SFR RED 40 Go = 10

Vivo présente le Y7s qui s’appellera Vivo S1 hors de Chine

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
vivo

Vivo a présenté hier deux fois le même smartphone : le Vivo Y7s pour la Chine, qui s’appellera S1 à l’international. Smartphone milieu de gamme élégant, il profite d’une fiche technique qui ne laisse pas toujours présager de son prix.

Comme ses compatriotes et concurrents directs, Xiaomi, Huawei et Oppo, Vivo explore d’autres marchés internationaux. Si la zone indienne et l’Asie du Sud Est sont déjà couvertes, des rumeurs datant de l’année dernière voudraient que la firme chinoise arrive jusqu’en Europe. D’ici là, nous continuons de suivre régulièrement l’actualité de cette marque positionnée dans le Top 5 mondial. Et justement, cette semaine était programmé le lancement d’un nouveau téléphone dont le nom diverge en fonction du lieu où il sera vendu.

Deux noms. Un seul téléphone.

En effet, Vivo a organisé cette semaine, pratiquement au même moment, deux conférences de presse. La première en Chine pour dévoiler le Y7s. La seconde en Inde pour officialiser le S1. Il s’agit du même smartphone dans les deux cas. Pourquoi changer de nom ? D’abord, comme Oppo, l’organisation des gammes est différente entre les deux marchés. Si bien que les modèles portant le même nom en Inde et en Chine sont rares. Ensuite, Vivo avait déjà présenté un « S1 » en Chine. Impossible donc de donner ce nom au nouveau venu.

Vivo Y7s

Le Vivo S1 indien portera donc le nom de Y7s. Il s‘agit d’un smartphone milieu de gamme plutôt low cost, même si certains atours ne le laissent pas supposer. Le principal atour donc nous parlons est l’écran. Il est Super AMOLED. Il mesure 6,38 pouces. Il est Full HD+. Et, surtout, il intègre un lecteur d’empreinte digitale. Ce n’est pas courant dans un téléphone vendu sous la barre des 250 euros. Cet écran intègre également une encoche. Cette dernière et l’emplacement du capteur biométrique sont deux différences entre le S1 indien (ou Y7s) et le S1 chinois.

Quelques améliorations notables

Le Y7s profite aussi d’une plate-forme MediaTek assez récente. Il s’agit du Helio P65, un octo-core avec deux Cortex-A75 pour les applications lourdes et six Cortex-A55 pour les tâches quotidiennes. Le S1 chinois, lui, intègre un Helio P60. Côté mémoire, le Y7s dispose de 6 Go de mémoire vive et de 128 Go de stockage. Là encore, ce sont des chiffres peu courants sous la barre des 250 euros (surtout en Europe). L’espace de stockage est extensible par microSDXC jusqu’à 256 Go supplémentaires. La batterie est un modèle offrant une capacité de 4500 mAh. Elle est compatible charge rapide (chargeur 18 watts inclus), malgré le fait que le port USB soit de type microUSB.

Côté photo, le Y7s profite d’une webcam de 32 mégapixels à l’avant et d’un triple capteur photo à l’arrière. Les trois capteurs sont des modèles de 16 mégapixels au milieu, de 8 mégapixels avec objectif grand-angle en haut et de 2 mégapixels en bas (pour le calcul des distances). Un flash également intégré au bloc principal. Ici aussi, le Y7s profite d’une amélioration vis-à-vis du S1 chinois. Cependant, la webcam de ce dernier est cachée dans un tiroir et son écran est intégralement rectangulaire.

Le Y7s sera disponible en deux couleurs. Son prix sera en Chine et dans les pays asiatiques, même si les devises sont différentes : 1798 yuans ou 3,6 millions de roupies indonésiennes. Soit 230 euros environ.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer