Mise à nue du quatrième iPad : un benchmark confirme que l’engin est deux fois plus puissant que son grand frère

Par Julien Cadot

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
apple

Dévoiler un nouveau produit seulement 6 mois après la mise en vente du précédent ? On peut appeler ça un cycle court côté mise à jour. Les améliorations du quatrième iPad sont-elles vraiment à la hauteur des attentes ?

Côté pratique, on en doute. L’iPad 3 reste une excellente machine et de l’eau aura coulé sous les ponts avant que des applications tirent véritablement parti des quatre cœurs du nouveau processeur. Néanmoins, en théorie, Apple avait promis des performances deux fois supérieures pour le fameux « A6X ». Ceux qui aiment les chiffres peuvent se réjouir : ce n’était apparemment pas un vulgaire mensonge commercial pour faire frétiller le nerd qui sommeille en nous.

Le processeur A6X est un quadruple cœur cadencé à 1,4 Ghz, un poil plus véloce que celui de l’iPhone 5 cadencé à 1,3 Ghz. Côté GPU, il est épaulé d’un processeur graphique quadruple cœur lui aussi, ce qui devrait fluidifier l’affichage des jeux les plus gourmands sur la tablette. Les premiers benchmarks de la bête montrent que le gain potentiel est assez énorme : l’iPad 3 atteint un score de 791 avec son double cœur, l’iPad 4 plafonne à 1757, devant l’iPhone 5 qui atteint, lui, 1571. Ces valeurs n’ont évidemment pas beaucoup de sens, les chiffres des benchmarks ne sont là que pour donner une échelle de comparaison, mais elles montrent qu’Apple n’a pas sur-vendu sa marchandise.

iPad 4 benchmarks

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.