Bouygues Telecom + Grandes Reprises Samsung

Light Phone 2 : le mobile pour intoxiqué du smartphone est de retour

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
light phone

Les concepteurs du Light Phone sont de retour avec un nouveau mobile, le Light Phone 2. Celui-ci s’appuie sur le même concept que son prédécesseur, mais en apportant de nouveaux services. La campagne Indiegogo est déjà financée.

Peut-on vivre sans smartphone ? En toute logique, ceux qui en ont adopté un ne peuvent plus revenir en arrière. Réseaux sociaux, messagerie, Internet, musique, vidéo, jeu, commerce électronique, finances personnelles, suivi de consommation, contrôle des accessoires domotiques, etc. Les usages sont aujourd’hui tellement nombreux qu’il est difficile de lâcher son smartphone (si ce n’est de le regarder). Il y a une addiction au téléphone, prise de plus en plus sérieusement par les autorités sanitaires.

Le concept Light Phone...

Il y a bientôt trois ans, Joe Hollier et Kaiwai Tang, deux porteurs de projet qui se sont croisés chez Google ont eu une idée. Créer un mobile qui va à l’encontre du principe même du smartphone, sans pour autant couper entièrement le cordon avec ses proches. Une idée qui avait même pour ambition de rapprocher physiquement les proches (au lieu de les connecter uniquement par écran interposé, sur les réseaux sociaux ou les applications de messagerie). Cette idée, c’est Light Phone.

Light Phone 2

C’est un simple mobile avec une carte SIM prépayée. Il ne fait qu’envoyer et recevoir des appels et afficher l’heure. Sujet d’une campagne de financement réussie sur Kickstarter, le Light Phone a eu assez de succès pour engendrer un rejeton, le Light Phone 2. Celui-ci vient de commencer sa campagne de financement, sur Indiegogo cette fois-ci. Et celle-ci a déjà été financée à 312 % à l’heure où nous écrivons ces lignes (et il reste un peu moins de trois semaines de campagne). Sur les 250 000 dollars demandés, le Light Phone 2 a déjà récolté 780 000 dollars. Pourquoi un tel engouement ? Parce que le Light Phone 2 est moins limité que son prédécesseur. Beaucoup moins même.

... largement amélioré

Le Light Phone 2 s’apparente davantage à un feature phone, plutôt qu’à un « téléphone mobile » dans sa plus simple expression. Sa façade avant intègre un écran E-ink monochrome tactile grâce auquel il est possible d’interagir plus largement avec le téléphone. D’ailleurs, le système d’exploitation est une branche modifiée d’Android, appelée « Light OS ». Pour le faire tourner, le Light Phone 2 intègre un Snapdragon 210 (quad-core Cortex-A7), 1 Go de RAM, 8 Go de stockage et une batterie de 500 mAh (avec la promesse d’une autonomie de 5 jours en veille). Le mobile est compatible WiFi, GPS et 4G. Car il y a des services supplémentaires. Pas de capteur photo évidemment.

La liste de ces services couvre aujourd’hui la messagerie (SMS), une alarme, un lecteur MP3 et une aide à la navigation (avec le GPS). Les concepteurs du Light Phone 2 expliquent qu’ils réfléchissent également à intégrer une calculatrice et un dictionnaire, des commandes vocales ou encore des prévisions météorologiques. C’est un système Android : il n’y a donc virtuellement aucune limite. En revanche, ils confirment qu’il n’y aura jamais de réseaux sociaux, de commerce en ligne, d’email ou de flux d’actualité. Car, l’idée reste l’éviction du smartphone pour faciliter une vie plus réelle, pas son remplacement par quelque chose qui fait la même chose (en moins bien). Une philosophie qui nous rappelle, dans une certaine mesure, celle de Nokia avec le 3310 4G et le 8110 4G.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer