vidéo (cinéma, télévision, publicité, etc.). Car Red s’adresse habituellement aux studios de production. Ceux qui ont produit, par exemple, Les Gardiens de la Galaxy vol 2, Underworld Blood Wars, Allied, Resident Evil The Last Chapter, Assassins Creed, X-Men Apocalypse et bien d’autres.  Et à la télévision ? Des séries comme The Young Pop, Defenders, Glow, Expanse, Iron Fist, Travelers, The Path, Homeland, Game of Thrones, Nashville et bien d’autres.

Un produit à part

Cette marque se veut donc totalement dédiée aux professionnels. Il est donc assez étonnant que Red présente un smartphone. Oui, un smartphone. C’est étonnant pour trois raisons. D’abord, elle ne fabrique pas de produits grand public. Ensuite, elle ne fabrique pas de smartphone. Enfin, le produit propose deux fonctions qui n’ont été que rarement intégrées à un mobile : la modularité et l’affichage d’hologramme.

Red Hydrogen One

Son nom est Hydrogen One. Il s’agit d’une phablette avec écran de 5,7 pouces. La fiche technique complète du produit n’est pas révélée, mais le téléphone serait capable d’afficher des contenus 2D, 3D et holographique (format H4V) sans utiliser de lunettes. Si les écrans autostéréoscopiques ne sont pas nouveaux (la Nintendo 3DS en est un bon exemple), ils n’ont généralement pas porté chance à leurs fabricants. Le Fire Phone d’Amazon en est un exemple. Alors, imaginez donc des hologrammes. En outre, Red ambitionne de positionner son mobile sur les technologies telles que la réalité virtuelle, la réalité augmentée et la réalité «mixte».

Des hologrammes et des modules

Seconde fonction : la modularité. Le smartphone dispose dans son dos d'un port comparable aux Moto Zx de Motorola. En clipsant des modules à l’arrière du téléphone, l’utilisateur est en mesure d’étendre ses possibilités, notamment en matière de captation. Car l’idée sera, dans le futur, de proposer des modules avec des blocs photo capables de produire des photos et des vidéos holographiques. Parallèlement, Red souhaite mettre en place un portail pour les contenus holographiques. Ce qui devrait intéresser les possesseurs du mobile, mais aussi les professionnels qui souhaitent promouvoir leurs contenus.

D’autres informations ont été révélées par la marque : la compatibilité de Hydrogen One avec les différents systèmes de captation professionnels existants (Epic, Scarlet, Weapon), poussant ainsi le produit vers les professionnels, l’intégration d’un système audio dynamique multidimensionnel (qui nous rappelle un peu USonic de HTC), ainsi qu’un prix. Ou deux prix précisément, puisque le Hydrogen One se décline en deux versions (deux matériaux pour la coque) : titane, à 1600 dollars, et aluminium, à 1200 dollars. Des prix logiques pour la promesse, mais terriblement chers. La livraison est prévue en début d’année prochaine. D’ici là, la fiche technique se sera certainement étoffée.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer