image de couverture lesmobiles

Test : Nokia N8

Par La Rédac LesMobiles - 05 novembre 2010 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Autrefois, Nokia régnait presque sans partage sur le royaume des smartphones. Cette époque a brutalement pris fin lorsque le constructeur a manqué le virage du tactile. Depuis, il ne ménage pas ses efforts pour revenir dans la course. Après quelques modèles mi-figues, mi-raisins, le constructeur a-t-il enfin trouvé la bonne formule avec ce N8 ?
Amateur de Nokia, réjouissez-vous ! Si vous êtes un fidèle de la marque finlandaise, vous avez mangé plus que votre ration de pain noir ces trois dernières années. Mais le premier constructeur mondial a entendu vos prières, et les complaintes des millions d'utilisateurs qui se sont plaint de ses premiers modèles tactiles. La reconquête débute avec ce Nokia N8 et son nouveau système d'exploitation Symbian^3. Pour redorer son image passablement ternie sur le segment des smartphones tactiles, le constructeur finlandais a mis les petits plats dans les grands. Il a doté son nouveau smartphone de caractéristiques haut de gamme.



À commencer par l'écran AMOLED de 3,5 pouces pour une résolution de 640 x 360 pixels. Nokia n'a pas lésiné sur le capteur photo Carl Zeiss qui est l'incontestable "monsieur plus" de la fiche technique avec 12 mégapixels au compteur ! Il se révèle aussi capable de filmer en résolution HD 720p (1280 x 720 pixels). Côté connecteurs et connectivités, ce N8 est l'un des mobiles les plus complets qui soit. Il est compatible avec les tous les réseaux actuels, du GPRS à l'EDGE en passant par le HSDPA et l'HSUPA (3G+). Le Bluetooth 3.0 et le Wifi b/g/n sont également de la partie, et on trouve même un récepteur ET un émetteur FM. Pour le brancher à un écran plat, le constructeur a pensé à inclure une sortie HDMI. Le tout est animé par un processeur cadencé à 680 MHz, basé sur l'architecture ARM 11 et épaulé par une puce graphique dédiée 3D Graphics HW Accelerator compatible avec l'OpenGL-ES 2.0. Le smartphone bénéficie aussi d'une mémoire vive SDRAM de 256 Mo et d'une mémoire NAND RAM de 512 Mo. Pour le stockage interne, là encore, le constructeur s'est montré généreux avec 16 Go de mémoire interne que vous pouvez encore gonfler via une carte mémoire microSD (jusqu'à 32 Go supplémentaires).

Contenu du Pack

Le smartphone est fourni dans un pack très complet comprenant :

• Un chargeur
• Une batterie 1200 mAh
• Un kit mains libres stéréo filaire
• Un câble microUSB
• Un adaptateur mini-HDMI
• Un adaptateur USB
• Le manuel d'utilisation



On notera avec plaisir que Nokia reste fidèle à ses bonnes vieilles habitudes en fournissant un adaptateur mini-HDMI dans la boîte du produit. Il suffit ensuite de relier le smartphone via un câble HDMI sur la TV pour pouvoir en profiter sur grand écran. On remarque aussi la présence d'un curieux adaptateur qui permet de brancher un appareil en USB sur le Nokia N8, comme une clé USB ou un disque dur par exemple.


Aspect et Design

L'époque où les smartphones du constructeur finlandais ressemblaient à de grosses briques semble bel et bien révolue. Il suffit de jeter un coup d'oeil au design de ce N8 et des autres smartphones sous Symbian^3 pour s'en convaincre. Alors, évidemment, celui qui nous intéresse ici ne révolutionne rien en termes de look. Mais ses extrémités un brin atypique, toutes en courbes légères, lui permettent de se démarquer sans peine de tous ses concurrents.



Le smartphone est superbement fabriqué dans une pièce d'aluminium anodisé et se révèle disponible dans cinq coloris différents qui vont du vert au gris en passant par le bleu, le noir et l'orange. Ces couleurs sont métallisées et offrent toutes un superbe rendu. Ajoutez à cela une qualité de fabrication et de finition sans failles et vous obtiendrez l'un des plus beaux smartphones du moment.



Comme évoqué plus haut, l'épaisseur est devenue enfin raisonnable. Avec 12, 9 mm, le N8 n'est pas le smartphone tactile le plus fin du marché, mais cette épaisseur reste très raisonnable et ne gêne en rien au fond d'une poche. On peut découvrir une petite excroissance au dos de l'appareil, mais elle fait à peine un petit millimètre. Et il ne faut pas perdre de vue que ce smartphone embarque le meilleur capteur photo disponible à l'heure actuelle sur un téléphone. Un tel composant prend inévitablement de la place. De ce point de vue, le N8 est donc assez compact.



Sa prise en main est agréable et les différents boutons tombent bien sous le doigt. On apprécie tout particulièrement le bouton à retour de force qui permet de verrouiller / déverrouiller le mobile. Il offre juste ce qu'il faut de pression pour se révéler très confortable.



Les différents emplacements de connecteurs sont plutôt bien situés et ne gênent pas. On ne peut en revanche que se demander pourquoi Nokia revient à la petite prise ronde pour recharger alors qu'elle avait tendance à disparaître sur les derniers modèles. Rassurez-vous le constructeur ne s'est pas débarrassé du connecteur microUSB. Ce dernier sert non seulement à synchroniser l'appareil avec un ordinateur, mais permet aussi de le recharger par ce biais. Le connecteur mini-HDMI est situé sur la partie basse.



La coque de modèle ayant été usiné dans une pièce d'aluminium, il ne faut pas vous attendre à trouver un cache amovible sur la face arrière. Les cartes mémoires et SIM s'insèrent dans deux emplacements distincts placés sur le côté gauche. De ce fait, la batterie n'est pas amovible non plus et vous ne pourrez pas la changer tout seul.


OS & Ergonomie

Le capteur photo homérique de 12 mégapixels du N8 focalise l'attention des foules. Il ne faut pas oublier pour autant que ce smartphone est le premier à embarquer le nouveau système d'exploitation Symbian^3. Ce nouveau venu fait suite à S60v5 que l'on a pu retrouver dans tous les smartphones tactiles de Nokia.



À première vue, pas grand-chose ne change. On retrouve le même écran d'accueil remplit de widgets que celui qui équipe le N97 et le N97 mini. Une fois dans le menu, les icônes ont beau avoir été redessinées, les menus du système nous paraissent toujours aussi quelconques. Ce n'est pas complètement moche, mais cela n'a vraiment rien de transcendant. Déception totale donc ? Que nenni ! Après quelques minutes à manipuler le smartphone, on remarque que la navigation au sein des menus et dans les applications est assez fluide et se fait sans les temps de latence très énervants de la précédente mouture du système d'exploitation.



Le N8 n'est pas un foudre de guerre en termes de réactivité mais il est suffisamment rapide pour ne pas provoquer de frustration au quotidien. Si on le compare aux autres smartphones concurrents du marché, il se situe dans la bonne moyenne, sans bien sûr égaler un iPhone 4 ou un Samsung Galaxy S. Mais nous verrons plus tard qu'il a d'autres arguments à faire valoir. Et à mesure que l'on passe du temps avec ce smartphone, on se rend compte que Nokia a privilégié plutôt le fond à la forme avec Symbian^3. Entendez par là que les modifications ne sont pas graphiques mais plutôt fonctionnelles. Et de ce point de vue là, c'est une vraie réussite.



Ainsi, la page d'accueil n'a pas changé puisqu'elle est toujours composée de widgets. Mais vous pouvez désormais en créer trois au lieu d'une seule. Vous apprécierez tout particulièrement l'apparition d'une horloge sur l'écran de veille du mobile, qui est visible… même quand le téléphone est éteint ! Nokia nous a affirmé que cela n'impactait pas l'autonomie. C'est en tout cas bien pratique puisqu'il n'y a plus besoin d'allumer le mobile juste pour consulter l'heure ou la date. Au rayon des améliorations apportées par Symbian^3, notons la gestion de la sortie HDMI, l'enregistrement et la lecture des vidéos en HD 720p, une meilleure gestion de l'autonomie via un profil spécifique, la gestion du multipoint pour l'écran et un gestionnaire de multitâche amélioré.



Comme évoqué plus haut, cela ne saute pas immédiatement aux yeux dans la mesure où Symbian^3 ressemble beaucoup à S60v5, la précédente version de l'OS, graphiquement parlant. Mais au quotidien, le N8 est beaucoup plus plaisant à utiliser que les précédents modèles.


Fonctions imagerie (Photo)

Les premiers tactiles de Nokia proposaient d'honnêtes configurations matérielles, mais rien qui leur permettent de se démarquer de la meute de concurrents. Nokia change d'approche avec ce N8. Si son nouveau smartphone ne possède pas le système d'exploitation le plus innovant ou le plus séduisant du marché, il peut s'appuyer sur des fonctions photos / vidéos absolument exceptionnelles !



