SFR RED 30 Go = 10

Qualcomm présente le Snapdragon 636

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
qualcomm

Qualcomm a officialisé ce matin un nouveau chipset. Il s’agit du Snapdragon 636, un composant comparable à une version sous-cadencée du Snapdragon 660 avec coeurs Kryo 260 et modem X12. Il remplacera le Snapdragon 630.

L’offre milieu de gamme de la famille Snapdragon vient de s’enrichir d’un nouveau membre très intéressant. En effet, Qualcomm a levé le voile ce matin sur le Snapdragon 636 (non, il ne s’agit pas du Snapdragon 836 que tout le monde espérait), un octo-core qui se positionne entre le Snapdragon 630 et le Snapdragon 660, deux octo-core présentés au mois de mai dernier.

Snapdragon

Plus premium que low-cost

Même si son objectif théorique est de remplacer le Snapdragon 630 dans le catalogue du fondeur américain, le Snapdragon 636 a la particularité de se rapprocher techniquement du Snapdragon 660. Il dispose en effet de coeurs applicatifs customisés de même nature : des Kryo 260 gravés en 14 nm FinFET. Ils sont organisés en deux quad-core big.LITTLE. Fini donc les Cortex-A53 économes et économiques, mais peu puissants. Seule différence, ils sont cadencés à 1,8 GHz, alors que le Snapdragon 660 monte jusqu’à 2,2 GHz.

Autres ressemblances entre le SD636 et le SD660, leur modem LTE et leur coprocesseur pour le traitement des signaux. Le premier est Snapdragon X12 (LTE catégorie 12) et le second est un Hexagon 680. Comme les chipsets haut de gamme, le SD636 est capable « d’écouter » les différents stimuli qui parviennent à ces capteurs (fonction qui permet de proposer des fonctions comme « OK, Google »).

Pas tout à fait premium quand même

Il conserve bien sûr quelques acquis du Snapdragon 630, comme le format de la mémoire vive (LPDDR4 cadencé à 1,3 GHz) dont il est capable de gérer jusqu’à 8 Go. Il garde aussi la connectivité du Snapdragon 630 (laquelle était déjà complète) : WiFi ac dual band, Bluetooth 5.0, NFC, VoLTE, GPS (Glonass, Beidou, Galileo), USB 3.1, Quick Charge 4.0, etc.

Son GPU est aussi très proche de celui du SD630 : Adreno 509 et non plus Adreno 508. Il est capable de filmer des vidéos en 4K à 30 images par seconde (ou du Full HD jusqu’à 120 images par seconde). Il intègre les derniers codecs vidéo (dont le HEVC). Il est capable d’afficher des images en Full HD+ pour les écrans panoramiques 18/9e.

Toutes les tendances de la photo

Côté photo, il compte sur deux processeurs d’image (dont au moins un Spectra 160 de Qualcomm) et il est compatible avec la technologie Clear Sight pour le traitement de la luminosité. Il gère les capteurs photo jusqu’à 24 mégapixels et les doubles capteurs photo jusqu’à 16 mégapixels. Il peut prendre en charge les zooms optiques et les autofocus hybrides. Enfin, le SD636 est compatible avec les technologies audio de Qualcomm : codecs aptX, aptX HD et Aqstic. Il gère les échantillonnages hi-fi 24-bit / 192 kHz.

Voilà donc un chipset charmant dont les caractéristiques physiques et logicielles lui permettent de remplacer au pied levé les SD630 (pour ceux qui cherchent à booster un modèle existant) et SD660 (pour ceux qui cherchent à faire quelques économies sur la fiche technique). Le SD636 commencera d’arriver chez les constructeurs le mois prochain. Ce qui veut dire que les premiers modèles équipés pourraient être dévoilés dès le CES de Las Vegas ou à Barcelone au plus tard.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer