Prise en main : Samsung Galaxy S III (S3), déjà le meilleur smartphone Android ?

Prise en main : Samsung Galaxy S III (S3), déjà le meilleur smartphone Android ?

Par La Rédac LesMobiles - 04 mai 2012 à 9:38
À l'occasion de son grand lancement à Londres, nous avons pu manipuler pendant une heure le Samsung Galaxy S III (S3), le smartphone Android le plus attendu de l'année. Voici nos premières impressions sur la bête.

Tout savoir sur : Prise en main : Samsung Galaxy S III (S3), déjà le meilleur smartphone Android ?

Après des mois d'attente et de rumeurs, Samsung a enfin fini par lever le voile sur son Galaxy S III (S3), clairement le smartphone Android le plus attendu de l'année. Et ce à juste titre puisque les deux précédents modèles ont battu tous les records de ventes sur Android. Le constructeur coréen n'a donc pas vraiment le droit à l'erreur pour ce modèle qui doit sortir début juin en France, à 649 euros. Soit exactement le même prix que le Galaxy S2 à son lancement.

Nous étions présents lors de l'annonce à Londres hier, et nous avons donc eu le loisir de tester l'appareil, encore un prototype, pendant près d'une heure. Largement de quoi nous faire une première idée que nous allons ici partager avec vous sur ses capacités. Nous n'allons pas vous redonner en détails les caractéristiques et les fonctions présentées, mais nous concentrer sur le ressenti lors de cette première prise en main. Toutefois, si vous voulez vous rafraichir la mémoire la mémoire sur toutes les caractéristiques de l'appareil, vous les trouverez dans cet article.

Parmi toutes les rumeurs qui ont circulé sur le Galaxy S III avant son lancement, l'une des plus alléchantes était certainement celle qui nous promettait une coque en céramique ou en métal brossé. Il faut dire que Samsung a souvent été raillé pour les finitions plastiques des deux premiers Galaxy S et que certains de ses concurrents comme les iPhone 4/4S ou les HTC One X et S utilisent des matériaux nobles pour leurs coques. On espérait que Samsung allait enfin se mettre au diapason pour le Galaxy S III, afin que le plumage de son smartphone se rapporte enfin à son ramage. Hélas, ce n'est pas cette fois encore que la mécanique rutilante que l'on trouve à l'intérieur du mobile profitera d'une coque à sa hauteur.



Comme vous pouvez le constater sur les photos qui parsèment ce test, le design de la bête n'est pas laid, loin s'en faut. Il est juste un peu trop banal à notre goût, manquant de panache. Les bords bien arrondis lui donnent de prime abord une certaine bonhommie que l'on ne s'attend pas forcément à trouver sur un tel appareil. Certains aimeront, d'autres moins, c'est une affaire de goût. Samsung a de nouveau opté pour du plastique pour la coque de l'appareil. Il y a certes un cerclage en métal sur le pourtour de l'appareil, mais il ne parvient pas vraiment à donner du cachet au smartphone.

prise en main lancement samsung galaxy s3 s III londres


Le plastique utilisé reste toutefois de bonne facture. Le constructeur propose le Galaxy S III en deux coloris : blanc ou bleu profond. Comme pressenti par les fuites, il n'y a donc pas de version noire à la sortie de l'appareil. C'est bien dommage car même s'il est assez foncé, le bleu ne plaira pas forcément à tout le monde. C'est en effet sur ce modèle précis que l'on retrouve la coque en plastique qui tente d'imiter le rendu de l'aluminium. Encore une fois, le smartphone rend mieux en vrai que sur les photos et il ne peut être qualifié de laid. Juste de quelconque. Précisons tout de même que les prototypes que nous avons manipulés sont encore susceptibles d'évoluer un peu en matière de finitions. Il faudra attendre le test pour nous faire une idée définitive.

prise en main lancement samsung galaxy s3 s III londres


prise en main lancement samsung galaxy s3 s III londres


Malgré son grand écran sur lequel nous reviendrons un peu plus loin, la prise en main reste très correct. Le mobile se révèle assez facile à utiliser. Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, l'encombrement est un peu plus important que celui du Samsung Galaxy S2, mais cela reste raisonnable et le smartphone se glisse facilement au fond d'une poche ou d'un sac.

