SFR RED 60 Go = 15

Une plainte déposée contre Apple pour avoir bridé les vieux iPhone

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Sans surprise, une plainte a été déposée contre Apple aux États-Unis, suite à l’annonce officielle concernant la limitation technique imposée aux smartphones dont la batterie montre des signes d’usure. Et cela ne devrait être qu’un début.

Nous l’avions prédit. Et c’est en train d’arriver : Apple va devoir s’expliquer devant la Justice américaine pour avoir sciemment bridé, par le biais d’une mise à jour, la cadence des processeurs des iPhone de 2015 et 2016 dont la batterie montre des signes d’usure. Deux consommateurs américains, aidés d’un cabinet d’avocats, ont déposé une plainte auprès de l’une des cours de justice de Californie. Et cela ne devrait être qu’une première étape.

Apple Store

Selon le site américain TMZ, e document annonce en effet que les parties prenantes cherchent à transformer la plainte en recours collectif (Class Action in english in the text), au moins au niveau de la Californie, sinon au niveau national. Le cabinet qui les accompagne appelle donc tous les utilisateurs américains d’un iPhone susceptible d’avoir reçu l’une des mises à jour incriminées (10.2.1 pour les iPhone de 2014, 2015 et début 2016, 11.2 pour les iPhone de fin 2016). Cela comprend donc tous les mobiles depuis l’iPhone 6 jusqu’à l’iPhone 7 Plus. Ça représente évidemment beaucoup de monde.

Faute avouée, pas forcément pardonnée

Cette plainte intervient quelques jours à peine après la publication par Apple d’un communiqué de presse confirmant que deux mises à jour ont eu pour but (entre autres) de limiter la vitesse de fonctionnement des chipsets des téléphones dont la batterie n’arriverait pas à assumer la fourniture d’énergie (notamment lors des pics d’activité). La première mise à jour a été implémentée fin 2016 et la seconde il y a quelques semaines. Ce communiqué de presse a été publié une semaine après qu'un utilisateur d'iPhone 6S découvre le pot aux roses.

Le but est officiellement de prolonger la durée de vie d’un téléphone. Dans son communiqué, elle confirme également  que la même pratique sera appliquée aux générations suivantes (comprenez que l’A11 Bionic sera bridée à partir de l’année prochaine si la batterie des iPhone 8, 8 Plus et X montrent des signes de fatigue).

Plainte pour manque de transparence

Qu’est-ce qui est reproché à Apple ? La plainte porte essentiellement sur le manque de communication de la firme américaine. Et plus précisément sur le manque de transparence dans cette communication. Les deux consommateurs se sentent lésés de ne pas avoir été informé qu’Apple implanterait dans ses terminaux des mesures de limitation technique. Les raisons et les conséquences de ces mesures n’entrent pas en ligne de compte. Ce n’est pas la première fois qu’une action en justice est menée contre Apple, parce que la firme n’a pas pris le temps d’informer les usagers qui ont appris a posteriori les décisions de la firme à l’encontre des produits qu’ils ont achetés.

Le vrai problème n’est donc pas d’avoir bridé les iPhone afin qu’ils ne s’arrêtent plus spontanément quand une batterie un peu vieille n’est pas en mesure de fournir assez d’énergie à un processeur qui a soudainement une fringale (quand vous lancez un jeu ou que vous filmez en 4K par exemple). Une situation qui n’est pas rare, puisque la firme a dû rappeler les iPhone 6S vendus il y a deux ans pour changer leurs batteries qui vieillissaient trop vite (et qui provoquaient donc ces arrêts brutaux et intempestifs).

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer