SFR RED 5 Go = 5

Le marché des smartphones a hoqueté en 2017 selon IDC

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

L’institut d’étude américain IDC a publié une étude affirmant que les volumes de vente de smartphones dans le monde ont reculé en 2017. Mais cela ne serait qu’un hoquet, puisque la croissance est attendue dès 2018.

Dans le marché des smartphones, il y a grossièrement deux sortes de pays. D’un côté, les matures où la vente de smartphones est motivée par le renouvellement des terminaux et l’arrivée d’une technologie disruptive. Les États-Unis, l’Europe de l’Ouest, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie, le Canada ou encore la Chine répondent aujourd’hui à cette définition.

Et de l’autre côté les pays émergents où l’adoption des smartphones est encore faible. Le plus grand de ces pays est l’Inde. Mais il y en a bien d’autres : le Moyen-Orient, l’Afrique, l’Amérique du Sud, l’Asie du Sud-Est, etc. Bien sûr, il s’agit là d’une segmentation grossière qui ne reflète pas entièrement la granularité et les disparités.

La Chine entraine le monde à la baisse

Pourtant, il s’agit là d’une bonne base pour comprendre pourquoi le marché des smartphones a baissé en volume en 2017. C’est en effet la conclusion d’une étude publiée par l’institut américain IDC fin février. Il s’est vendu l’année dernière 1,46 milliard de mobiles intelligents dans le monde, soit une baisse de 0,5 %. Les raisons de cette baisse sont assez simples : trois des zones les plus importantes n’ont pas progressé ou ont régressé.

Il s’agit de la Chine, où les volumes ont chuté de 5 %, de la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), où ils ont baissé de 3,5 %, et des États-Unis, où les ventes sont restées stables. D’autres raisons sont évoquées, comme l’évolution des dernières générations de terminaux, plus axée sur le design que les technologies et les services. La différenciation est donc plus dure d’un modèle à un autre. Et la justification d’un renouvellement aussi.

Retour à la croissance en 2018

Notez que cette baisse ne concerne que les volumes et non la valeur. Car, même si IDC ne l’aborde pas dans son étude, des rapports en provenance d’autres instituts d’étude montrent qu’elle progresse bien, même dans les pays matures. Un chiffre apporté par IDC le confirme : les segments premium représentent aujourd’hui 20 % dans le monde.

Cette baisse en 2017 serait cependant un hoquet dans l’évolution du marché des smartphones. Car IDC prévoit un retour à la croissance dès 2018. Une progression faible (à un chiffre, plus proche de 1% que de 9%). Mais une croissance qui sera constante au moins jusqu’en 2020. L’augmentation prévue par IDC serait de 2,8 % par an en moyenne pour atteindre les 1,68 milliard de terminaux vendus. L’arrivée commerciale de la 5G sera le principal soutien de cette croissance. Les mobiles compatibles 5G représenteraient 18 % des ventes au niveau mondial en 2022. La réalité virtuelle, la réalité augmentée et l’intelligence artificielle pourraient aussi avoir un impact. Mais moins important.  

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer