SFR RED 40 Go = 10

Samsung externaliserait la fabrication de ses modèles low cost

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

Samsung est l’une des rares marques à concevoir et à produire ses mobiles. Mais la baisse des marges engendrée par la forte concurrence amènerait la firme coréenne à externaliser la production de terminaux. Voici le premier d’entre eux.

Ce n’est pas un secret : il existe trois types de « constructeurs ». Ceux qui conçoivent. Ceux qui fabriquent. Et ceux qui font les deux. Apple et Google par exemple font partie des premiers. Ils conçoivent, mais confient la fabrication à d’autres. Foxconn fait historiquement partie de la deuxième catégorie. La firme taïwanaise fabrique pour le compte de tiers. En rachetant Sharp, elle commence à concevoir ses propres produits. Samsung, Huawei, ZTE ou TCL font partie de la troisième catégorie. Certains conçoivent toujours pour d’autres des terminaux. ZTE, par exemple, travaille beaucoup avec les opérateurs (comme Orange).

De l'internalisation à outrance...

Historiquement, Samsung conçoit et fabrique ses produits. Une double casquette qui s’étend même aux composants puisque la firme coréenne est l’un des leaders mondiaux sur les écrans OLED, les chipsets (avec la fonderie qui fabrique aussi pour Qualcomm), les barrettes de mémoire flash, les batteries, etc. Une compétence qui s’étend même ces dernières années sur les capteurs photo (les fameux ISOCELL). Ainsi, Samsung contrôle la majorité de la partie « hardware » de ses terminaux.

Galaxy A6s

Cependant, cette situation semble changer graduellement. Cela a commencé avec les écrans et les chipsets. Certains terminaux de la gamme Jprofitent d’écrans IPS et de processeurs Snapdragon. Le Galaxy J6+ en est un bon exemple. Et cette stratégie d’externalisation pourrait aller encore plus loin. Une fuite en provenance de Chine affirme que Samsung aurait signé un contrat avec WingTech (le fabricant des terminaux Xiaomi, entre autres) pour concevoir un mobile low cost à destination du marché chinois. Le mobile s’appellerait Galaxy A6s et vous pouvez voir à quoi il ressemble grâce à la photo qui accompagne cet article. La source de l’article en diffuse plusieurs avec les différents coloris qui seront proposés.

... vers l'externalisation tactique

Vous pouvez voir du verre minéral sur les faces et du métal sur les tranches. L’écran serait panoramique et rectangulaire (pas d’encoche-. Il y a aurait un double capteur photo, un lecteur d’empreinte à l’arrière. Un port jack 3,5 mm serait intégré à la tranche inférieure. À l’intérieur se trouveraient un Snapdagon 660 et une batterie de 3300 mAh. Et l’écran serait LCD. La fiche technique correspond à une fuite précédente, relayée ici en début de mois et provenant de l'organisme Tenaa qui identifiait le Galaxy A6s comme étant le modèle SM-G6200.

Si globalement ce « Galaxy A6s » pourrait offrir la même expérience que le Galaxy A8 (et non le Galaxy A6 qui est intégralement habillé d’aluminium), l’emplacement de certains éléments techniques rappelle davantage les Galaxy A7 (2018) et A9 (2018) officialisés très récemment (la semaine dernière pour le second). Voilà qui préfigure peut-être du design des futurs terminaux Samsung prévu l’année prochaine. Reste à savoir si la qualité suivra.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer