Samsung creuse l'écart avec Apple à l'issue du deuxième trimestre 2013

Par Mathieu Freitas

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

Samsung vient à son tour de publier ses résultats à l'issue du deuxième trimestre 2013. La société Coréenne se porte bien, en grande partie grâce à sa division mobile qui lui permet de rester devant Apple.

Après les résultats du deuxième trimestre d'Apple, c'étaient évidemment les résultats de Samsung qui étaient attendues. Et force est de constater que le Coréen conserve son avance sur le marché des smartphones grâce à un nombre de références bien plus important à son catalogue. Sa division mobile est d'ailleurs la plus rentable et lui permet de réaliser un chiffre d'affaires de 31,1 milliards de dollars sur les près de 50 milliards perçus pour l'ensemble de ses activités, soit une hausse de 9 % par rapport au premier trimestre qui lui avait rapporté 29 milliards de dollars.

Il n'en va pas de même lorsqu'il s'agit du bénéfice d'exploitation qui, malgrè une hausse de 52 % d'une année à l'autre, chute de 3,5 % depuis les 5,9 milliards de dollars encaissés au premier trimestre et atteint ainsi 5,7 milliards de dollars, pour la seule division mobile du groupe toujours. Un très bon résultat tout de même, qui a grandement profité du lancement du Galaxy S 4. Samsung a ainsi écoulé 76 millions de smartphones ces trois derniers mois.

Résultats des différentes divisions de Samsung - 2ème trimestre 2013

La suite se présente plutôt bien pour le Coréen qui devrait annoncer son Galaxy Note 3 prochainement, même si les analystes se montrent un peu plus frileux pour le trimestre suivant annonçant toujours une progression, mais à un rythme moins soutenu. Si ses smartphones devraient contribuer à 70 % des ventes de téléphones, il s'agirait avant tout des segments entrée et milieu de gamme où les prix en constante baisse pourraient se refléter dans les bénéfices générés. En contrepartie, cette baisse des prix pourrait permettre à Samsung de toucher plus facilement les marchés émergeants qui pourraient ainsi permettre de compenser ce manque à gagner...

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.