image de couverture lesmobiles

Test : HTC Desire

Par La Rédac LesMobiles - 23 avril 2010 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Vous rêvez du Google Nexus One et vous n'en pouvez plus d'attendre sa sortie en France ? Le test qui suit va certainement vous rendre le sourire puisqu'il s'agit de celui du HTC Desire, le « presque jumeau » du smartphone de Google !
Autant vous prévenir tout de suite, il va beaucoup être question du Google Nexus One dans ce test. Si vous suivez un tant soit peu l'actualité de la téléphonie mobile, vous ne devez pas être sans savoir que c'est HTC qui a construit le premier smartphone de Google, le fameux Nexus One qui a tant fait parler de lui. Deux mois après, le constructeur taïwanais a annoncé pendant le Mobile World Congress de Barcelone en février dernier qu'il allait lancer le HTC Desire, un smartphone sous Android aux caractéristiques quasi identiques à celles du Nexus One. Vous l'aurez compris, HTC a réutilisé le même moule, ne changeant que très peu de choses au passage. Les dimensions sont quasiment identiques avec 119 x 60 x 11,9 mm pour le Desire contre 119 x 59,8 x 11,5 mm pour le smartphone brandé Google. L'une des principales modifications vient de la disparition de la boule de navigation, ici remplacée par un trackpad optique.



Pour le reste, le Desire est un smartphone qui tourne sous Android, dans sa dernière version à date, c'est à dire la 2.1. Le constructeur y a ajouté son interface personnalisée maison, le fameux HTC Sense. A l'intérieur, c'est un processeur SnapDragon QSD8250 cadencé à 1GHz qui anime les débats. Il est flanqué de 576 Mo de RAM (mémoire vive) et 512 Mo de ROM (mémoire interne). Le tout s'affiche sur un bel écran AMOLED de 3,7 pouces, doté de 16 millions de couleurs affichables et d'une résolution de 480 x 800 pixels. Pour adapter l'affichage selon la position du téléphone, ce dernier embarque également un accéléromètre et un détecteur de proximité.

Côté connectivités, le Desire est impossible à prendre en défaut. Il permet de passer des appels aux quatre coins de la planète grâce à sa compatibilité quadribande GSM et bibande 3G. Pour les données, il supporte la 3G+ (HSDPA à 7,2 Mbps et HSUPA à 2 Mbps), le Wi-Fi (b/g) et le Bluetooth dans sa version 2.1 (profil AD2P). La présence d'une puce GPS compatible A-GPS est bien sûr utile pour les applications de navigation, mais aussi pour géotagguer (situer géographiquement) les photos. La capture de photo et de vidéo est d'ailleurs assurée par un capteur autofocus de 5 mégapixels, épaulé par un flash pour les clichés en environnements sombres. Ce même capteur peut filmer des vidéos en 800 x 480 pixels, à 15 images par seconde. Pour stocker les contenus multimédias, le Desire supporte les cartes mémoire microSD. Il propose aussi un port mini jack 3.5 mm pour y connecter un casque classique. Ce casque fait office d'antenne pour la fonction radio FM RDS.



Contenu du Pack

Le smartphone est fourni dans un pack assez compact, qui comprend l'essentiel, et dans lequel on retrouve le mobile et les accessoires habituels, à savoir :

• Un chargeur
• Une batterie 1400 mAh
• Un kit mains libres stéréo filaire
• Un câble microUSB
• Carte mémoire microSD de 4 Go + son adaptateur SD
• Le manuel d'utilisation




Aspect et Design

Le design de ce Desire n'est pas de ceux qui vous font vous retourner dans la rue. Si HTC nous gratifie avec le Legend d'un produit au look superbe, force est de constater que le constructeur a opté pour une approche beaucoup plus classique pour le smartphone que nous testons ici. Ce n'est pas pour autant que le Desire est mal fini ou que les matériaux qui le composent sont sujets à caution. Le plastique utilisé pour une grande partie de la face est de bonne qualité. Le bas de cette face avant et l'intégralité de la face arrière sont recouverts d'une matière gommeuse qui rend la prise en main particulièrement agréable. Notez au passage que c'est en fait le cache batterie qui compose toute la face arrière. Pour en revenir au-devant de l'appareil, il se compose majoritairement du grand écran tactile de 3,7 pouces. Juste sous cet afficheur, on trouve cinq touches mécaniques, assez discrètement insérées. Le tout est parfaitement assemblé et aucun jeu ne se fait sentir. Si vous ajoutez à cela les 135 grammes sur la balance du produit, vous obtenez un produit qui respire la solidité et qui semble parfaitement armé pour résister au temps. Au final, même si l'approche est moins originale ou moins tape-à-l'oeil que celle adoptée pour le Legend, le Desire n'est pas dénué d'un certain charme, discret et élégant.




Comme évoquée plus haut, la prise en main de ce smartphone est tout bonnement excellente. HTC a conjugué plusieurs facteurs pour arriver à un tel résultat. La matière gommeuse qui recouvre une grande partie de la coque y est bien sûr pour beaucoup. Mais les dimensions, somme toute raisonnables, ont également un rôle important, surtout pour l'épaisseur très raisonnable de 11,9 mm. Au passage, cette épaisseur s'avère très légèrement supérieure à celle du Nexus One qui affiche 0,4 mm de moins. Seuls ceux qui ont des mains assez petites risquent de ne pas accéder à la totalité de l'écran avec un mouvement du pouce du fait de sa diagonale importante.



En bas de l'écran, on retrouve le trackpad optique qui a remplacé la petite boule de navigation que l'on trouvait sur le Google Nexus One. Il s'agit là d'un des principaux changements entre les deux appareils.



Les flancs de l'appareil sont particulièrement dépouillés puisque le côté droit ne comporte aucun bouton ! On aurait apprécié au moins une touche de raccourci pour la fonction photo.



Côté gauche, cela reste très sobre avec les seuls boutons pour augmenter et diminuer le volume.



La tranche basse de l'appareil donne accès au port microUSB qui permet de recharger l'appareil et de le connecter à un ordinateur.





C'est le cache batterie qui fait office de face arrière. Il s'enlève assez facilement grâce à une encoche prévue à cet effet. Mais vous ne serez pas très à l'aise la première fois que vous aurez à faire cette manipulation dans la mesure où il faut un peu forcer pour l'enlever et que vous aurez invariablement peur de casser votre petit bijou. Mais tout rentre dans l'ordre après avoir essayé. Pour accéder à la carte mémoire, il faut malheureusement enlever la batterie.



Enfin, la partie haute est la plus "encombrée" avec le port mini-jack 3.5 mm et l'habituel bouton multifonctions qui sert à allumer, éteindre et gérer la veille de l'appareil.


OS & Ergonomie

La première chose qui frappe dans le design de ce Desire quand on le compare à celui du Google Nexus One et des précédents modèles Android du constructeur taïwanais, c'est la disparition de la bille de navigation sous l'écran. Sur ce nouveau smartphone comme sur le HTC Legend, elle est désormais remplacée par un trackpad optique. Si cette nouveauté s'avère être une indéniable réussite esthétiquement parlant, sachez qu'elle n'apporte pas grand chose en termes d'ergonomie. Pire, pour certaines applications, le suivi de mouvement est moins bien géré que pour la bille. Cette dernière avait le mérite d'être quasiment devenue un standard dans les smartphones Android, et elle est donc mieux intégrée par la communauté des développeurs.



Il faut allumer le téléphone pour que la différence la plus flagrante entre ce Desire et le Nexus One saute aux yeux. Il s'agit de l'interface utilisateur ! En effet, si les deux produits tournent avec le même OS, à savoir Android dans sa version 2.1, celui qui porte la marque de HTC embarque également l'interface utilisateur développée par le constructeur taïwanais et qui vient se superposer à l'OS. La première version de HTC Sense, inaugurée sur le HTC Hero, n'a pas fait l'unanimité. Elle a certes séduit un large public grâce à ses nombreuses fonctionnalités et son esthétique recherchée. Toutefois, beaucoup d'utilisateurs lui reprochaient à la fois des petits soucis d'ergonomie et une tendance à ralentir le smartphone sur lequel elle tourne lorsque les widgets sont trop nombreux sur la page d'accueil.



HTC s'est visiblement montré très à l'écoute des critiques des utilisateurs puisque cette nouvelle version de son interface gomme la plupart des défauts qui existaient auparavant. Le changement le plus spectaculaire de la nouvelle interface est sans conteste à aller chercher du côté d'un nouveau mode qui permet de visualiser toutes les pages d'accueil sous forme de vignettes sur le même écran. Cela rappelle beaucoup le mode "exposé" sur les Mac et c'est surtout diablement efficace ! Alors qu'il fallait auparavant faire plusieurs manipulations avec le doigt pour naviguer entre les sept pages que propose l'interface Sense, il suffit désormais de pincer l'écran (le même geste que pour zoomer ou dézoomer sur un écran multipoint). Sept miniatures apparaissent alors, avec leurs contenus clairement identifiables. Il suffit de cliquer sur celle qui vous intéresse pour vous retrouver dedans. En à peine deux mouvements donc !



Cette nouveauté est la principale différence entre la précédente version de Sense et celle qui équipe les HTC Desire et HTC Legend. Mais ce n'est pas la seule. Le menu qui permet de rajouter des widgets à l'un des écrans d'accueil est désormais unifié alors qu'il fallait aller piocher ces widgets à différents endroits auparavant. On peut aussi décider de visionner la page du menu Android qui contient toutes les applications sous forme de liste plutôt qu'en grille comme c'est le cas par défaut. Quant aux nombreux fonds d'écrans supplémentaires sont certes jolis, mais plus anecdotiques.

Ce qui l'est moins, c'est que ce Desire tourne sous Android 2.1 (aka Eclair), la toute dernière version à date du système d'exploitation pour smartphone de Google. Néanmoins, la plupart des nouveautés qu'apporte la dernière mouture de l'OS ne sont pas visibles dans ce HTC Desire pour la bonne et simple raison que l'interface Sense remplace plusieurs fonctions, comme la visionneuse de photos par exemple. L'apport le plus apparent du 2.1 est donc pour les fonds d'écran animés. Cela n'a pas un impact direct sur l'usage et peut donc sembler assez trivial, mais ce détail permet de donner un air plus moderne, plus abouti encore à Android. On trouve une dizaine de ces fonds d'écran fournis dans le téléphone et vous pouvez en télécharger d'autres par la suite. Et si vous êtes dubitatifs par rapport à l'impact sur l'autonomie, sachez que ces fonds d'écrans animés ne consomment qu'environ 3% d'une charge de batterie, ce qui est plutôt raisonnable.



Il est important de signaler que le couple HTC Sense + Android 2.1 tourne vraiment de manière fluide et efficace sur ce Desire. Ce smartphone se montre très réactif. Les ralentissements sont rarissimes et vous n'attendez jamais de longues secondes avant qu'une application s'ouvre. En revanche, dès qu'un accès à la mémoire interne est nécessaire, comme pour la consultation de photos ou l'écoute de musique, on remarque que le temps d'accès est un peu long. Rien de rédhibitoire bien sûr, mais c'est surprenant pour un téléphone aussi puissant.



Enfin, finissons ce passage en revue de l'OS et de l'interface par un coup de griffe à Google. La mémoire interne disponible pour les applications est d'environ 120 Mo. Sachant que l'on ne peut pas installer d'applications sur une carte mémoire, ces 120 Mo ne pèsent pas bien lourd face à un utilisateur qui télécharge souvent des applications. Des rumeurs font états de la possibilité d'enregistrer ses applications dans la prochaine mise à jour de l'OS. Mais nous n'en sommes pas encore là, et pour l'instant, le Desire est aussi limité que le Nexus One à ce niveau-là. Les plus débrouillards d'entre vous peuvent toutefois utiliser des solutions alternatives comme App2SD par exemple.


Fonctions multimédias (Appareil Photo / Vidéo)

HTC n'a jamais été réputé pour les fonctions d'imagerie qu'il propose dans ses smartphones. Et ce n'est pas ce Desire qui va changer cet état de fait. Il est équipé d'un capteur photo autofocus de 5 mégapixels, capable de prendre des photos dans une résolution maximale de 2592 x 1936 pixels. Un flash LED vient épauler ce capteur pour les photos faites en environnement sombre. La qualité des captures est dans la bonne moyenne de ce genre de capteur. Les clichés offrent un bon niveau de détail et les couleurs sont globalement assez fidèles. On note toutefois quelques petits problèmes de rendu pour les scènes fortement contrastées. Espérons qu'une mise à jour rapide viendra corriger ce problème, comme cela a déjà été le cas avec le HTC HD2. Comme souvent avec les optiques de mobiles, mieux vaux éviter le moindre mouvement lorsque vous prenez une photo, sous peine de résultat vraiment flou.



L'interface de la fonction photo est plus riche qu'auparavant depuis la dernière mise à jour d'Android. On peut désormais effectuer un certain nombre de réglages comme la balance des blancs, les ISO, le format de la photo, des scènes, etc. On reste toutefois loin des meilleurs du genre comme certains Samsung ou Sony Ericsson qui proposent des interfaces et des fonctions quasi identiques à ce qu'offrent les fabricants d'appareils photos numériques, notamment avec la détection de visages et de sourires. Ici, rien de tout ça. Mais vous pouvez tout de même faire la mise au point sur l'endroit qui vous plait simplement avec votre doigt. On regrette l'absence d'une touche physique pour prendre les photos. Il faut ici appuyer sur l'écran, ce qui n'est pas toujours confortable.


Photos prises depuis le HTC Desire [cliquez pour agrandir]



Côté vidéo, la fiche technique du Desire fait beaucoup de promesses, mais beaucoup ne sont pas tenues dans la pratique. Le dernier-né de HTC permet en effet de capturer des clips dans une résolution de 800 x 480 pixels. C'est mieux que la plupart des autres téléphones du marché, à l'exception notable des Samsung Player HD et Sony Ericsson Vivaz qui offrent une résolution HD (1280 x 740 pixels). La qualité des vidéos filmées est correcte, sans plus. Le niveau de détail est perfectible, surtout vu la résolution annoncée. De plus, le smartphone ne permet malheureusement de filmer qu'à 15 images par seconde. Il en résulte un manque de fluidité parfois flagrant. C'est d'autant plus dommageable que la plupart des smartphones Nokia, même d'entrée de gamme, filment à 30 images par seconde. L'interface de la fonction vidéo peut en revanche être qualifiée de pléthorique pour un smartphone Android. Elle est semblable à celle de la fonction photo et offre plusieurs options de personnalisation.



Passons maintenant à la consultation des photos et des vidéos prises par le smartphone ou simplement présentes sur la carte mémoire. En plus de son interface Sense, HTC propose également sa propre application pour la lecture de photos.

La visionneuse d'images et de vidéos est assez classique dans son approche. Elle se présente sous la forme d'un menu à tiroir et regroupe tous les contenus multimédias de ce type, où qu'ils soient dans l'appareil. Ces contenus sont ensuite présentés dans le menu de l'application et sont consultables via des sous-menus qui sont automatiquement nommés d'après le nom du dossier dans lequel a été trouvé le dossier dans la mémoire du téléphone ou sur la carte mémoire. Simple et efficace donc. Pour visionner une photo ou une vidéo, il suffit ensuite de cliquer dessus pour qu'elle s'affiche dans une jolie galerie. Si vous avez renseigné vos identifications Facebook, Twitter, Flickr, Gmail, HTC Mail Peep et Picasa, vous pourrez envoyer les contenus présents dans cette galerie directement sur le compte de réseau social ou mail que vous aurez pris le soin de lier. Et ce n'est pas le seul avantage que vous tirerez à synchroniser ce smartphone avec Facebook et Flickr. Pour ces deux services, des onglets apparaissent carrément en bas de la visionneuse. Ils vous permettent de consulter toutes les photos de votre compte Flickr (les vôtres et celles de vos amis), ainsi que toutes photos présentes sur les comptes de vos contacts Facebook. Le seul bémol à cette superbe possibilité est le temps d'accès au réseau en Wi-Fi ou en 3G puisque rien n'est stocké dans le téléphone. Le HTC Desire étant compatible avec le multipoint, vous pouvez manipuler les images comme vous le feriez sur un iPhone, c'est-à-dire en zoomant et dézoomant avec deux doigts (le fameux mouvement de pincement). Pour zoomer sur une zone bien précise, vous pouvez aussi taper deux fois rapidement dessus (double tape).



Mais tout n'est pas rose pour la consultation de photos sur ce smartphone. A chaque fois que l'on se déplace dans les menus et les sous-menus, le mobile réactualise en permanence les miniatures des clichés. De fait, la navigation peut devenir très lente si vous disposez d'une grande carte mémoire remplie de photos. C'est particulièrement malvenu pour un smartphone aussi puissant et aussi haut de gamme. Surtout que pour le reste, la consultation des photos est très plaisante sur le bel écran de 3,7 pouces.



La lecture de vidéo est de son côté assez déroutante de prime abord dans la mesure où aucune icône ne lui est dédiée. Pour lire les vidéos présentes dans le mobile, il faut passer par la visionneuse de photos et de vidéos que nous venons juste de vous décrire. Une fois que vous en sélectionnez une par ce biais, elle se lance alors dans un lecteur somme toute basique, mais assez efficace. La grosse déception vient plutôt du fait que le Divx n'est toujours pas de la partie. Alors que HTC a annoncé à plusieurs reprises que ce Desire serait le premier produit de la marque à proposer une compatibilité native avec ce format très populaire. Espérons que le constructeur daigne enfin l'intégrer dans une mise à jour prochaine. En l'état, le Desire lit les fichiers 3gp et MP4, ce qui vous obligera très certainement à réencoder la plupart de vos films. Les vidéos rendent superbement sur l'écran AMOLED et vous pourrez sans peine envisager de regarder un film en entier ou une série avec des sous-titres. Nous vous conseillons tout de même de télécharger Meridian Video Player, une application disponible gratuitement sur l'Android Market et qui offre une meilleure expérience de visionnage pour les vidéos.


Autres Fonctions (Lecteur MP3, WiFi, Bluetooth…)

Comme nous l'avons vu dans la précédente partie du test, les fonctions d'imagerie du HTC Desire sont certes correctes, mais ne peuvent en rien concurrencer les meilleurs mobiles concurrents. Il existe en revanche un domaine du multimédia où le dernier-né de HTC ne craint personne, c'est celui de la lecture audio. Le lecteur musical du Desire a été développé par HTC pour ses smartphones sous Android et ce n'est donc pas le même que l'on retrouve dans les autres smartphones qui embarquent l'OS de Google, à l'exception bien sûr du Legend qui vient de sortir et qui est également un produit HTC. L'interface de cette fonction musicale est plutôt jolie, avec des effets graphiques sympas et des transitions discrètement animées. Bref, cela flatte un peu la rétine, mais il n'y a rien de bien transcendant là-dedans. Même constant pour les fonctions proposées qui sont certes complètes, mais d'un classicisme à toute épreuve. Elles permettent de créer une liste de lecture, de classer par artistes, chansons, albums, etc.



L'ergonomie du lecteur est bonne puisque vous pouvez naviguer à travers toutes ces classifications via un système d'onglet bien conçu. C'est donc efficace, mais en rien novateur. Si le lecteur musical nous a enthousiasmés, ce n'est donc pas pour ses fonctions, mais bien pour la qualité de son rendu sonore absolument excellent. Il se révèle à la fois puissant et net. C'est tout simplement l'un des meilleurs mobiles à ce niveau ! Le Desire propose aussi une fonction radio RDS sur laquelle il n'y a pas grand-chose à redire. Elle dispose d'une interface assez minimaliste, mais remplit fort bien son office.



Passons maintenant à l'un des traditionnels points forts des smartphones Android : le navigateur web. Si vous avez parcouru les précédentes rubriques de ce test, vous savez déjà que le HTC Desire profite à la fois d'un écran de 3,7 pouces et de la gestion du multipoint. Cela suffit déjà pour faire de lui l'un des meilleurs, si ce n'est LE meilleur, smartphone Android pour surfer sur le web. Surtout que la réactivité et la précision sont bien au rendez-vous. Le processeur puissant offre la garantie d'une grande fluidité lorsque vous naviguez dans des pages web, même lourdes.



Ce navigateur fait jeu égal avec celui de l'iPhone depuis le Motorola Milestone. Mais avec le Nexus One et aujourd'hui le HTC Desire, il se permet même de laisser sur place le Safari Mobile du smartphone d'Apple. D'une part, les écrans des smartphones Android les plus récents offrent une résolution bien plus importante que l'écran de l'iPhone. La différence est flagrante pour l'affichage de certaines pages Internet, surtout lorsqu'on essaie de faire tenir une grande partie de la page sur le petit écran de l'appareil. Mais surtout, le navigateur du Desire intègre FlashLite, une technologie qui permet d'afficher les éléments Flash contenus dans les pages web. La compatibilité reste parfois limitée, notamment pour les sites très chargés en flash. Mais dans l'ensemble, les pages web n'ont jamais aussi bien rendu en situation de mobilité que sur l'écran du Desire. On voit les bannières clignoter sur les côtés et la plupart des animations sont bien rendues, malgré quelques petits bugs qui surviennent encore. Les sites de vidéos se montrent en revanche plus récalcitrants. Il va falloir attendre que Flash 10.1 débarque enfin sur mobile pour profiter du web exactement comme sur un ordinateur, ce qui ne devrait plus trop tarder.



Autre petit point d'amélioration récurrent des navigateurs web sur Android : il faut plusieurs clics pour ouvrir une nouvelle page dans un onglet différent alors que sur iPhone, deux clics suffisent.



