France : 20 millions de mobiles vendus en 2006 ?

Par Stéphane Deschamps

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
marche mobiles

Après une année 2005 florissante avec 18 millions de téléphones achetés en France, ce sont plus de 20 millions de téléphones qui devraient être vendus en 2006. Au-delà des volumes de ventes, le marché connaît un foisonnement de nouveautés : nouvelles générations haut débit, nouvelles esthétiques, nouveaux acteurs.

Selon GfK, les mobiles pouvant se connecter à l'Internet en haut débit (Edge/3G) devraient représenter cette année au moins 60% des ventes de téléphones. A eux seuls, les terminaux 3G devraient représenter 30% des ventes contre 10% en 2005. Ces dernières générations de terminaux sont poussées par les opérateurs désireux de générer du trafic à plus forte valeur ajoutée et de stimuler la demande accrue de contenus pour mobiles (sonneries, images, jeux, musique, vidéo).

Les photophones omniprésents
Au premier trimestre 2006, deux téléphones sur trois intègrent un capteur photo et GfK estime que 80% des mobiles vendus en 2006 seront des photophones.
Les photophones souffrent de moins en moins la comparaison avec les appareils photo numériques (APN). En effet, les fonctions dédiées à la photo comme le flash, le zoom, la capacité de stockage, un capteur de meilleure résolution, dopent littéralement le segment. Au premier trimestre, les mobiles intégrant un capteur supérieur à 1Mégapixels, le zoom, le flash et un emplacement pour carte mémoire, représentent déjà près de 20% des ventes de téléphones mobiles.

Progression des music-phones
Les mobiles positionnés comme baladeurs numériques ne représentent certes pas l'essentiel des ventes, mais ici encore la progression est nette. Au premier trimestre, près de 7% des téléphones mobiles étaient dotés des fonctionnalités clés pour écouter de la musique (radio FM, compatibilité MP3, emplacement carte mémoire). De plus, sur la même période, près de 40% des téléphones mobiles permettent de lire des fichiers MP3.

Les sliders se démocratisent
En 2005, les mobiles à clapet coulissant, appelé également « sliders » avaient créé l'évènement. En ce début d'année 2006, ce design a prouvé qu'il dépasse le simple phénomène de mode, en représentant 16% des ventes de téléphones mobiles au premier trimestre. Les téléphones à clapet simple et les mobiles monobloc se répartissent globalement le reste du marché.

60 nouveaux modèles au premier trimestre
De plus, le premier trimestre 2006 est particulièrement riche en nouveautés technologiques. Selon GfK, ce sont près de 60 nouveaux modèles qui sont apparus sur le marché français contre une trentaine l'an passé à la même période. La plupart sont compatibles avec le haut débit mobile et affichent les dernières fonctionnalités. Cette richesse de l'offre est inédite pour un début d'année. Elle dynamise le marché qui connaît une progression de plus de 10% en volume sur le premier trimestre par rapport à l'an passé.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.