Alcatel 3L
Alcatel 3L

Samsung manque un peu de transparence dans la promotion de ses mobiles

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

Pour illustrer les capacités photographiques de l’un de ses smartphones, Samsung aurait utilisé une photo réalisée avec un boitier reflex. Une pratique qui laisse croire aux consommateurs que le téléphone est capable d’aussi bien.

C’est le bad buzz du jour (ou du moins de ce début de journée) : les pratiques marketing de Samsung ne sont pas toujours à la hauteur de sa réputation ou de sa position de leader sur le marché mondial de la téléphonie. D’autant plus que la société coréenne n’a pas besoin de cela pour vanter les mérites des appareils photo qui équipent ces mobiles. Notamment ceux de la série Galaxy A dont les caractéristiques photo sont au-dessus de la moyenne du segment milieu de gamme.

Mais... c'est ma photo !

Quelle est donc cette histoire ? Une filiale locale de Samsung (la filiale hongkongaise précisément) a utilisé la photo qui illustre cet article dans la fiche produit du Galaxy A8 Star (un modèle exclusif à l’Asie dont le numéro de modèle est SM-G8850). Ce téléphone est équipé d’un écran panoramique Full HD+ de 6,3 pouces, d’un chipset octo-core, d’un double capteur photo 16+24 mégapixels (avec objectifs ouvrants à f/1.7) et d’une webcam de 24 mégapixels. Et la photo n'a évidemment pas été prise avec le téléphone.

Samsung Galaxy A8 Star promotional shot
A gauche, la photo originelle ; à droite, la photo retouchée par Samsung

Ce cliché est un autoportrait de la photographe professionnelle Dunja Djudjic réalisé avec son boitier reflex (et non un smartphone). La photo, disponible dans la banque d’image de l’agence Getty, a été achetée par Samsung. Elle a ensuite été retouchée avec Photoshop comme il se doit (l’équipe marketing de la marque a notamment réalisé un détourage du visage), et sert à illustrer une fonction du Galaxy A8 Star pour régler l’intensité de l’effet bokeh du mode portrait.

Bis repetita

Quand la photographe a découvert comment Samsung utilise sa photographie, elle a exprimé une certaine ironie dans un article qu’elle a écrit sur le site DIYPhotography (où elle raconte aussi comment elle a eu accès à l’information). Cet article a fait le buzz, bien sûr. Mais il met aussi en exergue une pratique que les marques, respectueuses ou non, ne devraient pas accepter : tromper les consommateurs qui, peut-être trop crédules, penseront en regardant la fiche produit qu’ils pourront réaliser d’aussi belles photos en achetant ce téléphone. Une pratique qui nous rappelle celle de certains constructeurs qui débrident les chipsets de leurs mobiles quand un benchmark est repéré.

Bien sûr, à aucun moment, Samsung n’affirme que la photo a été prise avec ce téléphone. D’ailleurs, aucune des illustrations de la fiche produit ne mentionne le fait qu’une des illustrations a été réalisée avec un cliché produit par le Galaxy A8 Star. Et donc Samsung ne ment pas, dans l’absolu. Mais elle n’est pas très honnête non plus, puisqu’elle pourrait utiliser de vrais clichés. Cette pratique n’est pas nouvelle. Samsung a déjà été pointé du doigt pour une pratique identique avec le Galaxy A8. Et la concurrence n’est pas innocente non plus, puisque Huawei a eu recours à la même pratique avec le Nova 3i.

Et chez Apple ?

En parallèle, Apple fait des campagnes d’affichage 4x3 avec des photos réalisées avec ces téléphones où il est écrit : « Shot on iPhone » avec une mention qui explique que la photo a été « optimisée » pour être imprimée. Bien sûr, Photoshop et passé par là. Mais l’origine n’est pas mise à en doute.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer