Prise en main BlackBerry 10 : que vaut le système d'exploitation de la dernière chance de RIM ? (notre avis)

Prise en main BlackBerry 10 : que vaut le système d'exploitation de la dernière chance de RIM ? (notre avis)

Par La Rédac LesMobiles - 01 octobre 2012 à 19:30
Le canadien RIM nous a invité à une session de prise en main de son système d'exploitation à venir, BlackBerry 10. L'occasion pour nous de nous faire une idée sur la valeur réelle de cet OS, à quelques mois de son lancement : voici nos premières impressions.
En dehors d'Apple et Samsung qui affichent une santé financière insolente, le reste des constructeurs n'est pas vraiment à la fête. Encore au sommet il n'y a pas si longtemps, Nokia et RIM sont les deux fabricants dont la situation est vraiment devenue préoccupante.

Pire pour le canadien, alors que Nokia va bientôt dégainer la deuxième génération de smartphones issus de son revirement stratégique, RIM n'a toujours pas lancé BlackBerry 10, le système d'exploitation qu'il promet être celui du renouveau. Toutefois, pour nous montrer qu'il n'est pas resté les bras ballants pendant tout ce temps, le constructeur nous a invité dans ses locaux parisiens, à La Défense. Nous avons du coup eu l'occasion de passer une bonne heure en compagnie de la bêta 3 de BlackBerry 10, assez de temps donc pour nous faire une première idée significative du potentiel de la bête. Et autant vous le dire de suite : nous avons été particulièrement emballés par ce que nous avons découvert.

Car c'est une chose de voir des vidéos et des captures d'écrans éparses d'un système d'exploitation, mais c'en est une autre de pouvoir le manipuler et de le voir tourner dans sa version presque finale. Avant de vous faire partager notre prise en main, rappelons que BlackBerry 10 est le plus grand lancement de tous les temps pour RIM. Il ressemble aussi à celui de la dernière chance tant le constructeur a essuyé de tempêtes ces derniers mois.



Le prototype qui faisait tourner le système d'exploitation était relié à une télévision pour plus de clarté lors de la démonstration. Il s'agit d'un appareil de développement, mais qui dispose de caractéristiques certainement assez proches de celles des produits commerciaux qui verront le jour dans le courant du premier trimestre 2013. BB10 a été pensé pour supporter deux types de résolution d'écran : 1280 x 720 pixels pour les mobiles entièrement tactiles et 720 x 720 pixels pour ceux qui bénéficieront à la fois d'un clavier azerty et d'un écran tactile.

Passons maintenant à BB10. RIM a cherché à se démarquer des autres systèmes d'exploitation, et notamment des deux références que sont iOS et Android. Ainsi, sur l'écran d'accueil, on retrouve les huit dernières applications ouvertes plutôt qu'une grille d'applications ou des Widgets. Pour celles et ceux qui connaissent la version de l'OS de RIM sur sa tablette PlayBook, sachez que la philosophie qui s'en dégage est en fait la même, mais avec une ergonomie totalement repensée pour le mobile.

Prise en main du système d'exploitation BlackBerry 10 de RIM Prise en main du système d'exploitation BlackBerry 10 de RIM


Notez que les miniatures des applications ouvertes ne sont pas que de simples représentations en plus petit. Les développeurs peuvent faire en sorte de changer la vue dans les miniatures pour afficher des informations, dans un format adapté à l'affichage ainsi réduit. Lorsque l'utilisateur est dans une application, il peut en cas d'alerte par notification, minimiser légèrement l'appli en faisant un mouvement avec le doigt du bas de l'écran vers le haut. Le programme ne se ferme pas mais part en retrait, laissant la possibilité de voir quel type de notification est arrivé.

Prise en main du système d'exploitation BlackBerry 10 de RIM

Prise en main du système d'exploitation BlackBerry 10 de RIM

Prise en main du système d'exploitation BlackBerry 10 de RIM


Les smartphones sous BB10 ne proposeront aucun bouton sur la face avant. L'OS permet en effet de tout gérer directement depuis l'interface utilisateur. Pour ce qui est des options, dès que trois petits points apparaissent dans l'interface baptisée « cascade », il suffit de cliquer dessus pour faire apparaître un menu regroupant les paramètres et les différentes options contextuelles. L'ensemble est agrémenté de jolis effets de transparence et de transitions. Le prototype de démonstration s'est comporté de manière assez fluide, enchaînant sans peine les ouvertures et les fermetures d'application. BB10 transpire la modernité. RIM a certes pioché çà et là de nombreuses bonnes idées mais le résultat est d'ores et déjà réussi et s'annonce très prometteur.

Prise en main du système d'exploitation BlackBerry 10 de RIM


La boite de messagerie (Inbox) est en fait un Hub de communication qui intègre en natif Facebook, Twitter, Linkedin. Ce n'est pas fermé, les API sont ouvertes pour les développeurs et d'autres services pourront s'y intégrer dans le futur. Le clavier azerty a également été pensé pour faire honneur au nom BlackBerry. C'est du moins ce que promet le constructeur. Toutefois, l'interface tactile de ce clavier ne se différencie en rien de celles proposées par les concurrents. C'est sur le système de saisie prédictive que RIM espère se démarquer. Il permettra notamment de régler par défauts des langues différentes.

Prise en main du système d'exploitation BlackBerry 10 de RIM


Régulièrement critiqué pour les navigateurs Web datés qu'il proposait, RIM semble cette fois s'être retroussé les manches pour celui de BB10. Le navigateur a en effet été développé pour respecter les standard du Web dès le départ. Ainsi, pour les benchmarks de HTML5, ce navigateur est meilleur que ceux de n'importe quel navigateur Web avec un score de 465. Il est également assez surprenant de constater que le Flash est également supporté !

Prise en main du système d'exploitation BlackBerry 10 de RIM


Côté multimédia, RIM entend poursuivre dans la même voie que celle qu'il a ouvert avec sa PlayBook, qui se révèle assez complète en la matière. Le constructeur devrait donc rajouter des codecs pour que son système soit en mesure de lire l'ensemble des formats audio / vidéo les plus courants sur le Web. Même les .mkv HD ne devraient plus poser de problème à terme. Quant à la fonction photo, elle dispose de possibilités assez impressionnantes. Par exemple, lorsque l'utilisateur déclenche la prise de photos, l'OS met en mémoire quelques millisecondes avant et après la prise de vue. Cela permet ensuite à l'utilisateur d'affiner la sélection, pour éviter des clignements d'yeux, des flous intempestifs, etc.

RIM n'oublie pas non plus ses clients professionnels. Avec BlackBerry Balance, il permet de basculer de l'environnement perso au pro en un geste. Lorsque le salarié quitte l'entreprise, seules les données stockées dans la partie pro sont effacées. C'est intéressant pour la tendance du "bring your own device" qui voit les salariés apporter leurs propres smartphones en entreprise.

Toutefois, même s'il est le meilleur OS du monde, BB10 n'ira pas bien loin sans une boutique d'applications à la fois fournie et qualitative. RIM reconnait lui-même que les raisons qui ressortent du désamour de ses clients qui l'ont quitté vient d'une part de l'écran trop petit et du manque d'applications.

Pour faciliter la vie des développeurs et fédérer un maximum autour de son nouvel OS, RIM n'a pas lésiné sur la compatibilité avec les langages de programmation. Ainsi, il est possible de développer en C++, en HTML5 ou encore en Adobe Air. De plus, et comme pour la PlayBook, il est également possible pour un développeur d'adapter une application Android sans avoir à la recompiler. Les 100 000 applications dispos à date pour l'OS BlackBerry actuel seront compatibles, mais pas nativement. Il faudra donc tout de même que leurs développeurs fassent une manipulation. Lors de la présentation, RIM a mis un point d'honneur à nous rappeler que, aussi surprenant que cela puisse paraitre, l'App World de BlackBerry est aujourd'hui la boutique d'applications la plus profitable pour les développeurs qui s'y trouvent. Ainsi, le BlackBerry App World compte chaque mois plus de téléchargements payants que le marché Android. (donnée Yankee Research Group). Quant au revenu provenant des applications BlackBerry, il est supérieur de 40 % à celui des applis Android (Vision Mobile).

Prise en main du système d'exploitation BlackBerry 10 de RIM Prise en main du système d'exploitation BlackBerry 10 de RIM


Il y aura également des contenus multimédias comme de la musique et des vidéos directement dans l'App World. Ces contenus sont aujourd'hui déjà disponibles, mais dans des applications séparées. Enfin, même si ce n'est pas encore officiel, il y a fort à parier que BB10 sera livré avec une suite bureautique complète, Documents To Go. RIM a en effet racheté Dataviz, la société qui édite cette suite bureautique, il y a quelques mois.

Prise en main du système d'exploitation BlackBerry 10 de RIM


Comme évoqué plus haut, le premier smartphone sous BlackBerry 10 ne devrait voir le jour qu'en début d'année prochaine. Nous avons été clairement convaincus par ces moments passés en compagnie de l'OS. Pourtant, de là à dire qu'il peut effectivement s'imposer comme la troisième force du marché, derrière Apple et Android qui apparaissent aujourd'hui intouchables, c'est une autre histoire. BB10 en a clairement le potentiel. S'il arrive à fédérer une communauté décente de développeurs et proposer un App World suffisamment fourni, tant qualitativement que quantitativement, alors l'OS du canadien a clairement ses chances face à Windows Phone. Surtout que les opérateurs vont certainement aussi pousser fort derrière RIM. N'oublions pas que ces derniers ne sont pas vraiment heureux de la situation actuelle : ils voient de précieux deniers leur filer sous le nez du fait de la structure même des boutiques d'applications App Store et Google Play. Avec RIM, les opérateurs prélèvent un pourcentage sur les ventes d'applications payées via la facture. Un business model évidemment plus intéressant pour eux…
Blackberry

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image guide Smartphones moins de 200 euros
image Guide trois smartphones xiaomi populaires