La tendance actuelle en capture d'images pour les smartphones haut-de-gamme est de 5 mégapixels pour la photo et 720p pour la vidéo. Il est donc surprenant et rafraichissant de voir Nokia placer un capteur de 12 mégapixels dans les entrailles de son N8. Mais si vous êtes familier avec les nouvelles technologies, vous n'êtes sans doute pas sans savoir que ce n'est pas en amoncelant les mégapixels qu'on arrive à créer un bon photophone. Nokia le sait aussi et son produit possède non seulement la plus grosse résolution aujourd'hui disponible sur un téléphone, mais aussi et surtout le meilleur capteur photo en termes de qualité. Comme tous les NSeries depuis trois ans, cette optique répond à un cahier des charges drastiques pour pouvoir porter la mention "Carl Zeiss". Elle offre des caractéristiques proprement ahurissantes que l'on est plutôt habitué à trouver dans la fiche technique d'un appareil photo compact. Le capteur de 28 mm mesure 1/1.83'', pour une ouverture f/2.8.



Le N8 propose également un vrai flash au xénon qui se révèle infiniment plus efficace que les flashs LED qui épaulent les capteurs photos des mobiles. En théorie, le dernier-né des smartphones Nokia est donc le meilleur photophone du marché. Et en pratique ? Car rien ne sert d'avoir une fiche technique alléchante si la qualité des photos ne suit pas. Heureusement, Nokia ne s'est pas loupé. Le rendu des photos que le N8 permet de capturer rivalise tout simplement avec celui de la plupart des appareils photos numériques compacts (APN) du marché.


Photos prises depuis le Nokia N8 [cliquez pour agrandir]



Les photos sont nettes, profitent d'un bon piqué et de couleurs fidèles. Lorsque la luminosité décroit, le flash au xénon fait des merveilles. Les différents modes sont tous aussi réussis les uns que les autres, que ce soit le mode macro, le panorama, etc. Vous pouvez choisir différents modes de scènes, activer ou désactiver la détection de visages, afficher une grille, influer sur l'équilibre des blancs, l'exposition, etc. Bref, non seulement le N8 assure en termes de qualité photo, mais il se révèle également presque aussi complet qu'un APN moyen pour ce qui est des fonctions.


Fonctions imagerie (Vidéo)

Vous l'aurez compris, ce mobile représente la crème de la crème des photophones. Et pour la capture de vidéo ? Ses caractéristiques sont là encore au top puisqu'il est capable de filmer dans une résolution HD 720p de 1280 x 720 pixels. Mais contrairement à la résolution pour les photos où le N8 surclasse tous ses concurrents, une telle résolution pour la vidéo est aujourd'hui monnaie courante pour les smartphones haut-de-gamme. Mais, même si le gouffre n'est pas aussi prononcé que pour la photo, la capture de vidéo du N8 est encore une fois au dessus du lot. Le smartphone permet de filmer à 25 images par seconde. Il en résulte des vidéos fluides, dotées d'un niveau de détail élevé et de couleurs fidèles à la réalité. Si la résolution élevée ne sert pas à grand-chose lorsque vous visionnez vos vidéos sur l'écran du mobile, elle prend en revanche tout son sens lorsque vous décidez de les regarder sur votre écran plat. Comme évoqué par ailleurs, le N8 dispose d'une sortie mini-HDMI. Nokia a eu le bon goût de fournir un adaptateur vers le HDMI standard dans le pack du mobile. En somme, tout ce que vous avez à faire, c'est de brancher l'adaptateur au smartphone et de le relier à votre TV avec un câble HDMI tout ce qu'il y a de plus classique. L'image apparaît alors à l'écran, en HD 720p s'il vous plait. Les vidéos filmées dans de bonnes conditions de luminosité avec le mobile sont particulièrement impressionnantes sur un grand écran plat. Notez que le N8 intègre des outils des outils pour éditer les photos et les vidéos. Ils sont assez basiques mais ont le mérite d'exister. Et ils permettent tout de même de faire quelques petites retouches et montages sympathiques.



Et les bienfaits de cette sortie HDMI ne s'arrêtent pas là. Nokia a en effet enfin intégré une compatibilité DivX / Xvid dans le lecteur vidéo de son smartphone. De fait, le N8 est le premier mobile de Nokia à être nativement compatible avec ces formats. Tous les smartphones sous Symbian^3 le seront aussi puisque c'est l'une des nouveautés de l'OS. Et franchement, à l'heure où les tailles des écrans se situent en majorité à 3,2 pouces et au-delà, c'est loin d'être un luxe. De fait, vous pouvez désormais profiter de la plupart de vos vidéos sur le N8 sans avoir à la ré-encoder, même si elles sont en HD, et ce jusqu'à 720p. En pratique, le smartphone a été en mesure de lire la quasi totalité des vidéos ".avi" mais s'est montré moins à l'aise avec les ".mkv". Il arrive à en lire certains, mais pas tous. Pour le reste, les ".mp4" et autres ".3gp" sont parfaitement gérés depuis belle lurette. Globalement, ce N8 reste derrière la référence du genre pour la lecture de vidéos, le Samsung Galaxy S. Mais le smartphone de Nokia a un sacré atout dans sa manche : la fameuse sortie HDMI ! Elle transforme le mobile en véritable centre multimédia de poche qu'il suffit de relier à votre téléviseur pour visionner vos vidéos et vos photos en HD. Et puisqu'on en est à parler de photos, sachez que la visionneuse présente dans le N8 est des plus classiques. Ce qui ne l'empêche pas d'être efficace et de remplir parfaitement son office. Le multipoint étant désormais géré, on apprécie de pouvoir zoomer et dézoomer facilement avec deux doigts.



À ce titre, l'écran du mobile est une franche réussite. À première vue, il n'évolue pas dans les caractéristiques si on le compare au premier N97 avec 3,5 pouces et une même résolution de 360 x 640 pixels. Mais les comparaisons s'arrêtent là, car l'afficheur qui nous intéresse ici est capacitif, c'est à dire plus agréable à manipuler au doigt. Il offre surtout un rendu nettement supérieur grâce à sa technologie AMOLED. La lisibilité au soleil est perfectible, mais pour le reste, c'est un sans faute avec des couleurs vives, une luminosité confortable et une belle netteté.


Autres Fonctions (Lecteur MP3, WiFi, Bluetooth…)

Le N8 a certes des capacités photo / vidéo hors du commun, mais Nokia n'a pas mis tous ses oeufs dans le même panier pour autant. Son nouveau smartphone vedette est un produit complet qu'il est impossible de prendre en défaut en termes de fonctionnalités. Aujourd'hui, tout smartphone qui se respecte et qui veut atteindre les sommets se doit de permettre la récupération de ses emails et la possibilité de surfer confortablement sur le web. La fondation Symbian qui gère l'OS éponyme qui équipe ce N8 a revu le navigateur web. La base est la même, c'est à dire que c'est toujours le moteur de rendu Webkit qui est au commande. La bonne nouvelle, c'est que ses performances ont été boostées, tant en termes de rapidité de chargement et de gestion des pages volumineuses que de fonctionnalités. Multipoint oblige, il est désormais possible de zoomer et dézoomer facilement en faisant le fameux geste de pincement. Le seul défaut notable qui subsiste face à la concurrence est le fait que l'on ne puisse pas ouvrir plusieurs fenêtres en même temps de manière volontaire. C'est à dire qu'il arrive occasionnellement que le navigateur ouvre de lui-même un lien dans une nouvelle fenêtre mais qu'il n'y a aucune option qui vous permette de le faire vous-même. De même, lorsque vous zoomez, le texte ne s'adapte pas automatiquement au format de l'écran. On apprécie toutefois que la technologie Flash soit au moins partiellement gérée grâce à FlashLite 4.0. Globalement, le navigateur a progressé mais reste un ton en dessus des meilleurs du genre.



Le Gestionnaire de messages Nokia Messaging prête moins le flanc à la critique. Il se révèle en effet toujours aussi complet et permet de réaliser la plupart des actions courantes de messagerie directement depuis votre smartphone. Le clavier azerty virtuel n'est pas toujours confortable et n'a pas la précision qui permet de taper très vite une fois l'habitude prise. Mais il reste correct à l'usage.



Passons maintenant à l'un des incontestables points forts des smartphones Nokia : OVI Cartes. La solution de navigation GPS intégrée de Nokia fait mieux que dépanner. Elle intègre la navigation vocale routière et piétonne et se révèle à la fois complète et fonctionnelle. Sans débourser un centime de plus, vous bénéficiez des cartes de 70 pays dans 40 langues différentes, et même de l'infotrafic pour une dizaine de ces pays dont la France. Bien sûr, toutes les cartes ne sont pas embarquées puisqu'il faudrait pour cela des dizaines de Go. Mais en cas de besoin, il vous suffit de télécharger la carte désirée sur le site de Nokia, gratuitement donc. L'interface d'OVI Cartes est agréable, profite d'une bonne ergonomie et propose différents modes de visualisation avec des vues 2D et 3D, satellite, etc.



L'OVI Store a également reçu les attentions de Nokia. L'App Store du constructeur finlandais ne rivalise toujours pas avec ses concurrents de chez Apple ou Google mais le nombre d'application va grandissant et on trouve désormais de nombreuses applications vraiment intéressantes. Il est sur la bonne voie, grâce notamment à une interface améliorée et une ergonomie sans faille. Fini les crises de nerfs pour télécharger une application, c'est désormais simple et efficace.





Finissons ce tour d'horizon avec le lecteur musical. Son interface a positivement évoluée avec le passage à Symbian^3 puisqu'il propose maintenant quelques petites coquetteries comme le mode cover flow pour l'affichage des pochettes d'albums.



Pour l'activer, c'est très simple puisqu'il suffit de changer l'orientation du smartphone en le passant en affichage paysage. Le rendu sonore est pour sa part vraiment excellent, bien meilleur en fait que la plupart des baladeurs dédiés. On retrouve aussi les options habituelles telles que la possibilité de créer des listes de lecture, les égaliseurs pour adapter l'écoute à vos goûts, etc. Si vous en avez assez de vos chansons, vous pouvez aussi vous tourner vers la radio puisque le N8 intègre aussi un récepteur FM. Et aussi un transmetteur FM ! Concrètement, cette fonction permet de profiter des musiques de votre mobile sur un équipement Hi-Fi du moment que ce dernier reçoit les ondes radio !



Les largesses de Nokia ne s'arrêtent pas là puisque vous pourrez aussi connecter une source externe comme une clé USB à votre N8 grâce au câble fourni. Le smartphone pourra lire tous les fichiers qui sont stockés sur le périphérique de stockage que vous lui aurez connecté, du moment qu'il est compatible avec lesdits fichiers. Cela signifie qu'il ne va pas être capable de lire des fichiers Photoshop ou des vidéos 1080p par exemple. Mais pour les photos, la plupart des vidéos, les musiques, les fichiers Office,… aucun problème !


Conclusion

À l'heure du choix, force est de constater que si vous devez changer de téléphone ces jours-ci, le choix s'annonce cornélien. Il n'était déjà pas simple de choisir entre l'iPhone et les Android, mais avec Nokia qui revient en force et les nouveaux Windows Phone 7, la tâche devient encore plus complexe.

Ce N8 mérite en tout cas toute votre attention. Comme vous l'aurez compris en parcourant ce test, il représente le meilleur smartphone tactile de Nokia à date, ce qui n'est pas un exploit en soi. Ce qui est plus significatif, c'est qu'il rivalise avec ses concurrents dans plusieurs domaines et les bat même à plate couture en matière de photo et de vidéo. D'ailleurs, si vous êtes du genre à dégainer votre mobile régulièrement pour photographier et filmer, ne cherchez pas plus loin, c'est le N8 qu'il vous faut.



Globalement, ce smartphone est à nos yeux le meilleur pour le multimédia. D'autres font mieux dans certains domaines mais il est celui qui est le mieux équilibré et il apporte son lot de fonctions assez rares comme l'émetteur FM, la sortie HDMI ou l'entrée USB. Au rayon des défauts, Symbian^3 n'a pas le lustre d'un iOS, d'un Android ou même d'un WebOS. Mais il est désormais stable, relativement fluide et se trouve débarrassé d'une partie des lourdeurs qui l'handicapaient.



Note : 90/100

Les plus :
• Taille de l'écran
• Beau rendu de l'écran AMOLED
• Design très plaisant
• Le meilleur pour les photos
• Qualité des vidéos capturées
• Lit les DivX / Xvid
• Excellent lecteur audio
• Système assez réactif
• Autonomie correcte
• Prix hors-pack assez raisonnable (pour Nokia)

Les moins :
• Interface utilisateur toujours laide
• Impossible d'ouvrir une nouvelle fenêtre dans le navigateur web

Test réalisé par Stéphane Deschamps
Date de publication : 05/11/2010.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Guide trois smartphones xiaomi populaires
image dernieres nouveautes