Côté email, HTC propose son propre client mail, sobrement baptisé HTC Mail, à côté du Gmail présent de base. Cela a le mérite d'équilibrer les débats dans la mesure où sur un smartphone Android non customisé, le client Gmail est bien meilleur que le client mail, mais oblige à passer par l'adresse mail de Google. Notez que la saisie de texte est très bonne sur ce HTC Desire du fait de la taille de l'écran et de sa réactivité.



Attardons-nous également quelques instants sur tous les outils intégrés à l'interface HTC Sense. A l'exception notable de la possibilité d'afficher les pages sous forme de vignettes, il n'y a aucune fonction qui est unique dans la cohorte que propose HTC Sense. Prenons l'exemple de la possibilité de créer une sonnerie depuis une chanson. Plusieurs applications gratuites disponibles sur l'Android Market permettent de le faire, mais HTC a intégré cet outil dans son interface. C'est vrai pour tout un tas d'autres comme les widgets Twitter ou Facebook, l'horloge centrale qui donne la météo, etc ...

Enfin, même si la puce GPS intégrée dans ce smartphone est souvent mise à contribution pour des applications de localisation ou pour géolocaliser une photo, sachez que le Desire ne propose rien de plus que les autres smartphones Android à sa sortie de la boîte en matière de navigation GPS. On retrouve bien sûr Google Maps, mais c'est tout. Si l'envie vous prend de le transformer, il va falloir mettre vous rendre sur l'Android Market et mettre la main au porte-monnaie. Comme avec un iPhone en fait. A ce détail près : les utilisateurs américains et anglais (depuis quelques jours à peine) de smartphones Android en version 2.0 et ultérieures peuvent d'ores et déjà profiter de Google Maps Navigation, un vrai logiciel de GPS (tour par tout) signé Google et totalement gratuit. Gageons que ce n'est qu'une question de temps avant que ce logiciel soit disponible tout aussi gratuitement chez nous. Les anglais ont été les premiers servis en Europe et les autres pays ne devraient pas tarder à en profiter aussi. Les éditeurs traditionnels de logiciels de navigation GPS comme TomTom, Navigon ou ALK ont du souci à se faire.


Conclusion

A l'heure du choix, il est bien difficile de trouver à redire sur ce HTC Desire. Bien sûr, il n'est pas parfait et souffre de certains défauts comme les fonctions d'imagerie pas à la hauteur de son standing, l'absence de compatibilité DivX, la relativement faible quantité de mémoire dévolue à l'installation d'applications, etc. Mais ses qualités (vélocité, interface et OS plaisant, bel écran, navigation web, etc.) l'emportent largement sur ses défauts et font que c'est un véritable plaisir d'utiliser ce smartphone au quotidien. Surtout que les fonctions téléphoniques du produit sont dans la bonne moyenne avec une qualité audio très correcte en conversation et une autonomie qui varie d'un à deux jours selon votre usage. Si vous êtes de ceux qui utilisent sans compter toutes les options connectées (Facebook, Twitter, email, etc.), il faudra recharger tous les jours le Desire. Si vous avez déjà jeté votre dévolu sur Android, inutile de vous faire ici un comparatif avec l'iPhone. En revanche, la question que vous risquez de vous poser dans les semaines à venir est la suivante : HTC Desire ou Google Nexus One ?



Comme évoqué tout au long du test, le Desire nous semble un brin plus abouti que le Nexus One grâce à l'interface HTC Sense qui est devenue très ergonomique. Toutefois, le smartphone de Google dispose d'un avantage à ne pas prendre à la légère : il est au plus près de la source pour les mises à jour. Il peut en effet se passer plusieurs mois entre le moment où Google délivre une mise à jour et celui où les smartphones des constructeurs tiers la reçoivent effectivement. Le Nexus One n'a pas ce type de problème et jouit des mises à jour en avant-première puisqu'il reste à ce jour le seul mobile signé Google. Mais finalement, que vous optiez pour l'un ou pour l'autre, vous aurez ce qui se fait de mieux dans l'univers Android aujourd'hui !



Note : 92/100

Les plus :
• Le superbe écran tactile AMOLED de 3,7 pouces
• L'interface HTC Sense
• Android 2.1
• La réactivité de l'ensemble
• L'Android Market s'étoffe de jour en jour (mais il est encore loin de l'App Store de l'iPhone)

Les moins :
• Toujours pas de Divx
• L'autonomie, correcte pour ce type de produit mais mauvaises dans l'absolu
• Vidéos capturées à 15 images par seconde seulement

Test réalisé par Stéphane Deschamps
Date de publication : 23/04/2010.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image guide Smartphones moins de 200 euros
image Guide trois smartphones xiaomi populaires