prise en main lancement samsung galaxy s3 s III londres


Une fois que l'écran de 4,8 pouces (Super Amoled HD) du Galaxy S III s'anime, on oublie radicalement la petite déception liée au design frileux. Pour commencer, le rendu de l'afficheur est tout simplement superbe. Sa résolution élevée de 1280 x 720 pixels ne gâte rien à l'affaire. Et, Pentile ou pas, c'est un véritable festin visuel qui s'offre aux yeux de l'utilisateur. Et ce n'est que le début des réjouissances. Si vous nous lisez régulièrement, vous savez que nous râlons souvent contre le système d'exploitation Android qui occasionne des microlags dans l'interface, même sur des smartphones aussi puissants que le HTC One X. Ces petits ralentissements ne sont pas vraiment gênants, mais ils peuvent finir par en énerver certains. Pour ceux là, rassurez-vous le Galaxy S III en est totalement dépourvu. Évidemment, la dotation matérielle du smartphone est impressionnante avec un chipset Samsung Exynos 4412 quadruple coeur cadencé à 1,4 GHz et épaulé par 1 Go de mémoire vive (RAM). Mais cela n'enlève rien à l'excellent travail que semble avoir fait Samsung en matière de fluidité et de réactivité de l'ensemble du système. Pour nous en assurer, nous avons lancé la fonction qui permet d'afficher une vidéo dans une miniature sur l'écran d'accueil. Puis nous avons ouvert le navigateur Web avec huit onglets en parallèle. Ensuite, nous avons lancé un jeu en 3D. Malgré tous ces sévices, le smartphone n'a ralenti à aucun moment. Une performance remarquable pour un mobile qui n'est pas encore finalisé.

prise en main lancement samsung galaxy s3 s III londres


Pour ce qui est de l'interface utilisateur, Samsung a de nouveau ajouté la sienne, à savoir TouchWiz, sur le système d'exploitation Android 4.04 Ice Cream Sandwich que l'on trouve dans ce smartphone. Elle est ici présente en version UX. Pour le reste, la navigation dans les menus sera très familière à ceux qui ont déjà manipulé un smartphone Android Samsung récent. Le gestionnaire du multitâche est en revanche bien celui d'Android 4 ICS.

prise en main lancement samsung galaxy s3 s III londres


prise en main lancement samsung galaxy s3 s III londres


prise en main lancement samsung galaxy s3 s III londres


prise en main lancement samsung galaxy s3 s III londres


Pour ne pas trop déboussolé ses fidèles qui ont déjà acheté un smartphone chez lui, le Coréen a même été jusqu'à remettre les habituels boutons physiques sous l'écran. Celui du milieu, c'est-à-dire le bouton « Home » est mécanique alors que les deux autres qui le flanquent sont sensitifs.

prise en main lancement samsung galaxy s3 s III londres


Comme évoqué plus haut, l'ensemble du système tourne déjà très bien, malgré le statut de prototype des smartphones que nous avons eu entre les mains. Les tâches graphiques sont confiées à une puce (GPU) Mali 400 quadruple coeur cadencé à 440 MHz. C'est en fait la même que celle que l'on trouvait déjà dans le Galaxy S II (S2), mais qui est ici proposée avec une fréquence nettement plus élevée puisque celle du S2 était cadencé à 233 MHz.

prise en main lancement samsung galaxy s3 s III londres


Côté multimédia, avec 8 mégapixels, le capteur photo est clairement le point qui a le plus déçu. Du moins sur le papier car le Galaxy S2 proposant déjà un capteur de 8 mégapixels, nous nous attendions clairement à 12 mégapixels pour le Galaxy S III. Attention toutefois, comme nous le répétons à longueur de test, les mégapixels ne font pas le photophone. Et nous nous sommes quasiment certains que cela va se vérifier encore une fois sur le dernier-né de Samsung. Son capteur n'a beau afficher « que » 8 mégapixels, il permet d'ores et déjà de prendre de très bonnes photos, avec un niveau de détails déjà impressionnant. L'interface de la fonction photo nous a également bluffés par sa richesse. Elle propose notamment un nouveau mode HDR. Nous n'avons malheureusement pas pu exporter les photos que nous avons prises avec le Galaxy S III. Mais le niveau de zoom qu'il permet dans une image laisse augurer du meilleur. La détection des visages semble très bien fonctionner aussi.

prise en main lancement samsung galaxy s3 s III londres


Enfin, nous avons également tester le service S Voice qui se pose comme un concurrent direct du Siri d'Apple. Nous lui avons par exemple de nous demander un réveil à une heure donnée, puis de répondre à la question « quelle est la capitale de la France ». S Voice s'est exécuté sans broncher, et nous a même affichés une carte de France, avec la localisation de Paris dessus.

Au final, nous sommes sortis rassurés de ces quelques dizaines de minutes en compagnie du Galaxy S III. Comme évoqué plus haut, la relative déception initiale liée au design qui n'innove guère laisse sa place à l'émerveillement quand le smartphone tourne. Ce mobile semble programmé pour marcher sur les traces de ses deux prédécesseurs. Il devrait lui aussi s'écouler à des millions d'exemplaires. Et de ce que nous en avons vu pour l'instant, ce sera amplement mérité.
Samsung Samsung galaxy Samsung galaxy s3

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Honor 70
image Google Pixel 6a