Nikon pourrait se lancer dans la téléphonie mobile

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
nikon

Même s’il a signé un partenariat avec Google pour fournir des capteurs photo pour de futurs Nexus, Nikon pourrait bien se voir créer lui-même un smartphone. Et ce ne sont pas Samsung, Nokia ou Sony qui vont le contredire…

Nikon est un cas d’école. L’entreprise excelle dans son métier, l’optique, mais voit certains segments de son marché grand public reculer inexorablement. 25% en moins sur avril et mai 2013 comparé à la même période en 2012. Dans une interview accordée à Bloomberg, le patron de Nikon, Makoto Kimura, explique qu’il n’y a pourtant jamais eu autant de personnes qui prennent des photos, mais que la majorité d’entre eux utilisent naturellement leurs smartphones. La division « photo » de Nikon s’attend donc à une année compliquée.

Ce sont les grands cycles d’innovation. Et l’arrivée des smartphones a engendré le recul du marché des appareils photos numériques compacts, lesquels sont facilement remplaçables par des Galaxy S4 Zoom, Nokia EOS (ou Lumia 1020, comme il devrait être officialisé demain) ou Sony i1 (Honami), dont les capteurs sont au moins au même niveau. Pour compenser la perte de ces marchés volumiques, perte qui touche l’ensemble des opticiens (Canon, Pentax, Fuji, Panasonic, etc.), Nikon cherche de nouveaux relais de croissance. Tout d’abord en proposant sa technologie à des fabricants de téléphone. Puis en développant en propre des produits qui s’adressent directement à ceux qui utilisent un smartphone pour prendre des photos. Bien sûr en proposant des produits haut de gamme faciles à utiliser (comme les compacts à objectifs interchangeables comme le Nikon 1). Mais aussi en créant un produit « qui va changer le concept de l’appareil photo ».

Et s’il s’agissait d’un smartphone ? Makoto Kimura n’a évidemment fait aucun commentaire sur la nature exact du produit, mais il confirme que la téléphonie mobile a fortement contribué aux changements de son marché et que sa tâche à venir est « de trouver une réponse à ce changement ». Un photophone Nikon ? Pourquoi pas. Avec le Coolpix S800C, Nikon s’est essayé à l’intégration d’Android. Il suffirait de trouver un fabricant pour toute la partie téléphonique. Un choix qui pourrait même être guidé par Google. Car Nikon vient de signer un partenariat avec la firme de Moutain View autour de la gamme Nexus. Le Japonais fournira à l’Américain des capteurs photo. Les rumeurs parlent même d’une première intégration dans le Nexus 5, lequel serait actuellement en développement chez LG. Ce qui serait déjà un premier pas dans l’univers de la mobilité.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.