Sony ferme sa filiale historique suédoise dédiée aux mobiles

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
sony

Dans le cadre du plan de restructuration de la division mobile, fusionnée au printemps avec les activités photo et télévision, Sony a fermé Sony Mobile AB de Lund, en Suède. Les employés seront réintégrés dans la division Sony Nordic.

Sony n’en finit plus de restructurer sa division mobile. La firme japonaise s’est fixée comme objectif de ne plus perdre d’argent en produisant des smartphones. Cela passe par une sortie des marchés les moins rentables. En début d’année, Sony a annoncé se focaliser sur le Japon, l’Europe, Taïwan et Hong-kong. Le reste ne l’intéresse plus.

Une restructuration en profondeur

Cela passe aussi par la fusion entre Sony Mobile et deux autres divisions liées à l’électronique grand public : la photographie et la télévision. Enfin, plusieurs réductions d’effectifs ont eu lieu. Nous en avons largement parlé dans nos colonnes. Résultat : la réduction des dépenses est effectivement très importante. Et malgré une baisse du chiffre d’affaires, l’activité liée aux smartphones était, au deuxième trimestre 2019, à l’équilibre. Ce que nous avons rapporté dans nos colonnes au mois d'août.

Sony Mobile
Le stand Sony au MWC 2019

Mais ce n’est certainement pas suffisant pour pérenniser l’activité. Suite logique de la fusion entre la photo, la téléphonie et la télévision, la structure juridique Sony Mobile AB (filiale de Sony Mobile en Suède) va être fermée, à en croire un article publié en fin de semaine dernière par le quotidien suédois Dagens Industri. Ses employés rejoindront les équipes de Sony Nordic, chargées de l’activité du groupe dans toute la région scandinave et filiale de Sony Europe.

Plan de licenciement complémentaire

Ce sont 150 employés sur un peu plus de 200 qui seront transférés d’une structure à une autre, sans pour autant changer de bureau, puisque Sony ne quitte pas la région. Les autres pourraient être relocalisés ou remerciés. Selon un responsable du site de Lund, cela concerne donc 60 personnes de plus que les 200 suppressions de poste annoncées en fin d’année dernière.

Jusque l’année dernière, le fief historique de Sony Mobile, basé à Lund en Suède, était relativement épargné. L’ancien quartier général de Sony Ericsson, devenu Sony Mobile AB quand la firme japonaise a pris le contrôle intégral de la joint-venture, hébergeait encore la direction européenne de la division mobile et un nouveau centre de design y avait été implanté au printemps pour les autres divisions. Ce centre continuera de fonctionner au sein d’une autre structure juridique. De même pour la création de futurs smartphones dont certains sont attendus dans quelques jours à Berlin.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.