Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Apple France : un rapport inquiétant parait dans la presse

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

La filiale française d’Apple est sous le feu des projecteurs. Un article paru dans l’hebdomadaire Challenges révèle certains de ces chiffres financiers et note une ambiance de travail loin, très loin même, des belles années de croissance.

L’année 2018 n’a pas été facile pour Apple. Si l’entreprise est toujours très rentable, la baisse du chiffres d'affaires réalisés par les iPhone a créé un climat de méfiance chez les analystes financiers qui n’hésitent plus à dégrader la note du titre de la firme. Du jamais vu depuis 10 ans. Et quand les chiffres ne sont plus aussi bons qu’avant, la pression s’exerce sur les employés, notamment au niveau des Apple Store.

Résultats en baisse en France

C’est ce que révèle un article paru cette semaine dans l’hebdomadaire Challenges. Ce dernier a eu accès à des documents confidentiels concernant la Apple France. Des documents qui révèlent notamment les chiffres financiers de la filiale française, chiffres que la firme ne révèle jamais bien évidemment. Loin de la forte rentabilité que la firme connaît au niveau mondial, Apple France est rentable, sans pour autant l’être autant que d’autres pays.

Apple Store

Le chiffre d’affaires aurait atteint 713 millions d’euros en 2018. Son résultat net serait de 9,3 millions d’euros, enregistrant une baisse de 4 %. Apple aurait bénéficié d’un crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi de 3,2 millions d’euros. L’article ne confirme pas si ce montant est inclus dans le résultat net (mais cela semble logique que oui).

Challenges révèle également qu’Apple France a vendu, par le biais des Apple Store, 317 000 iPhone, un chiffre en forte augmentation par rapport à l’année 2015. C’était l’année des iPhone 6S, 6S Plus et SE. C’était une belle année avec des records historiques. Aujourd’hui, la situation est bien différente : au niveau mondial, Apple a vu le nombre d’iPhone vendu baisser lors de la période de Noël 2018. Cependant, cette baisse est contrebalancée par la hausse tarifaire constante des terminaux. Mais elle ne le sera pas toujours. D’où l’intérêt que porte Apple aux services payants comme Apple Music, Apple TV+, Apple News+ ou Apple Arcade.

Une ambiance conflictuelle

L’article de Challenges révèle également que les employés français ne sont plus autant investis dans l’entreprise. Certains ont même d’ailleurs fait grève durant les fêtes de fin d’année, période ô combien importante pour la firme ! 200 salariés (sur les 2200 que compte la firme en France) ont arrêté le travail parce qu’Apple a refusé d’accorder la prime Macron parce que la filiale française n’est pas aussi rentable que d’autres. Situation épique que la direction américaine a évidemment très mal prise, avant de jouer la conciliation et d’offrir une augmentation de salaire aux employés non managers.

Un représentant syndical, interrogé par l’hebdomadaire, explique même que les vendeurs en magasin ne sont plus formés aux nouveaux produits comme cela était le cas précédemment, rendant plus difficile leur mission auprès des consommateurs. Une simple réunion de 15 minutes serait organisée, au terme de laquelle les vendeurs n’ont pas pu retenir tous les points importants. Une situation paradoxale dans la mesure où il faut convaincre plus encore le client quand le prix de vente connaît une forte inflation chaque année. Et ce même si les vendeurs ont moins un rôle d'évangélisation qu'à l'époque où les smartphones venaient tout juste d'émerger. 

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer