Marché des smartphones : pas de retour à la croissance en 2018 selon IDC

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
marche smartphones

IDC a publié une nouvelle étude sur le marché des smartphones. Dans ce document, l’institut confirme que les ventes ont reculé au niveau mondial en 2017 et prévoit une stagnation en 2018. Mais la croissance devrait revenir…

Le marché des smartphones a reculé au niveau mondial en 2017. Une première étude de IDC, relayée dans nos colonnes en mars, faisait état d’une baisse de 0,5 % au niveau mondial (avec une baisse de la chine de 5 % et de la zone EMEA de 3,5 %). Une nouvelle étude publiée la semaine dernière met à jour ce chiffre en estimant à la baisse à 0,3 %. La firme ne s’était donc pas trompée, confirmant ainsi les tendances communiquées en début d’année. La Chine reste l’élément moteur de cette baisse selon cette nouvelle étude qui actualise le recul de ce pays à 4,9 %.

7 % de baisse en Chine en 2018

Cette nouvelle étude apporte également quelques informations prospectives, jusqu’en 2022. Première information importante : le marché des smartphones continuera de baisser en 2019. Le recul sera du même ordre qu’en 2017 (0,2 %). La principale cause sera la même : la Chine où les ventes s’effondreraient de 7,1 % avant de se stabiliser en 2019. À l’inverse, l’Inde prendra un essor considérable avec une progression de 14 % cette année, suivie d’une nouvelle hausse de 16 % l’année prochaine.

IDC

La part de marché d’Android devrait très légèrement baisser en 2018 pour atteindre les 84,8 % du marché (soit 1,24 milliard de terminaux tout de même), à cause d’une petite baisse des volumes de 0,5 %. À l’inverse, les volumes d’iPhone vendus devraient progresser en 2018 de 2,6 % pour atteindre les 221 millions de terminaux, selon IDC. Ainsi Apple représenterait 15,1 % du marché.

5G : prochain levier de croissance

À partir de 2019, le marché des smartphones devrait repartir à la hausse selon IDC, principalement grâce à l’ouverture commerciale des réseaux 5G. Selon l’institut, la croissance annuelle moyenne jusqu’en 2022 devrait être de 2,4 % avec un pic de croissance en 2020 à 4 %, puis un ralentissement progressif. Les terminaux 3G devraient passer sous la barre des 100 millions de terminaux vendus cette année et représenter moins de 50 millions de pièces vendues dans les prochaines années.

La part de marché d’Android devrait repasser au-dessus des 85 % en 2019 et rester au-dessus de cette part d’ici 2022. La croissance annuelle moyenne attendue des smartphones Android correspond plus ou moins à celle du marché, 2,4 %. iOS devrait également progresser d’ici 2022, de 2,5 % par an en moyenne. Cependant, la part de marché d’Apple pourrait repasser sous la barre des 15 % (atteignant 14,7 %) dans les cinq prochaines années. Notez aussi que IDC prévoit l’émergence de système d’exploitation autre qu’iOS et Android. Le segment « autre », qui correspond à 700 000 mobiles vendus en 2018, passerait à 900 000 mobiles en 2022, pour une croissance annuelle moyenne de 5 % (après une baisse de 66,8 %  en 2018). Nous nous demandons bien à quoi cela correspond, IDC ne le précisant pas.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.