SFR RED 60 Go = 15

Amazon, Alphabet, Apple : qui sera la première à valoir 1000 milliards de dollars ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Apple est la première capitalisation boursière mondiale. La firme pèse environ 900 milliards de dollars. Mais Amazon, qui vient de dépasser Alphabet, pourrait la rattraper dès cette année grâce à des prévisions de croissance plus dynamique.

Jusqu’à présent, si vous demandiez à quelqu’un d’informé qui est la première capitalisation boursière mondiale, la réponse devait être évidente : Apple. D’ailleurs, c’est toujours le cas aujourd’hui : la firme pèse, à l’heure où nous publions ces lignes, 880 milliards de dollars à la bourse. Son cours s’établit à 173,49 dollars (en petite baisse). Le 12 mars, l’action Apple a même dépassé les 180 dollars (pour s’établir à 181,72 dollars) pour une valorisation qui dépassait les 900 milliards de dollars, laissant la concurrence loin, très loin, derrière.

Apple freiné par l'iPhone X

Pour de nombreux observateurs, la firme de Cupertino était assurément, il y a encore quelques mois, la candidate idéale pour être la première firme à atteindre la barre symbolique des 1000 milliards de dollars de capitalisation boursière. Un événement qui devrait avoir lieu autour du mois d’août de cette année. La précision de cette prévision dépend évidemment de plusieurs facteurs, dont les chiffres financiers sur les deux premiers trimestres 2018. Et si l’iPhone X déçoit, ce cap pourrait avoir lieu un peu trop tard. Une hypothèse loin d'être inimaginable compte tenu du recul des ventes d'iPhone à Noel 2017.

Apple Store

Trop tard pour quoi ? Pour être la première justement. Car un autre candidat émerge : Amazon. La capitalisation boursière de la firme de Jeff Bezos a dépassé coup sur coup Microsoft (en février) et Alphablet (cette semaine). Elle est désormais en seconde position. À l’heure où nous écrivons ces lignes, Amazon pèse 764 milliards de dollars et son action frôle les 1600 dollars. Celle-ci a vu sa valeur croitre de 88 % en un an. Une croissance tirée par les bons résultats de l’entreprise et les perspectives de croissance (hébergement, streaming vidéo, intelligence artificielle, etc.).

Battu sur la ligne d'arrivée ?

Depuis le début du mois de mars, plusieurs articles, dont un publié par Reuters, estiment qu’Amazon pourrait dépasser Apple juste avant que la firme de Cupertino n’atteigne la barre symbolique des 1000 milliards de dollars. Une barre qu’Alphabet (Google) n’atteindrait qu’en 2019. Encore faut-il évidemment que le cours des trois sociétés continue d’évoluer au même rythme que les 12 mois qui viennent de s’écouler. Ce qui pourrait ne pas être le cas. Notamment si les institutions règlementaires durcissent les lois (et les taxes), comme cela pourrait être le cas en France et en Europe.

Quelle serait la conséquence pour nous qu’Apple dépasse le cap symbolique ? Pratiquement aucune à court terme. L’iPhone ne changera pas. Alexa non plus. C’est à moyen terme que cela pourrait en avoir. D’abord parce que la place de première capitalisation boursière est très forte quand il s’agit de négocier. Cela peut entrainer des exclusivités pour certains terminaux. Ensuite parce la capitalisation boursière est l’une des données financières qui permet d'évaluer la capacité d’investissement d’une société. Plus l’action vaut de l’argent, plus l’entreprise est capable d’acheter quelque chose de cher. Si Apple ne valait rien en bourse, elle serait incapable d’acheter des usines pour créer ses composants ou d’acquérir des sociétés comme Beats Audio et Shazam.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer