SFR RED 50 Go + Netflix = 20

Résultats Samsung : les composants rapportent plus que les smartphones

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

Les résultats de Samsung sur l’exercice 2017 sont plutôt satisfaisants. Les marges sont meilleures et les bénéfices sont en hausse, même en téléphonie mobile. Mais c’est surtout la division composants les autres vers le haut en devenant la première source de revenus du groupe.

L’année 2017 a été un tournant décisif pour le groupe Samsung. S’il n’y a pas eu de révolution dans le management ou dans les produits que vous retrouvez en magasin, il y a cependant eu un changement considérable : la vente de smartphone n’est plus la première activité du groupe. Elle n’était déjà plus en 2016 sa première source de profitabilité. Mais, cette année, la division mobile cède sa place de moteur économique dans le groupe Samsung à la division des composants. Cela ne se ressent pas au niveau du quatrième trimestre 2017, compte tenu de la saisonnalité, mais cela se voit sur l’ensemble de l’exercice.

Galaxy Note 8
La part des mobiles premium dans les ventes de Samsung est en hausse

Une croissance tirée par les composants

Passons au bilan : le groupe Samsung a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 179,5 milliards d’euros, en croissance de 19 %. Si la division électronique grand public ne fait que se maintenir, la division mobile progresse de 6 % pour atteindre les 80 milliards d’euros de chiffre d’affaires (dont 97 % proviennent des téléphones, le reste venant des accessoires et des tablettes). Samsung note que le chiffre d’affaires n’observe pas une hausse flagrante, car le nombre de mobiles vendus entrée de gamme a baissé considérablement (baisse compensée par une amélioration sur les segments premium).

Si le groupe progresse de 19 % et que les smartphones n’augmentent que de 6 %, c’est qu’il existe une autre source de croissance. Et ce ne sont pas les 5 milliards d’euros de Harman qui changent cela. En revanche, les composants, eux, ont ce poids. La division génère désormais un chiffre d’affaires de 80 milliards d’euros, en croissance de 38 %. La division passe donc devant les smartphones. Tous les composants sont en croissance : les chipsets (+45 %), la mémoire flash (+59 %) et les écrans (+28 %). C’est un événement historique.

Trop de dépenses marketing ?

Côté résultat d’exploitation, la division composants représente désormais les trois quarts des profits de l’entreprise. Sur les 40 milliards d’euros de résultats d’exploitation, 30 milliards proviennent des composants, dont la profitabilité à progresser de 24,5 %. L’électronique grand public et la mobilité progressent également, mais de 1 % seulement. Ce résultat est presque décevant. Car si la part des smartphones premium, logiquement plus rentable, progresse dans le mix produit, pourquoi la rentabilité n’augmente pas plus que le chiffre d’affaires (en pourcentage, bien sûr) ?

La réponse est à trouver dans les commentaires du résumé du rapport financier. Les dépenses marketing ont été très fortes au quatrième trimestre et ont compensé, d’une certaine manière, la hausse des revenus. Pour le premier trimestre 2018, Samsung espère conserver cette bonne dynamique. Son plan de développement est clair : poursuivre la montée en gamme de son catalogue afin d’augmenter la part premium de ses ventes. Le premier gros sujet de l’année sera le Galaxy S9, lequel est nommé dans son rapport. La 5G est aussi abordée dans le document financier. Car, ça aussi, ça va venir très vite.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer